La Croix-Rouge appelle à accélérer les efforts d’assistance pour les rescapés du tremblement de terre au Népal

Publié: 30 avril 2015

Katmandou / Genève, 30 avril 2015 – La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est extrêmement inquiète au sujet de centaines de milliers de rescapés du tremblement de terre qui a ravagé le Népal le 25 avril.

 

Les informations recueillies par six équipes d’évaluation de la Croix-Rouge indiquent que certaines agglomérations proches de l’épicentre ont été pratiquement réduites à néant et que leurs habitants sont dans une situation désespérée, et on ignore encore tout du sort de certaines communautés isolées à l’écart de la vallée de Katmandou.

 

«Une de nos équipes de retour de Chautara, dans le district de Sindupalchowk, rapporte que 90% des habitations ont été détruites. L’hôpital s’est effondré et les gens fouillent les décombres à mains nues dans l’espoir de trouver des membres de leurs familles encore vivants», déclare Jagan Chapagain, directeur de la zone Asie et Pacifique à la FICR. «Il est à craindre que la situation soit la même, voire pire, dans de nombreuses autres localités où aucune aide extérieure n’est encore arrivée.»

 

On estime que jusqu’à 40 000 maisons ont été détruites rien que dans le district de Sindupalchowk.

 

Avec tant de personnes plongées dans le dénuement, la Croix-Rouge du Népal a déjà pratiquement épuisé ses stocks de secours, qui correspondaient aux besoins d’environ 19 000 familles. Ses volontaires ont distribué jour après jour d’énormes quantités de bâches dans les régions sinistrées afin d’assurer des abris de fortune à des milliers de sinistrés qui n’osent pas retourner chez eux à cause des répliques et des dommages subis par leurs maisons.

 

A présent, la priorité consiste à étendre les efforts d’assistance à d’autres secteurs isolés.

 

«Nous connaissons la nature des besoins et les volontaires de la Croix-Rouge du Népal sont prêts à distribuer des secours dans chaque district. Le défi consiste maintenant à acheminer des quantités suffisantes dans le pays», explique M. Chapagain.

 

Le volume d’aide d’urgence requis pour une catastrophe d’une telle ampleur excède la capacité du petit aéroport international de Katmandou, qui commence à saturer face à la multiplication des vols.

 

Vendredi 1er mai, les deux premiers avions transportant des secours de la FICR sont attendus au Népal. Ils amèneront des produits de première nécessité pour 1000 personnes ainsi qu’un hôpital de campagne à déploiement rapide d’une capacité de 60 lits. Mais c’est loin d’être suffisant.

 

Dans l’intervalle, les équipes de la FICR sur le terrain continuent de s’activer à procurer aux sinistrés des abris d’urgence, ainsi que des couvertures, des ustensiles de cuisine, des récipients pour l’eau et autres articles essentiels.

 

La Croix-Rouge s’efforce aussi de répondre aux besoins de santé des communautés affectées en mettant en place des unités de soins de base – prévues pour servir quelque 30 000 bénéficiaires durant quatre mois – dans les zones où les établissements médicaux ont été rendus inopérants par le séisme.

 

«Beaucoup de gens se présentent aux dispensaires de santé de la Croix-Rouge du Népal avec des blessures non traitées et nos équipes sont également confrontées à une augmentation des cas de refroidissements et de problèmes respiratoires, notamment parmi les enfants et les personnes âgées», indique M. Chapagain. «Une autre priorité consiste à mettre en place des points d’eau et à améliorer l’assainissement dans les zones où se concentrent des quantités de personnes déplacées qui campent à l’air libre. Nous devons limiter au maximum les risques de maladies infectieuses parmi les communautés qui manquent d’un accès régulier à l’eau potable.»

 

 

Pour plus de détails, prière de s’adresser à:

A Katmandou

Patrick Fuller, chargé de communication pour l’Asie et le Pacifique, FICR

Tél +977 980391 +60122308451 / Patrick.fuller@ifrc.org Twitter: @pat_fuller et @IFRCAsiapacific

 

Nichola Jones, délégué communication, FICR

Tél +977 9803914943 +447793167032 / Twitter @nicjones81

 

A New Delhi

Maude Froberg - +918130918887  Courriel: maude.froberg@ifrc.org  Twitter: @maudefroberg

 

A Kuala Lumpur

Kate Roux, responsable de la communication régionale, FICR

Tél: +66 81 376 5107 / Katherine.roux@ifrc.org Twitter @katherineroux  

 

A Genève

Benoit Carpentier / +41792132413  Courriel: benoit.carpentier@ifrc.org Twitter: @BenoistC

 

 

Suivez-nous sur @Federation et @IFRCAsiapacific pour des mises à jour sur l’opération tremblement de terre au Népal et communiquez avec le hashtag #NepalQuake

Carte