La Fédération Croix-Rouge Croissant-Rouge prolonge son appel pour le Sahel, où la situation reste critique

Publié: 10 février 2006

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a annoncé aujourd'hui la prolongation pour six mois de son appel en soutien à l'opération Sahel qui couvre le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le Niger. D'un montant initial de 18,2 millions de francs suisses (USD 14,2 millions / euro 11,6 millions), le budget afférent passera à 30,6 millions de francs suisses (USD 23,8 millions / euro 19,7 millions).

“Nous sommes très préoccupés par l’impact à long terme de la crise, car les moyens de subsistance de nombreuses personnes ont été sérieusement mis à mal au cours des derniers mois”, commente Steven Loyst, responsable de l’opération Sahel. “De nombreuses familles ont vendu leurs biens pour acheter de la nourriture et leur situation déjà précaire s’en trouve encore fragilisée. Nous craignons que, dans ces conditions, la saison creuse ne commence prématurément, dès février peut-être dans certaines régions”, ajoute-t-il.

Pour combattre les causes structurelles de la faim, la Fédération internationale associe à l’aide alimentaire des programmes de santé, d’approvisionnement en eau, d’assainissement et de soutien des moyens de subsistance. Au Niger, certains programmes, dont la nutrition d’appoint pour les enfants, sont en outre intégrés aux services communautaires et régionaux de santé afin d’en garantir la durabilité.

L’appel consolidé donnera à la Fédération internationale le temps de mettre en place de nouvelles activités et de planifier des programmes de longue haleine afin de s’attaquer aux causes profondes de la disette. L’organisation suit de près l’évolution de la sécurité alimentaire tout en constituant des réserves de vivres sur le terrain et elle s’emploie à former des volontaires et des employés de la Croix-Rouge nigérienne à mettre en oeuvre une opération d’urgence pour le cas où une autre crise alimentaire viendrait à se produire dans les mois à venir.

Depuis juillet 2005, quand la Fédération internationale a lancé son appel d’urgence initial, plus de 630 000 personnes ont bénéficié de l’opération, essentiellement sous la forme de programmes de nutrition d’appoint pour les enfants, de distributions alimentaires générales et d’aides pécuniaires dans les régions reculées de l’Est du Niger.

L’organisation a également conduit des activités d’approvisionnement en eau et d’assainissement, des services de santé et des distributions de semences. Le nombre des bénéficiaires a largement dépassé la population initialement visée, à savoir 536 000 personnes.

L’appel consolidé peut être consulté en anglais sur le site Internet à travers le lien suivant: http://www.ifrc.org/cgi/pdf_appeals.pl?05/05EA01504.pdf

Carte