IFRC

Le Secrétaire Général de la FICR appelle à des investissements accrus afin de renforcer la résilience communautaire au Sahel

Publié: 11 novembre 2015

Dakar, le 10 Novembre 2015: Préoccupé par le cycle récurrent d’insécurité alimentaire au Sahel, M. Elhadj As Sy, Secrétaire Général de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) appelle à intensifier l’action et les investissements visant à renforcer la résilience des communautés vulnérables dans la région.

Intervenant lors d’une réunion des dirigeants de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge d’Afrique de l’Ouest et du Centre, M. Sy a souligné qu’une approche proactive dans la réponse aux besoins humanitaires des communautés permettrait de sauver des vies et de protéger les moyens de subsistance des communautés.

“Les populations du Sahel sont accablées par l’accumulation de crises et de catastrophes qui sévissent dans la région. Beaucoup de communautés peinent encore à se relever de la crise alimentaire de 2012 et n’ont pas les moyens de résister à l’impact des mauvaises récoltes de 2014”, a déclaré M. Sy.

On estime qu’actuellement au Sahel, 20 millions de personnes sont confrontées à des problèmes d’insécurité alimentaire en raison des aléas climatiques, des mauvaises récoltes, de la volatilité du prix des denrées alimentaires, et de la violence. En Mauritanie, par exemple, près de 14 pour cent des enfants de moins de cinq ans sont sévèrement malnutris, tandis que 28 pour cent souffrent de malnutrition aiguë – des chiffres bien au-dessus du seuil d’urgence.

En 2015, des précipitations supérieures à la moyenne ont conduit à des prévisions de récoltes supérieures à la moyenne. Cependant, une insécurité alimentaire de faible intensité persiste dans la région avec des niveaux plus élevés signalés dans le nord du Nigeria et le sud du Niger, où les communautés sont également touchées par des conflits, des tensions internes et des déplacements de population. Si rien n’est fait, la situation devrait continuer à se dégrader au Mali et au Tchad durant le premier trimestre de l’année 2016[1].

“Même si cette année la saison des pluies semble être bonne dans certaines parties du Sahel, nous devons rester vigilants et continuer notre engagement auprès des plus démunis afin de les aider à se sortir de cette spirale de dépendance à l’aide humanitaire”, a déclaré M. Sy. “Cette région est caractérisée par un cycle récurrent de sécheresse et d’inondations. Nous devons travailler ensemble pour trouver des solutions durables à long terme qui émanent des communautés elles-mêmes comme condition à leur appropriation; des solutions qui mettent l’accent sur des interventions visant, par exemple, une meilleure gestion des ressources en eau, le soutien aux petits exploitants agricoles ainsi qu’aux femmes et aux jeunes filles”. 

Une nouvelle initiative de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la “Coalition d’un milliard pour la résilience”, vise à intensifier les actions communautaires et civiques en faveur de la résilience. "Nous allons travailler ensemble avec les partenaires, la société civile et, plus important encore, avec les communautés elles-mêmes pour réduire les risques et les vulnérabilités et apporter des changements positifs et durables”, a déclaré M. Sy.

La Coalition d’un milliard pour la résilience vise à engager au moins un milliard de personnes d’ici 2025 à prendre des mesures actives visant à renforcer leur résilience. L’initiative sera lancée officiellement lors de la 32ème Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Genève, en Suisse, au mois de décembre de cette année.

Pour aider les familles du Sahel qui peinent à se nourrir, la FICR a lancé trois opérations d’urgence en Gambie, en Mauritanie et au Sénégal. D’un montant total de 5,1 millions de francs Suisses, les opérations visent à aider 64 000 personnes parmi les plus vulnérables, à travers une aide alimentaire d’urgence, ainsi qu’à renforcer les capacités de 108 000 personnes à faire face aux défis de la prochaine saison.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

 

A Dakar:

  • Moustapha Diallo, Chargé de communication, FICR

Mobile: +221 77 450 10 04 +221 77 450 10 04, E-mail: moustapha.diallo@ifrc.org

 

A Addis Abeba:

  • Katherine Mueller, Responsable de la communication, FICR Afrique

Mobile: +251 930 033 413, E-mail: katherine.mueller@ifrc.org

 

A Genève:

  • Benoit Carpentier, Chef de l'équipe de communication publique, FICR
    Mobile: +41 79 213 24 13 +41 79 213 24 13, Email: benoit.carpentier@ifrc.org


[1] FEWSNET West Africa Food Security Outlook Update, October 2015: http://www.fews.net/west-africa

 

Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.