IFRC


"Soudain, le mur qui servait d’abris à me femme s’est effondré"

Publié: 1 juin 2015 5:08 CET

Par Gerald Bikombi, Société Nationale de la Croix-Rouge centrafricaine; et Nelly Muluka, FICR

Etienne, 62 ans, un résident de la ville de Berberati en République centrafricaine, est un homme brisé. De fortes pluies et tempêtes récentes ont changé sa vie à jamais, en seulement quelques heures.

« Nous étions tous endormis lorsque les pluies, accompagnées de tonnerre et d'éclairs, ont commencé à s'abattre sur la ville. Tout à coup, le vent a commencé à gronder et le toit s'est mis à trembler. Ces mouvements étaient si violents que nous avions tous peur. Ensuite, les feuilles de tôles en fer de notre toit ont commencé à s'envoler une à une, et là j'ai compris que nous étions en danger, » raconte Etienne.

Avec la toiture arrachée, la pluie a commencé à se déverser directement dans la maison. C'est une scène qui s'est répétée dans tout le quartier. « Nous avons trouvé refuge dans différents coins de la maison et avons attendu. Les vêtements et les articles ménagers ont été soufflés hors de la maison. Puis, soudainement, le mur sous lequel mon épouse Pauline s'était réfugiée s'est écroulé, » se remémore Etienne.

Ce père de huit enfants ne savait pas quoi faire. Il pleuvait toujours abondamment et les tempêtes étaient encore en cours. Etienne et ses enfants ont commencé à crier à l'aide, mais les bruits se sont dissipés dans le grondement de la tempête. Ils sont allés hors de la maison et se sont assis sous un arbre, regardant les murs s'effondrer davantage. Tôt le matin, une fois les tempêtes passées, les volontaires du comité local de la Croix-Rouge sont arrivés. Par miracle, Pauline était en vie. Elle a été transportée à l'Hôpital régional de Berberati avec sept autres personnes blessées.

« J'attendais à l'hôpital pendant que les docteurs essayaient de lui porter assistance et je priais qu'elle survive. Malheureusement, elle a succombé à ses blessures, m'abandonnant avec huit enfants à élever, » signale Etienne, qui ajoute qu'il se sent impuissant et ne sait pas ce qui adviendra de lui sans son épouse qui, dit-il, était son principal soutien.

Les tempêtes, qui ont fait un cortège de destructions, ont complètement endommagé 200 habitations, et partiellement endommagé 11 autres. Selon l'évaluation du comité local de la Croix-Rouge, une personne a perdu la vie, sept autres ont été blessées, et plus de 1000 ont été déplacées. Des latrines se sont également effondrées et continuent de poser un risque de santé et d'assainissement. Les personnes déplacées s'installent dans des familles d'accueil tandis que d'autres vivent à l'air libre. Les communautés d'accueil, tout comme les personnes déplacées par les tempêtes, ont toutes été affectées par le conflit en cours, ce qui rend ces groupes extrêmement vulnérables.

Pendant que les pluies continuent de s'abattre sur la région, les volontaires du comité local de la Croix-Rouge restent prêts à intervenir, surveillant la situation, au cas où on aurait besoin d'eux. La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a aussi débloqué 99 788 francs suisses de son Fonds d'urgence pour les secours lors de catastrophes pour assister 1109 personnes les plus durement touchées par les tempêtes. Au rang des activités planifiées, les familles recevront des matériaux pour les abris, des articles ménagers et des comprimés de purification de l'eau au moment où elles commenceront à reconstruire leurs vies. 




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.