IFRC


Réunions statutaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : ALLOCUTION DE CLÔTURE

Publié: 21 novembre 2013

Bekele Geleta, Secrétaire général, Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Au terme des réunions statutaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de 2013, nous pouvons nous féliciter des progrès accomplis, mais nous devons aussi penser à ce qu’il reste à faire.

Cette année, l’Assemblée générale a rassemblé 189 Sociétés nationales, dont la Croix-Rouge du Soudan du Sud et la Croix-Rouge chypriote, nos deux nouveaux membres, et a constitué une formidable occasion de discuter de plusieurs questions pressantes. J’ai été particulièrement impressionné par l’énergie et l’esprit de renouvellement qui ont marqué ces réunions, comme en témoignent clairement les rapports initiaux, indiquant que plus de 60 % des délégués participaient pour la première fois à notre rassemblement bisannuel.

Le conflit en Syrie et la dégradation des conditions dans lesquelles vivent les personnes touchées en Syrie et dans les pays voisins demeurent une priorité urgente pour le Mouvement. La violence et la destruction qui ravagent le pays soumettent nos collègues du Croissant-Rouge arabe syrien à une pression jusqu’alors inimaginable. Depuis le début du conflit, 32 employés et volontaires de la Société nationale ont perdu la vie dans l’accomplissement de leur mission. Une seule victime est déjà une victime de trop, et 32 décès sont une tragédie inexprimable et inacceptable.

Le Mouvement affirme sa solidarité envers le Croissant-Rouge arabe syrien. Ce conflit doit cesser. Nous appelons une fois encore les gouvernements et toutes les parties au conflit à rétablir la paix et à garantir que les volontaires et les travailleurs humanitaires disposent d’un accès sûr et sans entrave aux personnes en détresse. Je ne saurais insister suffisamment sur l’importance que cet aspect revêt, tant dans le contexte de la Syrie que de toutes les situations de crise humanitaire.

Tandis que nous étions rassemblés à l’occasion des réunions statutaires, une autre tragédie a frappé le centre des Philippines. À ce jour, le typhon Haiyan a touché plus de 10 millions de personnes. Nos équipes d’urgence ont été déployées sur le terrain pour répondre à une catastrophe, qui une fois encore rappelle combien les mesures de préparation aux catastrophes et de réduction des risques de catastrophe sont essentielles. Le chemin vers la reconstruction des régions dévastées par le typhon Haiyan sera long et périlleux, c’est certain. C’est pourquoi nous serons aux côtés de la Croix-Rouge philippine dans son action en faveur du relèvement. Nous pouvons être fiers d’avoir la capacité, en tant que plus vaste réseau humanitaire au monde, d’être présents avant, pendant et longtemps après toutes les catastrophes.

Un des plus grands succès des réunions statutaires de 2013 a peut-être été que presque toutes les délégations comprenaient un délégué jeunesse et qu’il ne s’agissait pas là d’un geste symbolique. Les jeunes ont activement participé aux réflexions et aux débats, et ont dignement joué leur rôle de représentation aux côtés des dirigeants de leur Société nationale. Ils ont été une source constante d’inspiration dans les discussions tenues dans le cadre des réunions statutaires et en dehors.

Enfin, les réunions statutaires, qui se sont déroulées sur fond de situations d’urgence, ont constitué une occasion de discuter des priorités et des plans d’action à long terme. Nous constatons avec satisfaction que, pendant nos réunions, des contributions importantes ont été apportées à l’élaboration du programme de développement de l’après-2015 et que des engagements solides ont été pris à ce sujet. En tant qu’auxiliaires des pouvoirs publics, les Sociétés nationales sont particulièrement à même d’informer et d’influencer les décideurs concernant les questions clés de politique générale, telles que la résilience des communautés, la migration, la violence sexiste et les changements climatiques. Ensemble, nous devons prendre appui sur notre réputation, notre position unique et notre marque mondiale pour contribuer au débat humanitaire général. Nous le devons aux personnes que nous avons pour mission de servir.

Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.