IFRC


Haïti se prépare à affronter l’ouragan Sandy

Publié: 24 octobre 2012 10:30 CET

Dès hier, Haïti a commencé à sentir les effets de la tempête tropicale Sandy, dans l’intervalle reclassée ouragan par l’US National Hurricane Centre. Le pays a été placé en état d’alerte à compter de mardi matin et les autorités ont appelé la population à se montrer vigilante et à respecter les consignes de sécurité officielles.

Ce matin, une alerte rouge a été diffusée pour les départements du Sud et du Sud-Est, de Nippes, de l’Ouest et de Grande-Anse, les autres provinces restant en alerte orange. Sandy approchait alors de la Jamaïque et on craignait qu’elle ne gagne encore en intensité durant la nuit.

Au premier signe de perturbation atmosphérique, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et la Croix-Rouge haïtienne ont pris des mesures en vue de garantir une intervention rapide dans toutes les régions du pays affectées. Dès mardi matin, la FICR a commencé à diffuser sur le réseau de téléphonie mobile Voilà des SMS recommandant à la population de se protéger contre le vent, la pluie, les inondations et les glissements de terrain. Les messages invitaient les gens à rester vigilants, à écouter régulièrement les bulletins radiophoniques et à appeler le n° 733, une messagerie vocale interactive de la FICR fournissant des informations sur les précautions à prendre pendant et après une tempête.

Radyo Kwa Wouj, l’émission de radio de la Croix-Rouge haïtienne, diffusera également sur les ondes des conseils de sécurité et de prévention afin qu’un maximum d’habitants soit alerté. Dans le même but, un camion sonorisé de la Croix-Rouge sillonnera les différents campements et quartiers de la capitale.

Pour la suite des événements, deux équipes d’intervention d’urgence ont été placées en état d’alerte et se tiennent prêtes à mener des évaluations rapides dans les campements. La Croix-Rouge a également préparé 11 0000 assortiments d’articles de secours qui seront si nécessaire distribués aux plus vulnérables et aux personnes particulièrement affectées par les intempéries.

Il y a deux mois seulement que l’île a été balayée par la tempête tropicale Isaac et même si Sandy ne frappe pas Haïti de plein fouet, elle aura très probablement des conséquences plus ou moins graves pour les milliers de rescapés du tremblement de terre qui vivent toujours dans des campements de fortune à Port-au-Prince et dans ses environs.

«Aujourd’hui, avec nos partenaires de la Croix-Rouge haïtienne, nous sommes prêts et allons rester en alerte en raison de la situation précaire qui prévaut dans le pays, en particulier dans la capitale», note Florent Del Pinto, adjoint du représentant de la FICR en Haïti et chef de la coordination technique pour le Mouvement. «Nos équipes d’évaluation rapide sont prêtes à partir si nécessaire pour toute région du pays qui aurait à souffrir de l’ouragan», ajoute-t-il.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.