Red Cross reaches isolated communities in El Salvador

Publié: 17 janvier 2001

Les équipes d'évaluation de la Croix-Rouge de El Salvador et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont atteint des communautés coupées du monde extérieur depuis le terrible séisme de samedi dernier.

"Lorsque nous sommes enfin arrivés à Comasagua, on aurait dit que la ville avait subi un bombardement", raconte Xavier Castellanos, délégué information de la Fédération internationale. Plus de 80 % des maisons de cette agglomération de 15.000 habitants ont été endommagées, mais, heureusement, la rumeur selon laquelle des milliers d'entre eux avaient été ensevelis par une coulée de boue était infondée.

Les besoins immédiats de cette communauté sont évidents: eau potable, vivres et matériaux tels que bâches en plastique pour aménager des abris provisoires. La Croix-Rouge prévoit d'envoyer des secours aujourd'hui afin que les sinistrés puissent s'atteler sans délai aux travaux les plus urgents. Au cours des semaines à venir, elle s'emploiera à déterminer plus précisément les priorités, de façon à planifier les programmes de relèvement à long terme en faveur de la population locale.

Dans le département de La Libertad, ces équipes sont parvenues à Chuiltiupan, où 430 habitations ont été détruites, c'est-à-dire 80 % des bâtiments. Dans la campagne environnante, les dommages sont encore plus sérieux, avec une moyenne de 90 % d'habitations dévastées (2.400 maisons). La destruction atteint les mêmes proportions à Kajayague, avec 1.800 habitations en ruines.

"La phase de sauvetage des opérations étant presque terminée, il s'agit maintenant de s'attaquer à la reconstruction des maisons et des moyens d'existence des communautés sinistrées", souligne Xavier Castellanos. Dans l'intervalle, toutefois, il faudra continuer de pourvoir aux besoins les plus pressants des dizaines de milliers de personnes privées de toit par la catastrophe, à savoir eau potable, nourriture et abris temporaires, ainsi qu'un soutien psychologique. La Croix-Rouge du Salvador distribue en ce moment des rations alimentaires d'urgence aux plus démunis.

À mesure que les équipes de la Croix-Rouge parviennent jusqu'aux villes et villages isolés pendant ces derniers jours, elles s'emploient à recenser le nombre des morts, des blessés et des habitations endommagées. Ainsi, on devrait bientôt avoir une idée plus claire des ravages causés par le tremblement de terre.

Pour tout complément d'information, ou pour des interviews, s'adresser à:

Denis McClean, Chef du service de presse, Genève Tél.: +41 22 730 44 28
Mobile : +41 79 217 33 57
Christopher Black, Attaché de presse, Genève Mobile : +41 79 416 38 81

Carte