IFRC


La distribution de moustiquaires pour sauver des vies en République centrafricaine

Publié: 24 avril 2015 10:13 CET

Par Nelly Muluka, FICR

Les conflits en cours en République centrafricaine (RCA), qui a rendu près de 850 000 personnes sans abri, a également endommagé le système de santé du pays, ce qui rend plus difficile la lutte contre le paludisme, une maladie très évitable et traitable. Au centre de santé Malimaka à Bangui, le personnel de santé reçoit des patients venant de jusqu'à 13 kilomètres, la plupart des consultations étant liées au paludisme.

Dans un cas, l'établissement de santé comptait au moins 1687 consultations soupçonnées de paludisme en un mois, desquelles 927 ont été testées positives. Selon Dr Godenaha Étienne qui travaille dans cet établissement de santé, la région a été grandement touchée par les affrontements et, en conséquence, il y a eu un impact important sur la prestation des services de santé.

« Pendant plusieurs mois, 16 établissements de santé dans ce district ont été fermés, à l'exception de ce centre qui a continué de traiter les personnes souffrant de tous les types de maux. Certains de ces établissements ont rouvert mais le problème est que, de tous ceux-là, seules deux bénéficient de la subvention du Fonds mondial au paludisme qui est actuellement mise en œuvre par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).  Les patients des autres zones continuent de subir les actes de vandalismes perpétrés sur les établissements de santé, et le manque de matériel médical et de médicaments, » déclare Dr Godehana.

La subvention permet à la FICR de distribuer des kits de dépistage rapide du paludisme, les médicaments pour le traitement du paludisme, ainsi que les smart phones pour la collecte des données.

La FICR mène également des activités de prévention dans le cadre de la même subvention, notamment la distribution de plus de 2,2 millions de Moustiquaires imprégnées à longue durée d'action (MILDA) à l'ensemble de la population de la RCA (estimée à 4,2 millions de personnes) pour assurer une couverture universelle conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé.

La campagne de distribution de masse de MILDA a commencé en décembre 2014, en partenariat avec la Société nationale centrafricaine de la Croix-Rouge et le Ministère de la Santé. À ce jour, 661 300 moustiquaires ont été distribuées dans 11 sous préfectures, dépassant le taux prévu de mise en œuvre.

Compte tenu du contexte dans le pays et du fait que toutes les Sous-préfectures peuvent être accessibles pour des raisons de sécurité, la FICR a également fourni plus de 70 000 MILDA à des partenaires pour la distribution ciblée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans.

En 2013, la FICR et le Fonds mondial ont signé une convention de subvention visant à combattre la crise de paludisme qui traverse la RCA. Une autre subvention a également été récemment signée pour le VIH et la tuberculose, mettant le total à 19 millions d'euros. La subvention se concentre en grande partie sur les capacités de traitement et de diagnostic pour les deux maladies.

 




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.