IFRC


Afrique du Sud: fort taux de co-infection tuberculose/VIH

Publié: 23 mars 2011 16:00 CET

Bien qu’il ne paie pas de mine, le centre Nyanga, situé dans le ghetto de Gugulethu, au Cap, conduit un des programmes Croix-Rouge de lutte contre la tuberculose les plus performants du pays. Il assure des services d’assistance à domicile depuis plus de quinze ans déjà. Focalisé au départ sur le VIH/sida, son champ d’activité a été ultérieurement élargi à la tuberculose. « Nous avons compris qu’il fallait traiter les deux problèmes conjointement en raison du taux élevé de co-infection par le VIH et la tuberculose », explique David Stephens, coordinateur national des programmes de santé à la Croix-Rouge sudafricaine.

 « En Afrique du Sud, 80 % des patients tuberculeux sont coinfectés par le VIH. Il y a quelques années, nous avons lancé notre programme de lutte contre la tuberculose, mais le problème continuait de s’aggraver et de plus en plus de personnes séronégatives au VIH contractaient la tuberculose. Nous avons alors résolu de mettre sur pied une campagne d’éducation. » Shirley dirige un groupe d’une quinzaine de volontaires dans un quartier déshérité dont la plupart des habitants vivent entassés les uns sur les autres dans des taudis privés de tout confort, y compris de l’eau courante.

« Nous aidons les personnes infectées par le VIH, la tuberculose sensible et MR et nous animons trois jours par semaine des groupes de soutien pour les OVC* et pour les grands-mères du quartier. Ces groupes sont importants, car ils donnent aux gens l’occasion de rompre leur solitude et de nouer des liens avec leur entourage », explique-t-elle.

* Orphans and Vulnerable Children, autrement dit, les orphelins et autres enfants rendus vulnérables par le VIH/sida.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.