IFRC


La Croix-Rouge se mobilise suite à une flambée de choléra en Sierra Leone

Publié: 23 août 2012

17 août 2012, Freetown/Genève – La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et la Croix-Rouge de Sierra Leone sont mobilisées pour faire face à une flambée de choléra dans la capitale Freetown et les régions voisines.

Avec 10 800 cas et 176 décès enregistrés depuis janvier, le gouvernement de la Sierra Leone a déclaré l’épidémie urgence nationale. La crise s’est aggravée vers la mi-juillet avec l’arrivée de la saison des pluies. Au cours des cinq dernières semaines, seuls 6000 cas ont été confirmés, mais on craint que beaucoup d’autres n’aient pas été recensés.

«Cette épidémie pourrait avoir un impact dévastateur et elle se révèle très difficile à enrayer», note Amanda McClelland, coordinatrice des programmes de santé d’urgence à la FICR. «Nous sommes particulièrement préoccupés par l’augmentation du nombre de cas à Freetown, une ville surpeuplée où l’assainissement et l’accès à l’eau pure sont très précaires – autant de facteurs qui favorisent la propagation de cette maladie mortelle. Au cours de la semaine écoulée, on a accueilli plus de 250 patients par jour dans les centres de santé de l’agglomération.»

La FICR a lancé un appel d’urgence de 1,1 million de francs suisses afin d’aider la Croix-Rouge de Sierra Leone à consolider sa riposte contre l’épidémie.

«Les ressources financières dont nous disposons à l’heure actuelle sont gravement insuffisantes pour faire face à la crise», poursuit Amanda McClelland. «Nous devons agir maintenant si nous voulons limiter le nombre de cas et de décès. Attendre que la mortalité augmente comme on l’a fait lors de récentes épidémies au Zimbabwe ou en Haïti est une dramatique erreur. La Guinée voisine, ainsi que certaines parties du Mali et du Niger, sont également affectées.

Les fonds recueillis grâce à l’appel de la FICR serviront à mettre sur pied des campagnes de sensibilisation sur l’hygiène et l’assainissement dans quatre districts touchés par l’épidémie (Kambia, Port Loko, Tonkolli et Moyamba). Les employés et les volontaires de la Croix-Rouge de Sierra Leone, qui sont engagés dans la lutte contre la maladie depuis le début de l’année, traiteront les puits au moyen de chlore et feront des visites domiciliaires afin d’expliquer aux membres de la communauté comment préparer et administrer les sels de réhydratation orale. La réhabilitation des sources d’eau et la construction de latrines seront également prioritaires pour contenir l’épidémie. La FICR et la Croix-Rouge de Sierra Leone travaillent en étroite coordination avec les autorités locales, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires mobilisés dans les zones affectées.

En soutien à la Croix-Rouge de Sierra Leone, la FICR a déployé au début de la semaine une équipe d’évaluation et de coordination sur le terrain composée de spécialistes de la santé, de l’eau et de l’assainissement.


Pour plus d’informations ou pour organiser des interviews :

En Sierra Leone

Patrick Massaquoi
+23276632753
Massaquoipatrick@yahoo.com 

A Addis Ababa

Moustapha Diallo, chargé de communication de la FICR pour l’Afrique de l’Ouest
+251 930 033 413
moustapha.diallo@ifrc.org

A Genève

Sadia Kaenzig, consultante en santé communautaire à la FICR
+41 (0)79 217 3386
sadia.kaenzig@ifrc.org

Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.