IFRC

La F�d�ration internationale et le Fonds des Nations unies pour la population renforcent leur partenariat dans le cadre des crises humanitaires

Publié: 24 juillet 2008

Signature d’une lettre de coopération sur la santé génésique, l’équité entre les sexes, la population et le développement

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont convenus d’élargir leur collaboration dans le cadre de programmes de promotion de la santé au niveau mondial.

Une Lettre de coopération signée aujourd’hui à New York par les dirigeants des deux institutions prend acte de la nécessité reconnue d’instaurer de nouveaux modes de collaboration afin d’assister plus efficacement les populations affectées par des catastrophes naturelles ou d’autres situations de crise comme les épidémies.

« Le UNFPA met l’accent sur le développement des capacités nationales de manière à garantir à chacun un accès adéquat aux soins de santé génésique, y compris dans le contexte des crises humanitaires », a déclaré Thoraya Ahmed Obaid, directeur exécutif du UNFPA. « Notre partenariat avec la Fédération internationale nous permettra de mieux atténuer les effets des situations d’urgence sur les populations et contribuera à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement ».

La Lettre de coopération vient prolonger et élargir des accords de partenariat déjà en vigueur entre les deux organisations dans les domaines de la sensibilisation, des services, de la formation et du développement des capacités, principalement au plan national.

« La prévention des maladies et les soins de santé primaires au niveau communautaire figurent au nombre de nos priorités », note Bekele Geleta, secrétaire général de la Fédération internationale.

« Nos millions de volontaires Croix-Rouge et Croissant-Rouge, qui dispensent au sein des familles des services de premiers secours et d’éducation à la santé, sont particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit d’améliorer les conditions de santé des communautés locales. Notre travail commun avec le FNUAP dans de nombreux pays en matière, notamment, de santé maternelle et infantile, de planning familial, de santé génésique et de nutrition, est crucial pour limiter l’impact de la pauvreté et des crises sur les plus vulnérables. C’est pourquoi nous nous félicitons de ce renforcement de notre coopération. »

Les programmes du UNFPA attachent une attention particulière à des aspects tels que la santé génésique, la démographie et l’équité entre les sexes en relation avec le développement. Entre 1994 et 2007, l’agence est intervenue dans le cadre de 105 situations de crises d’origines tant naturelles qu’humaines.

La collaboration avec la Fédération internationale permettra de mieux intégrer la capacité sans égale de cette dernière dans le domaine de la mobilisation communautaire et l’expertise technique du UNFPA en matière de préparation à l’urgence, de l’aide d’urgence et du relèvement.

Dans les situations de crise, de nombreuses structures et institutions sociales sont minées, voire anéanties. Il peut en résulter, entre autres conséquences, une accélération de la propagation du VIH et une aggravation des violences à caractère sexuel, alors même que les capacités de soutien en faveur des personnes violées sont affaiblies ou inexistantes. Lorsque les systèmes de santé sont désorganisés, il devient très difficile, voire impossible, d’accéder à des services d’urgence en obstétrique et de santé génésique, sans parler des moyens de contraception.

Grâce au renforcement de la collaboration entre la Fédération internationale et le UNFPA au niveau national, ces problèmes devraient être identifiés et résolus plus rapidement, pour le plus grand bénéfice des populations les plus vulnérables.

**************

Le UNFPA, Fonds des Nations unies pour la population, est une agence de développement international qui œuvre en faveur du droit à la santé et de l’égalité des chances de chacun, femme, homme et enfant. Le FNUAP offre son appui aux pays pour utiliser les données démographiques dans la formulation des politiques et des programmes visant à réduire la pauvreté et pour faire en sorte que chaque grossesse soit désirée, que chaque accouchement soit sans danger, que chacun soit protégé du VIH/SIDA et que toutes les filles et toutes les femmes soient traitées avec dignité et respect.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est la plus grande organisation humanitaire du monde. Elle rassemble 186 Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge et bénéficie du soutien de quelque 100 millions de volontaires et de membres à travers toute la planète. La Fédération internationale et ses Sociétés nationales membres œuvrent à limiter l’impact des catastrophes et des maladies grâce à des activités de secours et de développement. Le travail de l’organisation est guidé par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.

Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.