IFRC


Communication avec les bénéficiaires : fournir aux gens des informations vitales

Publié: 6 mai 2013 19:53 CET

«Les gens ont autant besoin d’informations que d’eau, de nourriture, de médicaments ou d’abris», notait le Rapport sur les catastrophes dans le monde 2005. Communiquer avec les populations affectées est crucial avant, pendant et après une catastrophe. Cela permet aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de leur fournir des informations qui peuvent sauver des vies.

La communication avec les bénéficiaires – le processus consistant à informer et à écouter ceux qui ont besoin d’assistance – est un élément clé de toute intervention humanitaire. Prenons l’exemple de Haïti, où l’incidence de la tuberculose est une des plus forte de l’hémisphère nord. «Fournir aux gens les informations appropriées pour leur permettre de se prémunir contre cette maladie mortelle est essentiel», souligne Will Rogers, coordinateur de la communication avec les bénéficiaires à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Dans le cas particulier, l’information a été transmise par SMS. Plus de 800 000 textos ont été envoyés pour faire passer ce genre de message: «Si vous avez la tuberculose, ne dormez pas dans la même pièce que d’autres personnes, car, en toussant ou en éternuant pendant la nuit, vous risquez de les contaminer». En complément, le camion sonorisé de la Croix-Rouge a parcouru les camps et quartiers de la capitale en émettant des messages préenregistrés et des émissions spécialement consacrées à ce thème ont été diffusées dans le cadre du programme radiophonique bi-hebdomadaire de la Croix-Rouge.

«La communication avec les bénéficiaires ne consiste pas seulement à fournir aux gens des informations correctes et opportunes», observe Will Rogers. «Elle a aussi pour finalité d’établir un véritable dialogue avec les communautés et de leur donner la possibilité de participer activement à la conception et à la mise en oeuvre des services d’assistance ainsi qu’à leur propre processus de relèvement.»

C’est précisément dans ce but que la Croix-Rouge costaricienne a créé la RADIO Cruz Roja Juventud (Radio Croix-Rouge de la Jeunesse) et mis en place des liaisons avec ses auditeurs via les réseaux sociaux, les blogs et Skype pendant la transmission en direct des émissions.

«La communication avec les bénéficiaires est une fonction transversale essentielle dans tout contexte de crise ou de catastrophe, que ce soit pour la préparation, l’alerte rapide, l’action précoce ou le relèvement, et elle contribue à l’efficacité de l’assistance en faveur des communautés affectées», commente Will Rogers.

La communication avec les bénéficiaires n’a rien de nouveau, mais l’approche appliquée en vue de mobiliser la population a évolué au fil des ans. Si les volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge continuent de promouvoir des messages d’hygiène à travers le monde entier au moyen de dessins, affiches et autres outils conventionnels, la sensibilisation des gens s’effectue désormais aussi par le biais des réseaux sociaux et de l’audiovisuel.

En Sierra Leone, des séances de projections itinérantes ont permis de toucher plus de 47 000 personnes au sein de 67 communautés et 57 écoles, contribuant ainsi à limiter considérablement les cas de maladies infectieuses. La communication avec les bénéficiaires a permis d’élargir le champ des méthodes traditionnelles de promotion de l’hygiène et d’influer en profondeur et durablement sur les comportements des gens.

Aujourd’hui, la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge s’efforcent de tirer le meilleur parti possible des technologies et moyens de communication modernes comme les SMS, les systèmes de messagerie vocale interactive et les réseaux sociaux, de manière à toucher un maximum de personnes avec un maximum d’efficacité.

La communication avec les bénéficiaires est adaptée au contexte culturel. Elle identifie et combine les meilleurs moyens à disposition selon les cas, qu’ils soient modernes ou conventionnels.

Au Pakistan, par exemple, neuf émissions de télévision sur les districts affectés par les inondations ont été diffusées en ourdou par la chaîne d’information Pakistan Television Corporation. Malgré un accès limité aux médias, les populations concernées ont ainsi reçu de précieux conseils et été invitées à participer à des débats durant les projections.

Le succès de la communication avec les bénéficiaire repose sur notre capacité à assimiler et intégrer les technologies de pointe et l’évolution permanente des médias, sans pour autant perdre de vue que des méthodes traditionnelles – voire désuètes – ont toujours leur rôle à jouer dans certains contextes. 




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.