IFRC


Appel lancé suite aux catastrophiques pertes agricole à Haïti

Publié: 11 novembre 2012 21:30 CET

France Hurtubise à Haiti

Bien que la vie reprenne tout doucement son cours en Haïti, la population se remet difficilement du passage de l’ouragan Sandy.  Selon le gouvernement, l’agriculture, déjà sévèrement touchée lors du passage de la tempête tropicale Isaac, enregistre des pertes de plus de 100 millions de dollars.

Les rivières qui étaient en crue au passage de Sandy, ont emporté des couches considérables de terre arable, des arbres fruitiers, des cultures. Sur les berges érodées, des structures de protection ont été emportées.  Des plantations de mais, haricot, sorgho, pois Congo, pois de souche, bananes, tubercules, arachides, légumes et riz ont été soit entièrement détruites, soit gravement saccagées par les vents et les eaux. Le gouvernement confirme que plus de 64,000 têtes de bétail ont été emportées par les eaux, soulignant que « la période de sécheresse qui avait précédé Isaac et Sandy avait déjà causé d’énormes pertes, mettant en péril la sécurité alimentaire qui est maintenant doublement fragilisée ».

Des milliers de familles ont vu leur maison détruite, endommagée ou inondée. Suite aux évaluations de la FICR et de la Croix-Rouge Haïtienne, des distributions ont été rapidement organisées. Trousses abris, couvertures, casseroles et bâches de plastique permettent aux personnes sinistrées non seulement d’avoir un toit sur la tête mais également de servir un repas chaud à leur famille. 

Durant la semaine qui vient de s’écouler, les volontaires de la Croix-Rouge Haïtienne ont multiplié les actions de réponse sur le terrain. Ils travaillent sur tous les fronts en distribuant des moustiquaires, des trousses d’hygiène, des jerricans et des aquatabs appuyés de séances de sensibilisation sur leur utilisation, afin de prévenir la propagation du choléra ou autres maladies liées à la consommation d’eau non potable.

Des volontaires psychosociaux (PSP) ont accompagné plusieurs équipes, apportant un soutien psychologique aux familles qui se sont retrouvées complètement démunies. Dans le Sud, des volontaires de la Croix-Rouge haïtienne ont sensibilisé 4 000 familles à se préparer et se prémunir contre les catastrophes naturelles. Un peu partout au pays,
la Croix-Rouge Haïtienne poursuit ses évaluations tout en distribuant des dépliants sur la prévention de la violence.

Afin de répondre aux besoins à moyen terme, la FICR a lancé un appel d’urgence au montant de 2 316 million dollars US qui servira notamment à financer un programme étalé sur 12 mois et ciblant 22 communes. Le volet aide alimentaire distribuera de la nourriture à 10 000 familles. Le volet sécurité alimentaire appuiera 66 associations (18 associations de pêcheurs, 24 associations de fermiers et 24 associations de femmes) par une formation technique, un support pendant le cycle agricole printanier, des conseils sur la nutrition et la diète, ainsi que par la distribution d’outils, de graines et de bétail.

Haïti, petit pays des Caraïbes, est sujet à des situations météorologiques extrêmes. Dans le cadre de son programme de réduction des risques, la Croix-Rouge Haïtienne organise des sensibilisations multi risques. Chantal Pitaud, coordonnatrice nationale de la Direction de Gestion des Désastres à la Croix-Rouge haïtienne précise que « Au cours du weekend, une simulation sera organisée au nord du pays, à Cap Haïtien, une ville à haut risque de tremblement de terre et de tsunami. Outre la distribution de dépliants et de sensibilisation porte à porte, 1500 élèves seront évacués de leur école. L’ensemble de ces actions contribuera à sensibiliser la population aux gestes à poser pour mieux prévenir et se protéger. »




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.