Le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge met en garde contre une aggravation de la situation au Pakistan

Publié: 13 août 2010

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est très préoccupé par l'aggravation de la crise humanitaire provoquée par les inondations au Pakistan. À mesure que la catastrophe s'amplifie, l'écart entre les besoins sur le terrain et les ressources disponibles ne cesse de croître. Compte tenu du bilan actuel qui fait état de 14 millions de sinistrés et de 720 000 habitations détruites ou endommagées et de la persistance des pluies de mousson, des millions de personnes dépendront d’une aide alimentaire d'urgence dans les mois à venir.

D'après le Sénateur Nilofer Bakhtiar, Président du Croissant-Rouge pakistanais, qui revient tout juste d'une visite dans les zones touchées par les inondations: « Il est temps d'agir maintenant. Nous sommes confrontés à une catastrophe d'une ampleur inimaginable. Conjointement avec nos partenaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le monde entier, nous allons renforcer les moyens mis en œuvre pour venir en aide aux victimes. »

L'objectif du Croissant-Rouge pakistanais, avec l'appui de la Fédération internationale et du CICR, est de fournir une aide d'urgence, un abri, des soins et un meilleur accès à l'eau et à des systèmes d'assainissement à plus de 2 millions de personnes des provinces sinistrées dans les prochains mois.

« Les besoins sur le terrain sont immenses et nécessitent l'intervention massive du gouvernement et des organisations locales et internationales. Il ne s'agit pas seulement de sauver des vies, mais de planifier le relèvement à long terme des populations concernées. Pour y parvenir, nous avons besoin d'urgence que des donateurs s'engagent à nous soutenir », a indiqué Bekele Geleta, secrétaire général de la Fédération internationale lors de sa visite au Pakistan.

« Nous nous emploierons à appuyer l'action du Croissant-Rouge pakistanais pour assister les victimes des inondations et à renforcer notre soutien dans les zones où nous sommes déjà opérationnels du fait de la violence armée qui sévit dans le pays », a précisé Pascal Cuttat, chef de la Délégation du CICR au Pakistan.

Des articles de secours et des abris ont été fournis à plus de 250 000 sinistrés et plus de 30 000 personnes ont reçu des soins médicaux. Les dégâts causés aux infrastructures et les inondations provoquées par les pluies persistantes dans le sud du pays rendent néanmoins difficile l'accès à de nombreuses populations.

Carte