Journée de l'hygiène menstruelle : #NousNousEngageons à lutter contre la stigmatisation, l'exclusion et la discrimination pendant les règles.

A young boy and girl in Mozambique inspect a sanitary pad as part of an education session on menstrual hygiene management following Cyclone Idai hitting the country in 2019. The class, delivered by the Mozambique Red Cross and IFRC, aimed to improve the children's knowledge of menstrual hygiene and tackle harmful period stigma and misinformation that can hold girls back.

Au Mozambique, un jeune garçon et une jeune fille inspectent une serviette hygiénique dans le cadre d'une séance d'éducation sur la gestion de l'hygiène menstruelle, suite au cyclone Idai qui a frappé le pays en 2019. Le cours, dispensé par la Croix-Rouge mozambicaine et l'IFRC, visait à améliorer les connaissances des enfants en matière d'hygiène menstruelle et à lutter contre la stigmatisation des règles et la désinformation qui peuvent freiner les filles.

Photo: IFRC/Anette Selmer-Andresen

Le 28 mai est la journée de l'hygiène menstruelle - une journée pour briser les tabous néfastes sur les règles et sensibiliser aux lacunes actuelles en matière de produits, d'éducation et d'installations menstruelles. Le thème de cette année est #NousNousEngageons et consiste à appeler à plus d'action et d'investissement en matière de santé menstruelle.

Dans le monde entier, des millions de femmes et de jeunes filles sont victimes de stigmatisation, d'exclusion et de discrimination simplement à cause d'une fonction corporelle parfaitement naturelle : leurs règles.

Les attitudes négatives et les informations erronées concernant les règles limitent le potentiel des femmes et des filles. Trop souvent, elles n'ont pas accès à l'éducation et à l'emploi, soit parce qu'elles ne disposent pas des équipements et des produits d'hygiène nécessaires pour mener à bien leur vie quotidienne pendant leurs règles, soit parce qu'elles craignent la honte et l'embarras de leur communauté.

La sécurité des femmes et des filles est également menacée. En l'absence d'installations d'hygiène adéquates, les femmes peuvent être contraintes d'aller à l'air libre pour répondre à leurs besoins menstruels, ce qui les expose à des dangers physiques et psychologiques. Dans des cas extrêmes, la stigmatisation des règles a coûté tragiquement la vie à des femmes et des filles.

À l'IFRC, #NousNousEngageons à lutter contre la stigmatisation, l'exclusion et la discrimination liées aux règles et à améliorer les connaissances, les compétences et les programmes de nos Sociétés nationales en matière de gestion de l'hygiène menstruelle (GHM).

Nous nous efforçons d'améliorer les normes en matière de GHM dans l'ensemble de notre réseau, à la fois dans le cadre de nos programmes d'eau, d'hygiène et d'assainissement (EHA) à long terme, mais aussi lors des interventions d'urgence. Parce que les règles ne s'arrêtent pas en cas d'urgence !

Nous nous concentrons sur trois domaines principaux :

  1. La fourniture de serviettes hygiéniques et d'articles de santé menstruelle dans le cadre de notre aide humanitaire;
  2. L'engagement communautaire pour démystifier les règles, éduquer les femmes et les filles sur la façon de les gérer en toute sécurité et combattre les attitudes négatives, en particulier chez les hommes et les garçons. Cela implique également de plaider auprès des gouvernements pour des activités plus nombreuses et de meilleure qualité en matière de GHM;
  3. Mettre en place des installations EHA conçues en tenant compte des besoins supplémentaires des femmes et des filles en période de menstruation.

Beaucoup de nos Sociétés nationales font déjà un travail fantastique dans ce domaine. Voyons-en quelques-unes !

Au Liban

Avec le soutien du Fonds d'innovation humanitaire d'Elrha, la Croix-Rouge libanaise s'est associée à l'IFRC, à la Croix-Rouge britannique et à la société de conseil ARUP pour développer des latrines et des installations de bain/de blanchissage inclusives et adaptées à la GHM. Ils se sont concentrés sur les femmes vivant dans des camps de tentes informels près de la frontière syrienne.

En s'adressant aux femmes de ces campements, les équipes de la Croix-Rouge libanaise ont appris que les femmes utilisent principalement des serviettes jetables pendant leurs règles, ou un tissu en cas d'urgence, qu'elles brûlent après une seule utilisation. Les femmes ont expliqué que si elles disposaient d'un espace sûr, accessible et privé à utiliser, séparé des installations des hommes et doté de méthodes d'élimination discrètes, elles mettraient leurs serviettes usagées à la poubelle.

Le personnel WASH de la Croix-Rouge libanaise et de l'IFRC devant de nouvelles latrines, spécialement conçues pour répondre aux besoins des femmes et des filles en période de menstruation et des personnes handicapées.

Le personnel WASH de la Croix-Rouge libanaise et de l'IFRC devant de nouvelles latrines, spécialement conçues pour répondre aux besoins des femmes et des filles en période de menstruation et des personnes handicapées.

Photo: IFRC

Sur la base de ce feedback, la Croix-Rouge libanaise a mis en oeuvre des installations EHA d'urgence qui tenaient compte des besoins de ces femmes. Elle a élaboré un manuel qui peut être adapté et utilisé par d'autres Sociétés nationales et partenaires. Ce manuel contient des recommandations sur la meilleure façon d'aborder les besoins périodiques des femmes et des filles de manière sensible et efficace. Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet.

