Pakistan : la FICR relève son appel en faveur des rescapés des inondations

Publié: 15 novembre 2010

A la veille de l’hiver et alors que près d’un million de sinistrés vivent toujours sous tente ou à l’abri de simples bâches, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) double pratiquement le montant de son appel afin de répondre aux besoins de plus en plus aigus des rescapés des inondations qui ont ravagé le Pakistan dans le courant de l’été.

Porté à 130 673 677 de francs suisses (USD 133 873 000 / EUR 97 968 800), l’appel de la FICR vise à maintenir les programmes de secours d’urgence ainsi qu’à assurer une aide au relèvement à environ 910 000 personnes sur une période de deux ans. Dans l’immédiat, la priorité consiste à financer un second cycle de distributions alimentaires en faveur de 350 000 habitants des provinces du Sindh et du Punjab et à procurer 10 000 tentes hivernales aux familles dont les habitations ont été détruites par des inondations éclairs et des glissements de terrain dans la région de Khyber Pakhtunkhwa.

“Ces gens sont démunis de tout. Ils manquent de nourriture et sont logés de façon extrêmement précaire”, souligne Nelson Castano, coordinateur de l’opération de la FICR. “Nous ne pouvons pas nous permettre de les laisser affronter l’hiver dans de telles conditions. La situation reste très critique et nous devons absolument mobiliser davantage de ressources.”

La FICR est particulièrement préoccupée par le manque de nourriture. Dans le Sindh et le Punjab, les principales régions de production de coton, de riz et de canne à sucre du Pakistan, près de 1,5 million d’hectares de terres arables ont été endommagés ou anéantis par les inondations. Dans la seule province du Sindh, des milliers d’hectares sont encore recouverts par l’eau, la boue et les alluvions et environ 700 000 personnes vivent toujours dans des camps de tentes.

“Qu’ils soient retournés dans leurs villages ou qu’ils logent dans des camps, les sinistrés ont un pressant besoin d’aide. Au Pakistan, 13 % de la population souffre de malnutrition. Si nous ne secourons pas les familles affectées par les inondations, ce chiffre va augmenter”, affirme Nelson Castano.

Depuis le début de l’opération, les équipes de la FICR, du Croissant-Rouge du Pakistan et d’autres partenaires Croix-Rouge et Croissant-Rouge ont fourni une aide d’urgence à plus de 2 millions d’habitants du pays.

Carte