IFRC

L’Europe centrale et orientale dévastée par les pires inondations depuis des décennies

Publié: 31 juillet 2008 0:00 CET

Joe Lowry International Federation Representative for Belarus, Moldova and Ukraine Photos courtesy of REUTERS/AlertNet - www.alertnet.org

De violentes tempêtes suivies d’inondations ont coûté la vie à au moins 27 personnes en Ukraine, en Moldavie, en Roumanie, en Slovaquie et en Hongrie. Ces intempéries ont fait des dizaines de milliers de sans-abri, privé d’électricité des centaines d’agglomérations et causé de lourds dommages à de nombreux ponts et routes. Opérant en étroite coopération avec les autorités locales et nationales, des centaines de volontaires de la Croix-Rouge s’emploient sans relâche à évacuer les sinistrés et à distribuer des secours d’urgence aux communautés affectées.

En Ukraine, le bilan s’établit à au moins 22 morts, dont six enfants, et deux personnes sont portées disparues. Selon des sources gouvernementales, ce sont les pires inondations à frapper le pays depuis 100 ans. Les régions les plus durement touchées sont celles d’Ivano-Frankivsk et de Tchernvitsy, mais les inondations sont également très importantes dans les secteurs de Zakarpattya, Lviv, Ternopil et Vinitsia.

Au total, quelque 40 000 maisons, plus de 30 000 hectares de terres cultivées ainsi que près de 700 kilomètres de routes ont été endommagés par les eaux et près de 300 villes et villages sont privés de courant électrique. Plus de 8000 personnes ont été évacuées et les services de secours ont entrepris de nettoyer les berges des rivières, de pomper l’eau dans les habitations, de rétablir le courant et d’approvisionner en eau potable les communautés sinistrées.

“Ce sont les pires inondations depuis des décennies. Des villages entiers sont coupés du monde extérieur et les dégâts dans les différents pays affectés se chiffrent en centaines de millions d’euros”, rapporte Joe Lowry, représentant de la Fédération internationale pour la Biélorussie, la Moldavie et l’Ukraine, qui se trouve en ce moment dans la région.

“La catastrophe ne pouvait pas tomber plus mal pour les nombreuses communautés agricoles aux ressources très limitées qui peuplent les zones inondées. Des centaines de volontaires se sont immédiatement mobilisés pour secourir les plus vulnérables à travers des distributions de nourriture, d’eau potable, de vêtements, d’articles d’hygiène et autres produits de première nécessité. Les Sociétés de la Croix-Rouge continuent d’évaluer la situation et les besoins des populations démunies.”

En Ukraine, les employés et les volontaires de la Croix-Rouge ont distribué des colis de nourriture, des repas chauds, du thé et des vêtements provenant des stocks d’urgence de l’organisation et accueilli sous leurs propres toits les familles dont les maisons ont été détruites. Eau, nourriture, articles d’hygiène et filtres pour l’eau constituent les besoins les plus pressants. L’opération d’assistance envisagée ciblera les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées vivant seules, les handicapés et les familles nombreuses. La Croix-Rouge ukrainienne sollicitera vraisemblablement une aide internationale.

En Moldavie, plusieurs districts du nord ont été durement touchés, en particulier ceux de Brichensky and Oknitsa. Environ 670 personnes ont été évacuées et près de 300 maisons inondées. Le 26 juillet, 1371 enfants avaient déjà été évacués de camps d’été dans la région de Chisinau, la capitale, où la population aide à consolider les digues de protection de la station locale de distribution d’eau, sérieusement menacée par les inondations. De nombreux autres secteurs sont privés d’eau potable, les puits ayant été contaminés.

Sur la base d’évaluations initiales, la Croix-Rouge de Moldavie prévoit d’assister quelque 1500 sinistrés en leur procurant de la nourriture, des vêtements, des articles d’hygiène, des matelas, de la literie, des couvertures et des ustensiles de cuisine.

En Roumanie, 145 villages des comtés de Bacau, Botosani, Iasi, Maramures, Neamnt et Suceava ont été touchés. Cinq personnes ont perdu la vie et près de 12 000 ont été évacuées. Selon les autorités, plus de 6700 foyers et quelque 25 000 hectares de terres agricoles et de pâturages ont été inondés. Les employés et les volontaires de la Croix-Rouge roumaine ont distribué aux sinistrés de la nourriture, de l’eau, des lits, de la literie et des articles d’hygiène, en particulier dans le comté de Suceava. Les évaluations se poursuivent, mais il est déjà évident qu’on aura besoin de davantage d’eau, de vivres, de couvertures, de sacs de couchage et d’articles d’hygiène, d’autres villages devant être évacués dans les jours à venir. La Croix-Rouge hongroise a offert une assistance sous forme de désinfectants, de détergents et de nourriture.

Les inondations ont également sévi dans le nord et l’est de la Slovaquie, où de nombreux villages des districts de Bardejov, Stara Lubovna, Presov, Spisska Nova Ves et Gelnica sont durement affectés. La Croix-Rouge slovaque s’est immédiatement mobilisée et a sollicité par le biais de messages diffusés sur les chaînes de télévision, les radios et les journaux nationaux et régionaux ainsi que sur son site Web l’appui du public et des entreprises et associations locales. Ses employés et ses volontaires ont distribué de l’eau potable, des couvertures, de la nourriture, des vêtements, du désinfectant et des pompes.

La Fédération internationale a débloqué plus de 430.000 francs suisses (272,000 euro/USD 430,000) de son Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe afin de soutenir l’opération d’urgence de la Croix-Rouge ukrainienne au profit de 5,000 familles sinistrées. Un appel de fonds international sera lancé dans les prochains jours.




Carte


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.