Dangers géophysiques : Mouvement de masse sec

Définition et caractéristiques

Un glissement de terrain est le mouvement du sol ou de la roche dirigé par la gravité ; ce mouvement s’effectue généralement lentement ou rapidement, mais non très lentement. Il peut être superficiel ou profond, mais les matériaux qui le composent doivent former une masse constituant une portion du flanc même. Le mouvement doit être dirigé vers le bas et l’extérieur avec une face libre.

Le terme de glissement de terrain est utilisé dans son sens large pour désigner des mouvements orientés vers le bas et l’extérieur de matériaux formant une pente (sol ou roche naturels). Il peut être dû à de grandes averses, à l’érosion du sol et à des secousses sismiques ; il peut aussi survenir dans certaines régions lors d’importantes chutes de neige.

Les glissements de terrain sont difficiles à évaluer en tant que phénomène isolé. Il semble donc approprié d’associer les glissements de terrain à d’autres dangers tels que les cyclones tropicaux, les tempêtes locales violentes et les innondations dues aux crues de rivière.

Les chutes de pierres font référence à des quantités de roche ou de pierre, désolidarisées, tombant d’un versant de falaise. Elles peuvent être le résultat d’un minage, d’un effritement ou d’une dégradation du permafrost.

 

 

L’affaissement est le mouvement de glissement vers le bas effectué par la surface de la Terre relativement à une donnée (le niveau de la mer, par exemple). L’affaissement (sec) peut résulter : d’un défaut géologique, d’un rebond isostatique, d’un impact humain (comme l’exploitation minière ou l’extraction de gaz naturel), etc. L’affaissement (humide) peut résulter : du karst, de modifications dans la saturation du sol en eau, d’une dégradation du permafrost (thermokarst), etc.

Un mouvement de masse consiste en une certaine quantité de roche, terrain, neige ou glace glissant d’une montagne sous la force de la gravité. Il rassemble souvent des matériaux situés sous la couche de neige comme la terre, la roche, etc. (avalanche de roche).

 

 

La période d’alerte peut varier. Si la cause est un tremblement de terre, il peut n’exister que peu voire pas d’alerte. Toutefois, une alerte générale peut être assurée dans le cas de glissements de terrain faisant suite à de fortes pluies continues. Des glissements de terrain mineurs initiaux peuvent donner l’alerte de sérieux glissements de terrain à venir.

Comment prévenir

  • Systèmes de surveillance, lorsque c’est possible.
  •  Réglementations relatives à l’utilisation des terrains et à la construction.
  •  Programmes de sensibilisation du public.

En savoir plus

Documents disponibles :

Opérations connexes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

  •    Philippines : glissements de terrain (2006).