IFRC


Communication avec les bénéficiaires… Haïti partage son expertise avec le Libéria

Publié: 6 mai 2014 21:40 CET

Gennike Mayers, FICR

Le 21 mars 2014 le gouvernement de Guinée a confirmé une fièvre hémorragique virale  suspecte qui s’est développée depuis le début du mois de février comme étant l’Ebola. A partir du 10 avril, il y a eu 66 cas du virus Ebola, confirmés en laboratoire. Les activités d'intervention en cas d'épidémie ont donc été intensifié de manière significative en Guinée ainsi bien qu’au Libéria.  Les communautés dans les trois pays sont à risque et les premiers cas ont déjà été détectés dans le comté de Lofa au Libéria, résultant en trois décès. À ce jour, il y a eu 22 cas suspects, cinq étant confirmé au laboratoire.

C'est dans ce contexte à haut risque que la Société Croix-Rouge Libérienne a lancé un appel à la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) pour l’équipe d’évaluation et de coordination sur le terrain, autrement appelée FACT, pour soutenir la mobilisation de ses bénévoles dans 5 comtés. Des spécialistes de la santé, d’eau et d’assainissement, de la logistique, de soutien psycho-social (PSS) et de communications avec les bénéficiaires ont été déployé, ce dernier étant déployé d'Haïti. Parmi ces spécialités, le PSS et la communication avec les bénéficiaires sont indispensables dans la lutte contre la peur et la panique au sein de la communauté.

La Croix-Rouge du Libéria, avec son vaste réseau de bénévoles formés en PSS et de bonnes connexions communautaires établies par leur travail de prévention de la violence et de la réconciliation, va sans aucun doute augmenter sa capacité de sensibilisation des bénéficiaires par l'ajout d'outils de communication innovants. "Quatre ans après le séisme, Haïti envoie son expertise en communication avec les bénéficiaires pour soutenir la Société National de la Croix-Rouge du Libéria. Cette expertise a été acquise et développée en Haïti à travers l'opération tremblement de terre qui a bénéficié d'un important déploiement des équipes régionales d'intervention en cas de catastrophe (RDRT) venant d’Afrique. Le déploiement d'un membre du personnel haïtien est hautement symbolique. Haïti étend maintenant ses mains à travers l'océan pour offrir à l'Afrique une partie de ce qu'elle a reçu", a commenté Alexandre Claudon de Vernisy, Représentant Pays de la FICR en Haïti.

La communication avec les bénéficiaires en Haïti s’est évoluée en grande partie grâce à l'évolution des besoins exprimés par la population. Parmi eux, la nécessité de communiquer avec les bénéficiaires de la manière qui a été la plus accessible pour eux, notamment par émission de radio, SMS mobile et plus récemment grâce à un système de réponse vocale interactive (RVI) en utilisant la technologie de téléphonie mobile. Cela a poussé la Fédération Internationale à chercher constamment des partenariats novateurs avec les fournisseurs de services de technologie tels que Trilogy, Digicel, et Vocantas afin de communiquer efficacement avec les bénéficiaires.

Le  Coordonnateur Mondial de la  communication avec les bénéficiaires pour la FICR, Will Rogers, a expliqué, «Les leçons apprises en Haïti sont maintenant appliquées à l'échelle mondiale. Ce fut le cas dans l'opération Tsunami au Japon en 2011, dans la réponse aux inondations au Sri Lanka en 2012, dans l’opération Cyclone Haiyan aux Philippines en 2013, la réponse au tsunami à Aceh en janvier de cette année et dans la réponse actuelle à l'épidémie d'Ebola dans Afrique de l'Ouest où les travailleurs humanitaires doivent être particulièrement prudents dans leurs activités de sensibilisation et de proximité en raison du risque sanitaire élevé. En Haïti, nous avons développé des outils technologiques qui nous permettent de toucher des millions de personnes avec des messages de sauvetage. Cette technologie a le potentiel de sauver non seulement la vie de nos bénéficiaires, mais aussi protéger les bénévoles de la Croix-Rouge contre l'exposition dangereuse à la maladie".

La coordination générale de la réponse en cas d'épidémie d'Ebola est coordonnée par le ministère libérien de la Santé avec une forte orientation et le soutien de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le Centre for Disease Control (CDC-centres d’épidémiologie) et de Médecins Sans Frontières (MSF).  Les équipes de la Croix-Rouge seront un élément clé de ce groupe de travail de crise multilatérale et multidisciplinaire dans la planification et la gestion de la réponse.

Moralus Joseph, Chargé de Communication avec les Bénéficiaires de la FICR en Haïti réagit aux nouvelles de son déploiement, «Je suis fier et heureux de faire partie de l'équipe de la Croix-Rouge  qui fait face à cette crise sanitaire au Libéria. J'ai rejoint le Mouvement de la Croix-Rouge en 2010, quelques jours après le tremblement de terre en Haiti. J'ai grandi personnellement et professionnellement grâce aux opérations de la Croix-Rouge en Haïti et plus particulièrement dans mon travail de communication  avec les bénéficiaires. Mon pays a reçu de l’aide du monde entier quand nous étions sur nos genoux en 2010. Maintenant, c'est ma chance de dire merci et redonner un peu de ce que le monde m’a donné à moi et  à mon pays".

 




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.