IFRC

Epidémie de choléra au Tchad : La force des volontaires, essentielle pour vaincre l’épidémie

Publié: 13 septembre 2011 14:55 CET

Sophie Chavanel - FACT/IFRC

Le Tchad est frappé par une des pires épidémies de choléra de son histoire. Plus de 11,000 personnes ont été affectées par la maladie depuis le début de l’année qui a déjà fait plusieurs centaines de morts et le nombre de cas augmente rapidement selon les autorités.

La Croix-Rouge tchadienne lutte contre le choléra dans le pays depuis des années. Or, cette année, le nombre de cas a flambé avant même le début de la saison des pluies. « Nous avons été surpris par la rapidité de la propagation et ce avant même le début de la saison des pluies, » explique Abakar Youssouf Zaïd, vice-président de la Croix-Rouge du Tchad. « Il est nécessaire d’agir rapidement pour freiner la propagation du choléra dans le pays, des vies humaines sont en jeu, les gens ont peur et ils comptent sur nous, » a conclu le vice-président qui assure le soutient de la Croix-Rouge aux autorités tchadiennes dans la lutte contre le choléra.

Le choléra n’est pas nouvellement arrivée au Tchad. Depuis 1972 que le pays est frappé par cette maladie. Mais, ce qui inquiète particulièrement c’est que les régions touchées et le nombre de personnes affectées sont beaucoup plus importants qu’au cours des années et même des décennies précédentes.

Pour cette raison, une équipe d’évaluation et de coordination de la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FACT) a été déployée d’urgence pour appuyer la Croix-Rouge du Tchad dans sa lutte contre cette épidémie qui frappe durement le Tchad, mais également les pays voisins du bassin du lac Tchad; Niger, Cameroun et Nigéria. « Il s’agit d’une situation d’urgence qui frappe durement le Tchad, mais qui a aussi un impact dans toute la région, » explique Don Johnston, chef de l’équipe d’urgence de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui ajoute : « Si nous voulons contenir l’épidémie, il faut absolument barrer la route au choléra qui progresse rapidement vers l’est où sont situés les camps de réfugiés à la frontière du Soudan » ajoute-t-il. 

Les organisations humanitaires au Tchad craignent que le nombre de personnes atteintes ne double avec la saison des pluies qui doit s’intensifier au cours des mois de septembre et octobre et entraînent régulièrement d’importantes inondations dans certaines régions du pays.

Fatimé Gody

Fatimé Gody est volontaire de la Croix-Rouge du Tchad depuis 11 ans. Elle a l’habitude se rendre dans les communautés où vivent les gens les plus vulnérables pour intervenir afin de limiter les impacts du choléra qui est recurrent au Tchad, pendant la saison des pluies. « Cette année, les gens ont été pris par surprise. Le choléra a frappé pendant la saison sèche, ce qui est très inquiétant », explique Fatimé avec sa douce voix, alors qu’elle s’apprête à partir pour mener une évaluation dans une communauté particulièrement affectée par le choléra. « Comme dans les provinces, les gens n’ont pas d’accès à des toilettes, ils font généralement leurs besoins à l’air libre. Avec la pluie qui entraîne souvent des innondations dans certaines zones, malheureusement, toutes les conditions sont réunies pour que le choléra se propage » ajoute-t-elle.

« Le choléra est une infection intestinale qui se transmet par les aliments contaminés, l’eau et les scelles », explique Fatima Cabello, experte en santé de l’équipe d’évaluation et de coordination d’urgence envoyé par la Fédération internationale de la Croix-Rouge pour supporter la Croix-Rouge tchadienne dans sa lutte contre l’épidémie de choléra.  « Ce qui est triste c’est que le choléra est assez facile à traiter s’il est pris en charge rapidement, mais peut faire beaucoup de dommage si une communauté est mal préparée, » ajoute-elle.

Alors que le traitement rapide des personnes infectées est essentiel pour sauver des vies, le travail de Fatimé et de tous les volontaires Croix-Rouge est essentiel pour arriver à contenir l’épidémie et faire disparaître la maladie à long terme. Depuis plusieurs mois, la Croix-Rouge tchadienne a lancé une campagne de sensibilisation de masse dans les communautés, pour informer les gens des mesures d’hygiène de base pour éviter de contracter le choléra. Des règles toutes simples qui sauvent des vies.






Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.