IFRC


La Croix-Rouge haïtienne et la Croix-Rouge dominicaine travaillent ensemble pour éliminer le choléra dans Hispaniola

Publié: 12 décembre 2013 18:47 CET

En Octobre 2010, quelques mois après le terrible tremblement de terre qui a dévasté Haïti le 12 Janvier 2010, Haïti fut frappé par un autre drame: le choléra.

Le choléra n’était pas présent dans l'île d'Hispaniola depuis une centaine d’années. Son retour en 2010,  a produit la plus grande vague de choléra jamais enregistrée dans l'histoire récente et fait plus de 8.600 morts. La rapidité avec laquelle la maladie s’est propagée a été attribué à l'absence d'installations sanitaires adéquates et aux services de santé. Haïti à le réseau d’eau potable et plus largement d’assainissement le plus bas dans les Amériques avec seulement 29%  de la population disposant d’un accès à ce réseau.

L'épidémie de choléra, qui a commencé en Haïti, s’est ensuite naturellement étendue à la République dominicaine.

La réponse de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge contre le choléra s’est caractérisée par la prise en charge de 7 centres ou unités de traitement du choléra. Plus de 40.000 patients ont été traités dans ces centres. Environ 5.584.605 personnes ont été instruites sur les activités de promotion à l'hygiène. Les gouvernements d'Haïti, la République dominicaine et la communauté internationale ont fait un énorme travail afin de lutter contre l'épidémie, ce qui a permis de diminué le nombre de cas atteint par le choléra. Malgré tous les efforts, le choléra continue d’être une menace importante et le nombre de cas  augmente au retour de la saison des pluies.

Désirant faire face à ces défis qui concernent une immense partie de la population haïtienne et de la  République dominicaine, la Croix-Rouge a décidé de lancer une campagne de deux ans (2014-2016) lié aux objectifs du plan décennal créé par les gouvernements haïtiens et dominicains visant à éliminer la maladie.

La Croix-Rouge, représentée sur l'île d'Hispaniola par la Croix-Rouge Haitienne et Dominicaine, est présent dans toutes les régions de l'île. Avec 30.000 volontaires à travers l'île, la Croix-Rouge se place immédiatement comme un des acteurs de tout premier ordre pour que l'éradication du choléra devienne une réalité.

Le but de cette opération est de contribuer à l'élimination du choléra en Haïti et en République Dominicaine au cours des deux prochaines années (2013-2015). L'opération, comme nous l’avons signalé plus haut, est en harmonie avec les plans d'action des deux gouvernements. Elle travaillera sur une approche globale, répondant aux besoins de lutte contre le choléra et les activités de prévention dans toutes les régions d'Haïti et de la République Dominicaine en utilisant le vaste réseau des volontaires des Croix-Rouge Haïtienne et Dominicaine. Cela, sans oublier le soutien et l'expérience des Sociétés nationales et du Secrétariat de la Fédération internationale.

"Nous avons une immense opportunité et une responsabilité d'éliminer le choléra de cette île une fois pour toutes. Nous savons comment y faire face, et avec votre aide, nos volontaires peuvent y arriver. Il est essentiel que nous agissions maintenant de veiller à ce que le choléra ne quitte pas seulement cette île, mais aussi reste à l'écart pour de bon ", dit Alexandre Claudon, chef de la délégation FICR en Haïti .




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.