500,000 homeless in El Salvador

Publié: 24 janvier 2001

Selon une évaluation approfondie conduite conjointement par la Croix-Rouge de El Salvador et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, près de 500.000 personnes sont sans-abri, à la suite du séisme qui a frappé le pays le 13 janvier. Plus de 180.000 habitations ont été endommagées, dont 75.000 sont irréparables. On recense plus d'un million de sinistrés, soit un habitant sur six.
La Fédération internationale a lancé aujourd'hui un appel de 5,4 millions de francs suisses afin de fournir une aide d'urgence à plus de 150.000 personnes déplacées par la catastrophe.

La Croix-Rouge du Salvador pourvoira aux besoins les plus pressants et contribuera au relogement de quelque 30.000 familles dans les départements de Sonsonate, Ahuachapan, Cuscutlán, San Miguel, Santa Ana, La Libertad, La Paz, Usutulan, San Vicente et San Salvador. La Croix-Rouge assurera également l'administration de l'abri "Cafetalon" aménagé à Santa Tecla, près de la capitale, San Salvador. Avec plus de 4.200 résidents, c'est le plus important du pays.

Dans toutes les régions affectées, la Société nationale s'emploie en ce moment à distribuer des vivres et autres secours, tels qu'articles d'hygiène, ustensiles de cuisine et literie, aux rescapés. Des équipes Croix-Rouge d'approvisionnement en eau et d'assainissement vont nettoyer quelque 1.200 puits dans la région côtière ainsi qu'installer des citernes afin de fournir en eau potable plus de 25.000 habitants de la région de Sonsonate.

"Les personnes installées dans des conditions très précaires dans des abris de fortune ou des centres d'accueil temporaires, sont spécialement exposées à d'éventuelles épidémies de fièvre dengue, de paludisme et de diarrhées", note le Dr Fidel Font Sierra, du service de santé au Secrétariat de la Fédération. Des brigades mobiles d'agents de santé communautaires vont être constituées afin de favoriser les mesures préventives et le traitement précoce des maladies transmissibles, ainsi que pour conduire des campagnes d'éducation sanitaire et de surveillance épidémiologique.

Des volontaires de la Société nationale ayant déjà suivi une initiation au soutien psychologique avant la catastrophe recevront une formation additionnelle, afin d'assister la population affectée dès à présent.

"Nous sommes impressionnés par le travail remarquable accompli par la Croix-Rouge du Salvador dans ces circonstances difficiles", déclare Santiago Gil, chef du département Amériques de la Fédération internationale.

Dans les minutes qui ont suivi le séisme, ses équipes de secours étaient à pied d'oeuvre dans les régions sinistrées.Depuis, plus de 2.200 volontaires ont participé sans relâche aux opérations de sauvetage et de recherche, aux services de premiers secours, aux distributions de vivres et aux évaluations conduites dans le pays.

Pendant la seule phase d'urgence,de sauvetage et de recherche, aux services de premiers secours, aux distributions de vivres et aux évaluations conduites dans le pays. Pendant la seule phase d'urgence, soit durant les sept jours qui ont suivi la catastrophe, plus de 60.000 personnes ont bénéficié de l'assistance de la Croix-Rouge.

Pour tout complément d'information, ou pour des interviews, s'adresser à:

Denis McClean, Chef, Service de presse, Genève Tél.: (41 22) 730 44 28
Christopher Black, Attaché de presse, Genève Tél.: (41 22) 730 43 77
Mobile : (41 79) 416 38 81
Christoffer Wiik, Délégué information, San Salvador Tél : (503) 865 1329

Carte