IFRC


L’insoutenable honte dans le regard de mes semblables

Publié: 26 septembre 2014 12:18 CET

Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a visité les camps de déplacés à Bagdad et à Dohuk en compagnie d’Yves Daccord, directeur général du CICR. Il en revient très remué.

Ils avaient chacun un nom propre: Ali, Hussein, Fatima ou Myriam.

Ils partagent désormais un seul nom commun: IDP – Internally Displaced People – (personnes déplacées à l’intérieur de leur pays, ndlr.).

Ils étaient de dignes parents ou d’insouciants enfants à Moussoul et à Sinjan; les voila à présent à Dohuk (au nord de l’Irak, en zone kurde, ndlr.) réduits à de simples bénéficiaires d’aide humanitaire, attendant honteusement sous des bâches marquées à l’effigie d’organisations internationales.

L’unique pagne de dignité qui couvrait la nudité de leur indigence s’est effiloché avec le port des paquets de denrées alimentaires distribuées à travers des mises en scène publique.

Ali reçut précipitamment son paquet et disparut aussitôt dans la salle de classe qui lui sert désormais de villa. Son regard furtif et vide ne pouvait cependant pas cacher la honte typique d’un homme fier qui apprend avec réticence à tendre la main.

Cette insoutenable honte dans le regard de mon semblable Humain me rappelle, comme s’il en était besoin, que l’aide est souvent utile, parfois nécessaire, mais non point une solution définitive.

Cette insoutenable honte nous interpelle à être toujours là-bas, à tout moment, pour accompagner les communautés à relever leurs défis de l’heure et retisser leur pagne de dignité.

Cet éditorial est apparu dans la section "opinion" du journal le temps du vendredi 26 Septembre.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.