La Croix-Rouge lance un appel d’urgence révisé en vue de renforcer l’assistance aux rescapés du tremblement de terre au Népal

Publié: 16 mai 2015

Katmandou / Genève, 16 mai 2015 – Trois semaines après le tremblement de terre dévastateur du Népal, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) continue de renforcer son aide humanitaire en faveur de centaines de milliers de sinistrés qui ont un pressant besoin d’assistance. Lors d’une conférence de presse donnée à Katmandou, le secrétaire général de l’organisation, Elhadj As Sy, a annoncé que la FICR relevait le montant de son appel d’urgence à 85 millions de francs suisses (USD 93 millions / EUR 81,5 millions) pour soutenir les programmes de la Croix-Rouge népalaise visant à assister quelque 700 000 rescapés de la catastrophe durant les deux prochaines années.

 

«Nous sommes toujours en mode d’urgence totale, ce qui signifie que nous nous attachons à intensifier les efforts en cours tout en modelant notre réponse aux besoins émergents. Cela suppose que tous les acteurs tant locaux qu’internationaux unissent et coordonnent leurs forces», a déclaré M. Sy. «Le tremblement de terre de mardi dernier a exacerbé la détresse de milliers de rescapés qui restent extrêmement vulnérables. Notre défi consiste à restaurer leur dignité en les épaulant tout au long de cette période critique. Nous étions présents avant la catastrophe, nous sommes ici maintenant et nous poursuivrons durablement notre action afin d’aider les sinistrés à se relever de cette terrible épreuve.»

 

Depuis le séisme du 25 avril, les équipes de la Croix-Rouge se sont consacrées à fournir aux rescapés des services médicaux, des secours alimentaires et non alimentaires ainsi des abris d’urgence. Plus de 221 000 personnes sont actuellement hébergées sous des tentes ou des bâches procurées par la Croix-Rouge, dont l’objectif est de toucher au moins 500 000 bénéficiaires au total dans les semaines à venir.

«Nos équipes sur le terrain dans les districts de Dolakha et Sindhupalchok rapportent que le second séisme a lui aussi causé de très lourds dommages aux habitations», note Dev Ratna Dhakwa, secrétaire général de la Croix-Rouge du Népal. «La secousse a également été ressentie dans la vallée de Katmandou. Alors que les rescapés du premier tremblement de terre commençaient à envisager avec une relative confiance le retour dans leurs foyers, ils en sont réduits à prolonger leur pénible séjour à ciel ouvert, d’où un besoin accru de matériaux pour abris temporaires.»

Les contributions à l’appel de la FICR serviront à financer, entre autres, des abris d’urgence, des secours alimentaires et non alimentaires, des aides pécuniaires, une assistance médicale et psychosociale, un soutien aux moyens de subsistance et des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement.

«Les gens veulent rebâtir au plus vite, aussi une part substantielle de notre appel est-elle destinée à financer les travaux de remise en état ou de construction de nouvelles maisons», a précisé M. Sy. «Nous comptons aussi aider les familles à rétablir et consolider leurs moyens de subsistance à travers des activités rémunératrices et un soutien aux micro-projets d’entreprises.»

 

Pour plus d’informations, prière de s’adresser à:

A Katmandou

Patrick Fuller, chef de la communication de la FICR pour l’Asie et le Pacifique

Tél: +977 9803914859 +60122308451 / Patrick.fuller@ifrc.org Twitter: @pat_fuller and @IFRCAsiapacific

 

Nichola Jones, délégué communication de la FICR

Tél: +977 9803914943 +447793167032 / Twitter @nicjones81

 

A Genève

Benoit Carpentier, chef de l’équipe communication et relations publiques

Tél: +41792132413  Courriel: benoit.carpentier@ifrc.org Twitter: @BenoistC

 

 

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est le plus grand réseau humanitaire du monde basé sur le bénévolat. Par l’intermédiaire de ses 189 Sociétés nationales membres, elle assiste chaque année quelque 150 millions de personnes. Ensemble, nous agissons avant, pendant et après les catastrophes et les urgences sanitaires afin de répondre aux besoins et d’améliorer les conditions d’existence des plus vulnérables. Nous le faisons en toute impartialité, sans aucune considération de nationalité, de sexe, de croyance religieuse, de milieu social ou d’opinion politique. Pour plus d’informations, visitez notre site www.ifrc.org. Vous pouvez aussi nous rejoindre sur Facebook, Twitter, YouTube et Flickr.

Carte