IFRC

Une Kiribatienne sauve sa petite-fille de l’étouffement grâce aux premiers secours

Publié: 4 mai 2016 15:25 CET

La petite Keetika Tongarua, âgée de 7 mois, a failli mourir à deux reprises déjà dans sa brève existence, mais elle a été sauvée à chaque fois par sa grand-mère, qui a appris les techniques de premiers secours dans le cadre d’une formation dispensée dans son village par la Croix-Rouge. Keetika habite à Betio, une petite communauté de Tarawa, l’île principale de l’archipel des Kiribati. C’est une fillette épanouie et pleine de santé qui aime porter toutes sortes de choses à la bouche. Quand elle avait 4 mois, un enfant du village lui a donné un morceau de galette qui a provoqué un début d’étouffement.

« Elle était toute petite à l’époque, alors je l’ai retournée sur le ventre en la portant dans une main et, de l’autre main, je lui ai donné de petites tapes dans le dos », raconte Teabike Kaintiku. « Puis, quand le morceau est remonté, je l’ai saisi avec les doigts. Elle a pleuré pendant quelques minutes, mais s’est vite remise. »

Teabike a appris comment sauver un enfant qui s’étouffe auprès de Taborenga Takabea, instructrice en premiers secours à la Croix-Rouge. Quelques mois avant l’incident, Taborenga et ses collègues avaient donné un cours à une cinquantaine d’habitants du village, passant en revue les notions élémentaires du secourisme. Sans cela, commente Teabike, elle n’aurait pas connu la méthode des tapes dans le dos qui lui permit par la suite de sauver sa petite-fille.

La Société nationale a offert des cours similaires dans six villages et six autres sont prévus dans un proche avenir. Taborenga, formée elle-même par un instructeur de la Croix-Rouge néo-zélandaise, a récemment suivi un cours de mise à niveau. Elle se dit impressionnée que Teabike ait si bien retenu ses leçons.

« Je suis heureuse et fière qu’elle ait pu faire un si bon usage de mon enseignement », déclare-t-elle. Lorsqu’on lui demande si cela fait d’elle une bonne instructrice, elle répond avec un timide sourire: « Peut-être ».

Suite à l’incident de la galette, Keetika a vécu la même expérience dramatique, cette fois avec un beignet. Là encore, le savoir acquis par sa grand-mère lui a sauvé la vie.

Teabike a aussi secouru d’autres habitants de la région, y compris une femme qui s’était cruellement brûlée avec de l’eau bouillante. « Je pense que je suis en mesure d’apporter une précieuse assistance dans toutes sortes de circonstances à ma communauté », commente-t-elle.

Le projet de cours de premiers secours dans des villages de Kiribati s’inscrit dans une initiative à grande échelle du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, visant à développer plus largement la formation en fonction des besoins des communautés.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.