Effort sans précédent pour protéger les enfants du Togo contre trois maladies mortelles

Publié: 13 décembre 2004

Les enfants du Togo vont être protégés contre trois maladies mortelles grâce à une campagne sans précédent qui démarrera le 13 décembre avec le concours d’au moins vingt-cinq organisations partenaires, informe aujourd’hui la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Dans le cadre de la plus importante intervention sanitaire jamais réalisée sous cette forme, et moyennant un soutien substantiel de la Croix-Rouge, y compris sur le plan financier, quelque 730 000 foyers de ce pays d’Afrique de l’Ouest recevront une moustiquaire traitée à l’insecticide afin de prévenir le paludisme, en conjonction avec une campagne de vaccination de masse contre la rougeole et la poliomyélite.

Au total, près d’un million d’enfants seront immunisés contre ces deux maladies et toutes les familles togolaises comptant un enfant de moins de cinq ans recevront une moustiquaire imprégnée. Tous les enfants recevront également un vermifuge. C’est la première fois que les organisations de santé publique engagées au sein de l’Initiative contre la rougeole ciblent un pays tout entier pour la fourniture de moustiquaires imprégnées, suite à deux projets pilotes réalisés avec succès au Ghana en 2002 et en Zambie en 2003.

Depuis le lancement de l’Initiative contre la rougeole en 2001, la mortalité liée à cette maladie a baissé de 47 pour 100 en Afrique et, d’ici 2005, environ 200 millions d’enfants auront été vaccinés à travers tout le continent. En 2002, la Croix-Rouge américaine et la Fédération internationale avaient plaidé pour l’intégration dans cet effort d’autres interventions sanitaires vitales, de manière à tirer le meilleur profit des importants moyens logistiques mis en oeuvre.

“Comme la rougeole, le paludisme peut facilement être prévenu, surtout si plusieurs partenaires offrant une complémentarité en matière de compétences et de politiques unissent leurs forces, ce que nous faisons précisément au Togo. Ce partenariat a déjà contribué à réduire de façon spectaculaire la mortalité associée à la rougeole. Maintenant, nous nous efforçons de faire de même pour le paludisme”, explique Markku Niskala, secrétaire général de la Fédération internationale, qui se trouve au Togo pour le lancement de l’opération.

“Au Ghana et en Zambie, nous avons pu constater que des interventions intégrées permettent d’obtenir rapidement et à faible coût un taux de distribution élevé et équitable de moustiquaires traitées à l’insecticide en se greffant sur des campagnes de vaccination de masse contre la rougeole”, poursuit-il. “Nous espérons que l’expérience togolaise sera une source d’inspiration pour tout le continent en matière de santé publique et que le modèle sera bientôt reproduit dans d’autres pays, ce qui permettrait de sauver des milliers d’autres vies et représenterait une contribution cruciale à l’accomplissement de l’objectif du développement pour le millénaire relatif à la réduction de la mortalité infantile.”

Une des clés du succès de la campagne résidera dans la capacité des quelque 7400 volontaires communautaires de la Croix-Rouge togolaise à accéder aux communautés les plus pauvres et les plus isolées. “Nos volontaires ne seront pas actifs seulement pendant la campagne proprement dite – ils ont déjà accompli un énorme travail de sensibilisation préalable et joueront également un rôle essentiel dans le suivi de l’effort en promouvant à long terme l’importance des moustiquaires imprégnées et de leur bonne utilisation”, note Norbert Gagno Paniah, président de la Croix-Rouge togolaise.

En greffant la distribution des moustiquaires traitées à l’insecticide sur une campagne de vaccination contre la rougeole, on arrive à un prix de revient unitaire de moins d’un demi-dollar des Etats-Unis par moustiquaire. Même ainsi, une intervention sanitaire d’une telle ampleur réclame des ressources financières considérables, en foi de quoi de nombreuses organisations ont apporté leur soutien à la campagne togolaise.

Outre les organisations traditionnellement associées à l’Initiative contre la rougeole, il faut mentionner la Croix-Rouge togolaise et le ministère togolais de la santé, les Sociétés de la Croix-Rouge canadienne, norvégienne et néo-zélandaise, les agences canadienne et norvégienne d’aide au développement, le Conseil de la Fondation pour la Fédération internationale ainsi que des partenaires du secteur privé au nombre desquels DHL, Vestergaard-Frandsen et Air France.

La campagne togolaise s’inscrit dans le cadre d’un effort global pour faire reculer la mortalité associée à la rougeole en Afrique. L’initiative contre la rougeole regroupe notamment la Croix-Rouge américaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la Fondation des Nations unies et la Fédération internationale.

Carte