IFRC

Clara Setiawan

Pourquoi avez-vous choisi de faire un stage à la Fédération ?

J’ai toujours admiré la mission de la Fédération – son action face aux catastrophes et aux crises dans le monde entier. En tant qu’organisation humanitaire unique en son genre et bien établie, il m’a semblé qu’on pouvait y apprendre beaucoup et qu’elle offrait des possibilités extrêmement intéressantes.

Qu’aimez-vous dans ce stage ?

Je peux travailler avec des collègues formidables, et c’est un grand avantage. Les relations qu’on noue à l’intérieur de la Fédération et avec l’extérieur sont précieuses. De plus, cela m’apporte beaucoup de découvrir les procédures, les succès, les difficultés et le fonctionnement interne de l’organisation. Il y a beaucoup à apprendre, ne serait-ce que par l’observation.

Quelles sont vos fonctions principales ?

Il s’agit essentiellement d’un travail d’appui pour tout ce qui concerne les programmes de transfert monétaire, comme gérer une grande base de données statistiques, créer des présentations et faire des exposés, plus quelques tâches administratives. J’aide aussi de façon générale le Département de la gestion des catastrophes et des crises.

Que vous a appris votre stage ?

La Fédération offre beaucoup de possibilités qui ne sont pas toujours acquises d’office. Comme toute opportunité, c’est à vous d’en tirer le meilleur parti – en étant dynamique et en vous impliquant. Cela aide de prendre des initiatives mutuellement bénéfiques pour vos collègues et vous-même. Le potentiel d’accroître votre expérience et vos capacités est bien là, mais c’est à vous d’en faire quelque chose.   

Qu’avez-vous accompli de plus important ?

Je pense que le plus important reste à venir, car il a fallu du temps pour que je trouve mes marques et que mes responsabilités au sein du département augmentent. Mais déjà à ce jour, je suis heureuse d’avoir pu travailler avec des professionnels chevronnés, aux côtés de mon superviseur, à la gestion d’une grande base de données sur les transferts monétaires pour la Fédération, et à la restructuration du site FedNet du département.

Pensez-vous que ce stage vous prépare mieux à entrer sur le marché du travail ?

Bien que mon stage ne soit pas terminé, je pense que grâce à ce que j’aurai fait à la Fédération, je serai une meilleure candidate. D’abord, le stage donne une expérience qui est importante si l’on veut continuer à travailler pour le Mouvement. Ensuite, à la Fédération on a des possibilités de préciser l’expérience qu’on veut acquérir. Il est utile de dire honnêtement à son superviseur quels sont les compétences et l’expérience qu’on aimerait retirer du stage, afin d’améliorer son CV dans le sens que l’on souhaite.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants et nouveaux diplômés qui envisagent de faire un stage à la Fédération ?

Le fait d’être une des rares organisations à proposer des stages rémunérés à Genève rend la Fédération extrêmement compétitive, mais cela vaut la peine d’essayer. Le processus de recrutement plus rigoureux va de pair avec une qualité de stage supérieure. Faire un stage à la Fédération exige certains sacrifices car le coût de la vie à Genève est très élevé ; vous devez donc veiller à poser votre candidature pour un stage dans le département qui vous intéresse et faire en sorte que le stage vous apporte le maximum.


Profile

Stagiaire, programme de transferts monétaires, Département de la gestion des catastrophes et des crises

Formation universitaire : Licence en psychologie ; Master en santé publique internationale

 


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.