Politique de lutte contre le paludisme

Le paludisme est un problème de santé publique mondial dévastateur qui représente 300 à 500 millions de cas par an et provoque plus d'un million de décès. Quatre-vingt-dix pour cent (90 %) de la mortalité due au paludisme survient en Afrique subsaharienne, et presque tous les décès concernent des enfants de moins de cinq ans.

En réponse à l'augmentation de la charge du paludisme et aux possibilités offertes par les nouveaux outils, le partenariat Faire reculer le paludisme (Roll back malaria, RBM) a été lancé en 1998, dans le but de réduire la charge du paludisme d'au moins 50 % d'ici 2010. En 2000, les chefs d'État africains se sont engagés à mettre en œuvre les principales interventions de lutte contre le paludisme de l'OMS et à atteindre des objectifs précis pour réduire le nombre de cas de paludisme. Les moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII) sont un moyen peu coûteux et très efficace de réduire le paludisme, en particulier chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans qui dorment sous ces moustiquaires. L'un des objectifs d'Abuja vise à faire passer le taux d'utilisation des MII de moins de 20 % en 2000 à plus de 60 % d'ici 2005. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a été créé en 2002, donnant aux pays où le paludisme est endémique l'accès à un financement externe supplémentaire pour la lutte contre le paludisme. 

Documents connexes

27/11/2020

pdf (2.15 MB)

IFRC Health and Care Framework 2030

27/11/2020 | pdf (2.15 MB)

Lire plus

18/06/2020

pdf (1.8 MB)

Guide pour les Soins au sein des collectivités locales

18/06/2020 | pdf (1.8 MB)

Lire plus

10/01/2019

pdf (3.04 MB)

A guide for the media on communicating in public health emergenci...

10/01/2019 | pdf (3.04 MB)

Lire plus

20/07/2017

pdf (26.3 KB)

Politique en matière d'eau et assainissement

20/07/2017 | pdf (26.3 KB)

Lire plus