IFRC

Non-violence

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) considère que la violence et le manque de respect pour la diversité sont l’un des « défis clés auxquels fait face notre communauté mondiale ». Nous sommes activement engagés dans la prévention de la violence et dans les activités d’atténuation et d’intervention à travers le monde.

La violence est un problème complexe lié aux modes de pensée et aux comportements individuels, que façonne une multitude de forces dans les relations, les familles, les communautés et les sociétés. C’est un problème qui touche à la fois à la santé, au social, à la justice, au droit, à l’économie, à la spiritualité, au développement et aux droits de l’homme.

Pour mener à bien la mission de la Fédération internationale, qui est d’améliorer les conditions d’existence des personnes les plus vulnérables dans le monde, nous devons aussi traiter les différentes formes de violence privant les individus de leurs droits à la sécurité, à la santé et à la dignité humaine.

La violence auto-infligée, la violence interpersonnelle et la violence communautaire préoccupent vivement la Fédération internationale, en particulier lorsque des enfants et des jeunes en sont victimes. Des liens étroits existent entre la violence et d’autres problèmes humanitaires comme la santé, la migration et la discrimination. Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge réagissent à la violence de différentes façons : assistance directe, activités de prévention et conseils.

Les programmes des Sociétés nationales abordent un large éventail de problèmes, parmi lesquels :

  • la violence à l’égard des enfants ;
  • la violence sexuelle et sexiste ;
  • le suicide ;
  • la toxicomanie ;
  • la violence des gangs.

Par ce biais, les Sociétés nationales sont à même de comprendre les causes complexes de la violence, et donc de définir des solutions pour la combattre.

Dans la déclaration Ensemble pour l'humanité, adoptée par la XXXe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en 2007, les Sociétés nationales ont exprimé leur détermination à travailler de concert avec leurs partenaires pour :

mettre au point des programmes de prévention et de réduction de la violence ;

faciliter la réinsertion des jeunes qui sont touchés par des problèmes de violence ;

obtenir au sein des communautés le respect de la diversité et la prise de mesures contre le racisme, la discrimination, la xénophobie, la marginalisation et toutes les autres formes d’exclusion.

Le département Principes et valeurs et un réseau de Sociétés nationales sont actuellement en train d’élaborer une stratégie globale de lutte contre la culture sociale de la violence pour l’ensemble de la Fédération.

La vaste expérience de la Fédération internationale peut être utilisée pour s’attaquer de plusieurs façons aux causes et aux conséquences de la violence :

La Fédération internationale a déjà élaboré des programmes de prévention de la violence, qui peuvent être adaptés à différents contextes. Des enseignements peuvent être tirés d’autres programmes, axés sur la prévention des blessures et l’amélioration de la santé, comme des programmes de prévention de la malaria et du VIH, de réduction des risques de catastrophe et de premiers secours.

Avec ses 189 Sociétés nationales, la Fédération internationale a les ressources globales nécessaires pour distribuer des messages, des programmes et des produits humanitaires de prévention.

Dans leur rôle d’auxiliaires des pouvoirs publics, les Sociétés nationales promeuvent une culture de non-violence.

Manifestations

Consultation avec la Commission de la jeunesse de la Fédération internationale sur l’élaboration d’une stratégie mondiale de la Fédération internationale relative à la lutte contre la culture sociale de la violence (mars 2009 à Genève)

Réunion de haut niveau sur la violence (décembre 2008 à Genève)

Groupe de travail sur la violence urbaine, 7e Conférence panafricaine (octobre 2008)




La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.