Inondations

Définition et caractéristiques

Les inondations sont des phénomènes prévisibles sauf quand il s’agit d’inondations éclairs. Elles peuvent causer la destruction notamment des habitations, des récoltes et du bétail et entraîner des pertes humaines. Les volontaires apportent un soutien efficace durant les premiers jours de la catastrophe en aidant à évacuer les populations et à sauver les biens.

Les inondations posent des problèmes spécifiques pour les interventions d’urgence, car la superficie, parfois très étendue, des terres immergées rend la coordination des opérations particulièrement difficile. L’organisation de la logistique, des transports et de la distribution des articles de secours est souvent compliquée par la destruction des infrastructures locales.

Les inondations éclairs sont des concentrations d’eau importantes qui submergent brutalement une zone. Leur caractère soudain les rend difficilement prévisibles et laisse aux populations peu de temps pour fuir ou se munir de nourriture et d’autres produits de première nécessité.

On observe habituellement deux phases dans la période qui suit une inondation. Dans un premier temps, la population se rassemble sur des parcelles de terrain sûres, situées en hauteur, avec leur bétail et d’autres animaux, parfois même serpents et scorpions. L’eau potable est souvent rare et la situation sanitaire épouvantable.

Dans un second temps, les gens cherchent à rentrer chez eux le plus vite possible. Le retour dans les foyers peut prendre beaucoup de temps car l’eau ne s’évacue pas de manière égale dans toutes les zones. Une fois leurs habitations réintégrées, les populations sont confrontées à de nouvelles difficultés comme, notamment, la destruction des réseaux d’approvisionnement en eau, des puits et des points d’eau qu’il faut nettoyer et purifier. Deux semaines environ après l’inondation, les risques d’épidémie comme le choléra, le paludisme et la dengue augmentent.

La Fédération adapte son action de manière à répondre aux besoins spécifiques de chaque situation, pendant les périodes qui suivent immédiatement l’inondation, puis lors du redressement. En général elle donne priorité aux secours et à l’évacuation, fournit des matériels pour construire des abris provisoires, de l’eau salubre et assure l’assainissement de base, le ravitaillement en vivres et des soins de santé primaires pendant une courte période. Elle réapprovisionne les établissements sanitaires en fournitures médicales. Les dispensaires de soins ambulatoires peuvent rendre des services précieux.

Il est nécessaire par la suite d’aider à la reconstruction et à la remise en état des moyens de subsistance les habitations, les moyens de transport, les outils, le bétail et les semences ont été détruits par les inondations et les cyclones.

Catastrophes induites par des précipitations exceptionnelles et les inondations:

Rupture de barrages
Les barrages peuvent rompre lorsque la structure de l’ouvrage est rendue instable par un tremblement de terre, des forages pétroliers à proximité ou en raison d’une construction défectueuse. Les barrages en terre risquent de s’effondrer plus facilement lorsque les bassins de retenue débordent du fait de précipitations exceptionnelles. Le ruissellement de l’eau par le haut de l’ouvrage entraîne une érosion des parois et y ouvre des brèches profondes jusqu’à ce que l’ensemble de la structure, fragilisée, finisse par s’effondrer. La rupture du barrage a pour effet de libérer brutalement une masse d’eau importante qui balaie les villages situés dans des zones de faible élévation, causant un grand nombre de victimes.

Glissement de terrain
On entend par glissement de terrain le déplacement d’une masse de terrains meubles ou rocheux le long d’une surface de glissement. Il n’est pas facile d’évaluer ces phénomènes de manière isolée. Il semble plus approprié de les associer à d’autres aléas comme les cyclones tropicaux, les tempêtes locales de forte puissance et les crues fluviales. L’expression « glissement de terrain » est utilisée au sens large pour désigner tout type de mouvement déplaçant des volumes de matériaux meubles ou rocheux sur un versant. Ils sont provoqués par des épisodes pluvieux exceptionnels, l’érosion des sols et des secousses sismiques, et peuvent aussi se produire sous l’effet de chutes de neige importantes.

Plus d'information