IFRC


La Croix-Rouge répond à une épidémie d’Ebola en Guinée

Publié: 25 mars 2014 15:00 CET

Moustapha Diallo, FICR

La Guinée, un pays de l’Afrique de l’Ouest, a été frappé par une épidémie d’Ebola. Selon le ministère de la santé, les premiers cas suspects ont été enregistrés au début de mois de février. A la date du 25 mars, la fièvre hémorragique mortelle a déjà coûté la vie à 60 personnes sur 86 cas signalés à travers le pays.

Les localités les plus touchées sont les districts de Guéckédou, Macenta et Kissidougou, dans le sud de la Guinée.

«C’est la première fois qu’une épidémie d’Ebola se manifeste en Guinée», explique Dr Facely Diawara, chef du département santé à la Croix-Rouge Guinéenne.

En coordination avec le Ministère de la Santé, l’UNICEF, Médecins Sans Frontières et d’autres partenaires, la Croix-Rouge intensifie les activités de sensibilisation sur le terrain.

«Dès que l’épidémie a été annoncée, les volontaires de la Croix-Rouge ont été immédiatement déployés dans les zones touchées pour informer les populations sur la façon de prévenir ou de limiter la propagation de la maladie», explique Dr Diawara. «Cependant, nous avons besoin de plus de volontaires formés et mobilisés, pas seulement dans les zones déjà touchées mais également dans les autres régions pour le moment épargnées afin d’endiguer l’épidémie».

Au cours des derniers jours, il y a eu une flambée des cas signalés. En Sierra Leone, un pays voisin, trois cas suspects sont à l’étude et il est à craindre que la maladie se propage rapidement en raison des déplacements fréquents de personnes dans la région.

«Si des mesures urgentes et durables ne sont pas prises rapidement, cette épidémie pourrait affecter beaucoup plus de personnes et pourrait facilement se propager dans d’autres régions et dans les pays voisins» souligne Momodou Lamin Fye, Représentant régional de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR ) au Sahel. «Une surveillance transfrontalière est essentielle pour contenir la propagation de ce virus».

Ebola est une maladie infectieuse et contagieuse, qui se propage par le contact avec des sécrétions de personnes ou d’animaux infectés, comme la salive ou le sang. Il n’existe aucun traitement, ni vaccin.

La FICR a déployé une équipe d’évaluation et de coordination sur le terrain (FACT) en Guinée, comprenant un spécialiste des maladies infectieuses de la Croix-Rouge française, ainsi qu’un personnel en soutien psychosocial.

L’épidémie d’Ebola survient à un moment où la Croix-Rouge Guinéenne et d’autres partenaires travaillent déjà avec le gouvernement pour faire face à des épidémies de choléra et de rougeole. Les symptômes d’Ebola ressemblent à ceux du choléra et de la rougeole, ce qui rend difficile l’identification et la confirmation des cas.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.