Tremblement de terre du Sichuan: des milliers de sinistrés bénéficieront des programmes de reconstruction de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Publié: 15 janvier 2009

Depuis le terrible tremblement de terre qui a frappé le 12 mai 2008 la province chinoise du Sichuan, plus d’un million de sinistrés ont bénéficié d’une assistance de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sous la forme d’abris provisoires, d’eau, d’édredons et autres secours.

Au cours des derniers mois, la Croix-Rouge chinoise, soutenue par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a focalisé ses efforts sur la reconstruction, le relèvement et la réduction des risques. Les deux institutions assistent les sinistrés à travers un projet de reconstruction piloté par les bénéficiaires qui s’étend à 17 540 habitations dans les localités de Jiulong, Banqiao et Zundao.

Pour de nombreuses familles rescapées du séisme, le nouvel an chinois, qui tombe dans quelques jours, sera célébré très discrètement, pour des raisons tant émotionnelles que financières. Dans un contexte de forte régression économique, le programme de soutien des moyens de subsistance mis en place par la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge va s’avérer de plus en plus vital.

“Nous assistons des milliers de familles. Dans un premier temps, nous les aidons à évacuer les gravats de leurs anciennes habitations afin qu’elles puissent entreprendre les travaux de reconstruction”, explique Carl Naucler, chef de la délégation régionale de la Fédération internationale pour l’Asie de l’Est, à Pékin. “Nous avons également mis en place des appuis pour permettre aux gens de replanter leurs champs, d’acheter de petits équipements pour démarrer des activités rémunératrices ou pour répondre à tout autre besoin urgent.”

L’infrastructure de la région sinistrée ayant par ailleurs subi d’énormes dommages, la Croix-Rouge chinoise a recensé 56 écoles, 132 cliniques et 169 dispensaires de santé du Sichuan et des deux autres provinces touchées – Gansu et Shaanxi – qui auront besoin d’un soutien de ses partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

La Société nationale prévoit en outre de bâtir des centres de préparation aux catastrophes et d’intensifier le développement de ses capacités dans ce domaine.

“Ces centres seront dotés de stocks de secours d’urgence, de véhicules et d’équipements informatiques et de télécommunication”, note Carl Naucler, précisant que leur implantation dans des zones particulièrement exposées aidera la Croix-Rouge à intervenir plus efficacement et plus rapidement lors de futures catastrophes.

Le 21 novembre 2008, la Fédération internationale a publié un appel en vue de recueillir 70 millions de francs suisses (EUR 46 millions / USD 58 millions) supplémentaires afin de financer ses programmes de reconstruction de logements et ses efforts de relèvement intégré. Ce montant s’ajoutera aux 97 millions de francs suisses demandés dans l’appel d’urgence de mai 2008, portant ainsi à 167 millions le coût de ses programmes d’aide humanitaire dans le Sichuan. L’opération de la Fédération internationale devrait se conclure en décembre 2010.

Carte