IFRC


Syrie / Yémen / Mali : le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est choqué par les attaques meurtrières contre des personnels humanitaires

Publié: 31 mars 2015

Genève / Damas / Sana’a / Bamako – Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est choqué et meurtri par trois agressions perpétrées hier contre des équipes engagées dans des actions humanitaires au Yémen, en Syrie et au Mali. Ces attentats ont coûté la vie à trois de ses collaborateurs.

 

Un volontaire de la branche syrienne du Croissant-Rouge palestinien a été tué par balles dans le camp de Yarmouk, près de Damas. Au Yémen, un employé du Croissant-Rouge a subi le même sort alors qu’il portait secours à des personnes blessées dans des affrontements dans le secteur Al-Sulaf de Zubaid, dans le district méridional d’Al-Dhale’. Au Mali, une attaque contre un camion du CICR (an attack on an ICRC aid truck) près de Gao a coûté la vie à un employé du CICR et blessé un membre de la Croix-Rouge malienne.

 

«Les agressions envers les travailleurs humanitaires sont absolument inacceptables et nous les condamnons sans appel», a déclaré Yves Daccord, directeur général du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). «Les victimes étaient des individus qui se vouaient à aider les autres dans des conditions extrêmement difficiles et dangereuses. Toutes les parties aux conflits sont tenues de respecter les obligations qui leur incombent aux termes du droit international humanitaire, lequel proscrit toute attaque contre le personnel humanitaire, les hôpitaux et les ambulances.»

 

«Il est inadmissible et profondément choquant que des individus soient tués en secourant d’autres personnes», a commenté Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. «L’espace humanitaire doit impérativement être mis en place et garanti pour permettre aux volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et aux personnels de santé d’assister des populations en détresse et atténuer les souffrances humaines parmi les communautés les plus vulnérables et les plus difficiles d’accès. Nos employés et nos volontaires sont aujourd’hui plus nécessaires que jamais et ils doivent être protégés par tous.»

 

Au début du mois, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge avait déjà publié une déclaration (statement) dénonçant de récentes violences contre ses employés et volontaires. Le Mouvement réitère ce message aujourd’hui.

 

 

Pour plus d’informations, s’adresser à:

Ewan Watson, CICR Genève, tél: +41 79 244 64 70

Benoit Matsha-Carpentier, FICR Genève, tél: +41 22 730 46 96 ou +41 79 213 24 13

ou visiter nos sites web: www.icrc.org / www.ifrc.org

 

Pour visualiser et télécharger les derniers enregistrements vidéo CICR / FICR en qualité professionnelle  :

www.icrcvideonewsroom.org

www.ifrcvideonewsroom.org

 

Pour savoir ce que fait le CICR pour tenter de mettre un terme aux agressions à l’encontre de travailleurs de santé et de patients :

www.healthcareindanger.org

 

Suivez le CICR sur facebook.com/icrc et twitter.com/icrc

Follow the IFRC on facebook.com/RedCrossRedCrescent et twitter/Federation

Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.