Au Pakistan

Bien que les menstruations soient considérées comme naturelles et un signe de maturité pour les femmes au Pakistan, elles sont également perçues comme sales, honteuses et devant être gérées en silence. Les hommes sont généralement chargés de décider des installations et des services de santé menstruelle offerts aux femmes et aux filles, mais ils les impliquent ou les consultent rarement sur leurs besoins.

La Croix-Rouge suisse a travaillé avec l'Université Aga Khan au Pakistan pour mettre en place des coins spéciaux GHM dans les hôpitaux - des espaces sécurisés dans lesquels les femmes et les filles pouvaient recevoir des informations et des conseils sur l'hygiène menstruelle et la santé reproductive. Ils ont organisé des séances de fabrication de serviettes hygiéniques avec des hommes et des femmes pour les sensibiliser aux bonnes pratiques d'hygiène. Enfin, ils ont identifié des "champions GHM" influents qui diffusent désormais ces connaissances et s'attaquent à la stigmatisation des règles au sein de leurs communautés.

Un groupe de jeunes femmes d'une région rurale du Pakistan participe à une séance de fabrication de serviettes hygiéniques organisée par la Croix-Rouge suisse et l'Université Aga Khan au Pakistan.

Un groupe de jeunes femmes d'une région rurale du Pakistan participe à une séance de fabrication de serviettes hygiéniques organisée par la Croix-Rouge suisse et l'Université Aga Khan au Pakistan.

Photo: Croix-Rouge suisse

Au Malawi 

Pour de nombreuses filles au Malawi, maîtriser leurs règles reste un défi en raison du manque d'accès à l'information, aux produits hygiéniques et à des installations EHA adéquates, en particulier dans les écoles.

La Croix-Rouge du Malawi, avec le soutien de la Croix-Rouge suisse, a mené une recherche à méthode mixte auprès de plus de 500 élèves pour comprendre les connaissances, les attitudes et les pratiques des filles et des garçons en matière de règles.

Un volontaire de la Croix-Rouge du Malawi parle à un adolescent pour comprendre ses perceptions et ses connaissances sur les règles, dans le cadre d'un projet de recherche conjoint avec la Croix-Rouge suisse.

Un volontaire de la Croix-Rouge du Malawi parle à un adolescent pour comprendre ses perceptions et ses connaissances sur les règles, dans le cadre d'un projet de recherche conjoint avec la Croix-Rouge suisse.

Photo: Croix-Rouge suisse/Daniela Enzler

Elles ont découvert que :

  • Plus de la moitié des filles auxquelles elles ont parlé n'avaient jamais entendu parler des menstruations avant qu'elle ne débute;
  • Les filles ayant une meilleure connaissance utilisaient de meilleures pratiques de GHM et séchaient moins l'école;
  • Il est intéressant de noter que les connaissances accrues des garçons en matière de GHM sont associées à des niveaux plus élevés de moqueries et à un absentéisme plus important des filles pendant leurs règles.

La Croix-Rouge du Malawi a depuis utilisé cette recherche pour informer son travail en matière de GHM afin qu'il réponde mieux aux besoins des filles. Elle a construit des toilettes adaptées aux femmes dans les écoles, produit des produits d'hygiène menstruelle réutilisables, dispensé des formations aux enseignants et aux groupes de parents et plaidé en faveur d'un renforcement des activités de santé menstruelle au niveau de la communauté et du district.

En Argentine

Pendant la pandémie de COVID-19, il a été constaté que les personnes transgenres en Argentine avaient des difficultés à accéder aux articles d'hygiène menstruelle. En étroite coordination avec deux organisations spécialisées locales qui soutiennent et défendent les personnes transgenres, la Croix-Rouge argentine a distribué des kits d'hygiène comprenant des serviettes hygiéniques, des tampons et des coupes menstruelles.

Les hommes transgenres ont fourni des recommandations et sélectionné les articles menstruels appropriés pour les kits. La distribution des kits s'est accompagnée d'ateliers virtuels sur la santé sexuelle et l'utilisation correcte des coupes menstruelles. La Croix-Rouge argentine a également mis en place une ligne de conseil sanitaire afin d'offrir un soutien psychosocial à toute personne qui en avait besoin.

Un sympathique volontaire de la Croix-Rouge argentine distribue des produits d'hygiène menstruelle dans le cadre d'un projet spécial visant à répondre aux besoins en matière de santé menstruelle des personnes transgenres qui, autrement, auraient du mal à se procurer des produits adaptés.

Un sympathique volontaire de la Croix-Rouge argentine distribue des produits d'hygiène menstruelle dans le cadre d'un projet spécial visant à répondre aux besoins en matière de santé menstruelle des personnes transgenres qui, autrement, auraient du mal à se procurer des produits adaptés.

Photo: Croix-Rouge argentine

Ressources d'apprentissage et plus d'informations sur la GHM :

Découvrez encore plus d'études de cas sur les activités MHM de nos Sociétés nationales dans cette collection.

Explorez notre multitude de conseils pratiques, d'outils et de ressources de plaidoyer sur l'hygiène menstruelle sur notre site dédié à EHA ici.
Visitez la page EHA sur le site de l'IFRC.
Visitez la page de la campagne mondiale de la Journée de l'hygiène menstruelle pour plus d'informations sur le thème de cette année.
Contactez notre responsable WASH en santé publique, Alexandra Machado, pour toute question relative à la gestion de l'hygiène menstruelle : [email protected]
--

*Nous reconnaissons que toutes les personnes qui ont leurs règles ne s'identifient pas comme des femmes, et que toutes les femmes n'ont pas leurs règles.