IFRC


Impartialité

Il ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d'appartenance politique. Il s'applique seulement à secourir les individus à la mesure de leur souffrance et à subvenir par priorité aux détresses les plus urgentes.

Analyse du Principe Fondamental d'Impartialité

Le texte sous le Principe fondamental d'Impartialité inclut les éléments suivants :

  • le Mouvement ne fait pas de discrimination – et ceci ne s'applique pas seulement aux personnes qu'il assiste et protège. La non-discrimination est le refus de faire des distinctions d'un caractère défavorable aux êtres humains simplement parce qu'ils appartiennent à un groupe donné. Ceci n'exclut pas les différences de traitement envers les personnes placées dans des situations différentes sur la base de facteurs tels que, par exemple, le sexe ou l'âge. Selon les circonstances, un traitement différend sur la base du sexe peut ou non constituer une discrimination. Cinq critères susceptibles de donner lieu à des discriminations sont mentionnés : la nationalité, la race, la religion, la condition sociale et l'appartenance politique. Cependant, d'autres facteurs qui pourraient conduire à une discrimination ne sont pas mentionnés.
  • toutes les personnes dans le besoin doivent être aidées, mais traiter chacun de la même manière sans prendre en compte leur souffrance ou l'urgence de leurs besoins ne serait pas équitable. L'Impartialité requiert que, pour le Mouvement, la seule priorité qui puisse être fixée au regard de ceux qui ont besoin d'aide doit être fondée sur leurs besoins, et la manière dont l'aide disponible doit être partagée doit correspondre à l'urgence de la détresse qu'elle entend soulager.

Les conséquences du Principe d'Impartialité

Les conséquences du Principe d'Impartialité sont les suivantes :

  • il établit une des valeurs clés du Mouvement : la non-discrimination, qui est l'un des éléments les plus importants de la protection de la personne humaine : droit international des droits de l'homme, droit international humanitaire, droit des réfugiés.
  • bien que la nécessité de "garder la confiance de tous" soit mentionnée à propos du Principe fondamental de Neutralité, cet objectif pourrait également être mentionné à propos du Principe d'Impartialité. Seule une action impartiale peut donner l'image d'une organisation à laquelle les personnes à assister et à protéger peuvent faire confiance. Par conséquent, des systèmes doivent être mis en place pour garantir que les personnes bénéficiant de l'action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont celles dont la vulnérabilité est la plus grande eu égard à leurs capacités.
  • l'impartialité dans son sens profond requiert que les distinctions subjectives soient également éacrtées. Pour illustrer la différence entre les deux notions : une Société nationale qui refuse de fournir une assistance à un groupe spécifique de personnes, en raison de leur origine ethnique, viole la règle de non-discrimination ; alors qu'une personne employée par une Société nationale qui, dans l'exercice de ses fonctions, favorise un ami en lui donnant un traitement meilleur que celui donné à d'autres, contrevient au Principe d'Impartialité. Par conséquent, les employés et les volontaires doivent être formés pour garantir qu'un tel comportement devienne quasiment un réflexe.

Liens
Reducing Discrimination Initiative (en anglais)



La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge constitue, avec ses 190 Sociétés nationales membres, le plus vaste réseau humanitaire du monde. En tant que membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous sommes guidés dans notre travail par sept Principes fondamentaux: humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.