IFRC

Coup d’envoi d’une campagne pour booter le VIH hors du Swaziland

Publié: 3 février 2014 15:02 CET

Nontobeko Dlamini, Croix-Rouge Baphalali du Swaziland

Sur les terrains de football disséminés un peu partout au Swaziland, les joueurs ne se regroupent pas simplement pour taper dans un ballon. Ils jouent également à mettre hors d’état de nuire l’épidémie mortelle du VIH.

Le “Knock Out Challenge” est un tournoi de football organisé par la Croix-Rouge Baphalali du Swaziland (CRBS) pour éradiquer le VIH au Swaziland, un pays, qui a le taux le plus élevé de cette épidémie mortelle dans le monde. Pour prendre part au tournoi, les joueurs et les spectateurs doivent faire le test du VIH.

Alors que 26,5 pour cent de la population du Swaziland est séropositive, la stigmatisation existe encore pour de nombreuses personnes atteintes par la maladie du VIH/SIDA. En conséquence, les gens ne font pas souvent le test du VIH/SIDA, de peur d’être socialement ostracisés par leur communauté.

« Il est effrayant de faire le test du VIH/SIDA. Nous préférions plutôt ignorer notre statut », souligne Phumlani Mangwe, un joueur qui a participé au tournoi. « Mais des initiatives comme ce tournoi nous permettent d’aborder la question plus ouvertement et d’avoir moins peur. Il nous encourage aussi à se rapprocher de nos pairs et de faire le test sur ​​une note plus gaie ».

Les jeunes hommes ont tendance à s'abstenir de faire le test de dépistage du VIH beaucoup plus que les femmes. Du coup, le football est considéré comme un bon moyen de les cibler et de soutenir leur participation dans le conseil et le dépistage du VIH/SIDA. «Le sport est universel, mais il attire particulièrement les jeunes hommes», explique Cliff Ndlovu, Coordinateur de la jeunesse de la (CRBS). « C’est pourquoi, nous avons décidé que ce serait le meilleur moyen de les réunir et de parler de questions de santé dans un cadre plus ludique».

A travers le “Knock Out challenge”, plus de 211 hommes et 39 femmes ont été testés pour le VIH. La CRBS  prévoit de continuer à étendre le tournoi dans le pays afin d’atteindre beaucoup plus de personnes.

«L’évènement fut un grand succès. Des dizaines de jeunes et hommes adultes sont venus pour jouer; ils ont eu des moments intenses de détente et surtout, ils se sont senti en sécurité et en confiance pour faire le test du VIH », souligne Danger Nhlabatsi, Secrétaire Général de la CRBS. «L'impact à long terme de ce programme, à partir d’un jeu aussi simple que le football, est énorme».




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.