IFRC

Terrie Takavarasha

Parlez-nous de votre parcours professionnel. Quels emplois avez-vous eus avant votre poste actuel ? Comment êtes-vous arrivée au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ?

Bien qu’aspirant à devenir une spécialiste de la gestion du marketing, j’ai fait carrière dans le monde humanitaire par le biais de ma relation avec SOS Villages d’enfants. J’ai appris et apprécié la mobilisation de ressources en faveur des personnes vulnérables, le fait de plaider la cause des « sans-voix », la compassion et le souci de maintenir des normes et un niveau de qualité.

Dans ma petite enfance, j’avais connu les infirmières et infirmiers de la Croix-Rouge (volontaires) du village de ma mère. Aussi, lorsque la personne chargée du recrutement m’a appelée pour un entretien à la délégation régionale de la Fédération à Harare, ma première réaction a été : « Mais je ne suis pas infirmière ! ». Cette personne a insisté, et j’ai décidé d’essayer.

J’ai posé ma candidature pour un poste de responsable Planification, suivi, évaluation et compte rendu qui devait être pourvu au bureau de zone. Je suis passée par un processus rigoureux qui comprenait une épreuve écrite, et j’ai réussi à obtenir mon premier poste international. Un rêve se réalisait.

Quels sont actuellement vos fonctions ? Quel rôle jouez-vous au sein de la Fédération ? Où travaillez-vous ?

Mes fonctions actuelles de responsable PMER consistent à diriger les activités de planification, de suivi de l’action et de compte rendu. Mon rôle principal est le renforcement des capacités des responsables de programme au niveau régional et au niveau de la Société nationale afin qu’ils améliorent leurs compétences en conception de projets, suivi des résultats et présentation de rapports sur ces résultats

Qu’est-ce qui vous a attirée vers la Fédération internationale et votre poste ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

J’aime la diversité des programmes à la Fédération, et les niveaux de mise en œuvre différents – c’est-à-dire que je suis amenés à travailler avec du personnel tant au niveau supérieur qu’à la base, comme nos volontaires.

Quelles sont, selon vous, les qualités qu’il faut avoir pour bien réussir dans son travail à la Fédération ?

Le sens des relations humaines est d’une importance cruciale à la Fédération, parce que je travaille au quotidien avec beaucoup de personnes différentes. Les activités de PMER dépendent du travail des programmes et des Sociétés nationales.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite travailler dans l’aide humanitaire ?

Je dirais : travailler pour une organisation humanitaire est une passion.

Qu’aimez-vous dans votre poste actuel ?

Je suis amenée à quitter mon bureau et mon ordinateur et à être avec des gens. Vivre le premier contact avec le personnel sur le terrain et la collecte des données primaires est une expérience exceptionnelle. Je suis en prise avec la réalité en étant en relation avec les bénéficiaires et les autres parties prenantes.


Profile

Responsable régionale de Planification, suivi, évaluation et compte rendu (PMER), Afrique de l'ouest

Education : Licence en économie d'entreprise, Université du Zimbabwe. Diplôme de relations publiques, vente et gestion des ventes. Master en administration des affaires (MBA) à l’université du Zimbabwe. Diplôme du troisième cycle en méthodes de suivi et d’évaluation à l’université de Stellenbosch, en Afrique du Sud.


La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.