La Croix-Rouge se mobilise pour faire face à Wilma

Publié: 21 octobre 2005

Alors qu’elles n’ont pas fini de répondre aux besoins des populations de la région affectées par les précédents ouragans, les Sociétés nationales des Caraïbes et du golfe du Mexique sont maintenant confrontées à la menace de Wilma. Selon les spécialistes, cette vingt-et-unième tempête de la saison 2005 est le plus violent ouragan jamais enregistré dans l’Atlantique.

Classé dans la catégorie 4, Wilma s’accompagne de vents atteignant jusqu’à 270 kilomètres à l’heure. Les météorologues font état de sérieux risques d’inondations éclairs et de coulées de boue.

La Croix-Rouge est en état d’alerte maximale et a mobilisé ses réseaux de volontaires dans toute la région. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge suit de près l’évolution de la situation par le truchement de son antenne à Panama qui se tient prête à fournir tout le soutien requis aux Sociétés nationales des pays concernés.

“Nous disposons de stocks importants de bâches en plastique, d’articles d’hygiène, d’ustensiles de cuisine et autres secours essentiels qui peuvent être acheminés sur le terrain sans le moindre délai”, rapporte Nelson Castaño, coordinateur de l’unité panaméricaine d’intervention en cas de la catastrophe de la Fédération internationale.

La Croix-Rouge de Belize, Haïti, de la Jamaïque, de Cuba, des Iles Caïmanes, du Honduras, du Nicaragua, du Mexique et des Etats-Unis sont en contact permanent avec leurs gouvernements respectifs de manière à pouvoir répondre immédiatement aux besoins des populations touchées par l’ouragan Wilma.

La Croix-Rouge américaine se prépare à héberger des dizaines de milliers de personnes évacuées et elle a déjà mobilisé des centaines de secouristes ainsi que des quantités massives d’équipements et de fournitures. En collaboration avec ses partenaires, elle est en mesure de servir jusqu’à 300 000 repas.

Les services d’urgence de la Croix-Rouge mexicaine ont eux aussi été placés en état d’alerte maximale. La Société nationale a déployé des équipes de secours dans la péninsule du Yucatan et entrepris de prépositionner dans les régions menacées quelque 28 tonnes de vivres. En outre, 20 tonnes supplémentaires sont attendues dans la journée.

Au Honduras, la Croix-Rouge a mis toutes ses sections du littoral de l’Atlantique en état d’alerte et ses secouristes ont déjà fourni une assistance à la population, notamment en aidant à évacuer les communautés les plus exposées.

Dans les Caraïbes, la Croix-Rouge cubaine a publié un avis d’alerte pour la partie occidentale de l’île. Près de 500 volontaires de la Société nationale ont participé à l’évacuation de 7000 personnes vivant dans les zones.

Carte