IFRC

Kiona Bolt

Pourquoi avez-vous choisi de faire un stage à la Fédération ?

Pour deux raisons : il fallait que je fasse un stage pour mon master en action humanitaire, et la description du stage proposé avait l’air très intéressante et stimulante – j’avais vraiment envie d’en apprendre plus dans ce domaine.

Qu’est-ce que vous aimez dans ce stage ?

J’aime le fait que je suis valorisée pour le travail que je fais. La structure organisationnelle, au bureau de Genève, permet des interactions à tous les niveaux, ce qui est un autre point très positif.   

Quelles sont vos fonctions principales ?

Rédiger des textes et des exposés pour l’examen des fonctions de direction auquel nous procédons actuellement, assurer la correspondance avec des intervieweurs potentiels, et effectuer une recherche sur le leadership.

Que vous a appris votre stage ?

J’ai déjà appris beaucoup, surtout sur le Mouvement, la structure organisationnelle, et ce que le département pour lequel je travaille aspire particulièrement à réaliser.  

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

S’adapter à un nouveau contexte de travail est toujours un défi. De plus, il n’est pas facile de parler français après quatre mois sans pratiquer. Mais pour le reste, je n’ai pas été ici assez longtemps pour vous en dire plus, parce que je n’en suis qu’à ma troisième semaine de stage.

Après ce stage, pensez-vous que vous serez plus apte à entrer sur le marché du travail ?

Oui, j’en ai vraiment l’impression.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants et nouveaux diplômés qui envisagent de faire un stage à la Fédération ?

Se préparer au choc monétaire de Genève. Quelque chose d’aussi banal qu’acheter de quoi manger n’aura jamais été aussi douloureux pour votre porte-monnaie… À part cela, je recommande fortement la Fédération pour un stage, car je trouve que, globalement, mon travail et ma contribution à cette organisation sont beaucoup plus valorisés que ce que j’avais pu connaître jusque-là. Un autre élément mérite d’être relevé en faveur de la Fédération : le fait que le stage est rémunéré, ce qui rend supportable le coût de la vie à Genève.  


Profile

Stagiaire, Département du développement organisationnel

Formation universitaire : Licence en relations internationales, Master en action humanitaire (en cours)


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.