Le Fonds de l’Impératrice Shôken soutient des projets à travers le monde entier

Publié: 11 avril 2008

En 2008, le Fonds de l’Impératrice Shôken allouera près de 470 000 francs suisses (USD 463 000 / EUR 295 600) à 11 projets conduits par des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du monde entier. Priorité sera donnée à des initiatives africaines, qui bénéficieront d’environ un tiers de ces aides financières.

Les projets sélectionnés s’articulent autour d’un éventail très varié de thèmes allant des valeurs humanitaires pour le Mozambique au développement de la jeunesse en Argentine, en passant par le trafic humain en Lituanie, la préparation aux catastrophes au Bénin et en Inde, ou encore les premiers secours en Syrie et en Afrique du Sud. Au Cap-Vert, l’accent sera mis sur les services sociaux, cependant qu’à Fidji et au Liban, on s’attachera à renforcer les capacités d’intervention en cas d’urgence grâce à la fourniture d’équipements et à des programmes de formation.

Le Fonds de l’Impératrice Shôken a été établi en 1912 par Sa Majesté l’impératrice du Japon en vue de soutenir des activités Croix-Rouge et Croissant-Rouge à travers toute la planète. Depuis sa création, il a été consolidé par des contributions du gouvernement japonais, de la Croix-Rouge du Japon et de la famille impériale.

La répartition annuelle du revenu du Fonds a lieu traditionnellement le 11 avril, date anniversaire du décès de l’impératrice. Les projets bénéficiaires sont choisis par la Commission conjointe de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et du Comité international de la Croix-Rouge. Préférence est donnée aux Sociétés nationales les plus démunies ou à des projets qui n’avaient pas pu bénéficier d’un soutien suffisant les années précédentes, tout en veillant à maintenir un certain équilibre géographique.

Ci-dessous, la liste des projets qui seront financés par le Fonds de l’Impératrice Shôken en 2008.

Préparation aux urgences

La Croix-Rouge de Fidji assure l’unique service d’ambulance du pays en dehors des grands axes routiers. L’allocation du Fonds lui permettra de remplacer son véhicule et d’améliorer ainsi les capacités d’intervention de ses équipes de secours en faveur des victimes de catastrophes et autres personnes nécessitant une assistance médicale d’urgence.

L’une des principales fonctions de la Croix-Rouge libanaise consiste à assurer les services médicaux préhospitaliers dans le cadre des interventions d’urgence à travers tout le territoire. Après le conflit de 2006, durant lequel les équipes de premiers secours ont accompli plus de 160 000 missions, la Société nationale a formulé un plan sur cinq ans en vue de standardiser et de moderniser le travail de ces équipes, y compris pour ce qui concerne les équipements de communication. Le projet soutenu par le Fonds de l’Impératrice Shôken porte sur la mise en place d’ordinateurs et de systèmes de communication au siège de la Croix-Rouge libanaise et dans ses 43 postes de premiers secours, ainsi que sur la formation des équipes de secouristes.

Le projet soumis par la Croix-Rouge béninoise met l’accent sur la formation des jeunes membres de l’organisation en vue de mettre en place une capacité communautaire de préparation aux catastrophes et de réduction des risques. Prévu pour s’étendre sur une période de douze mois, il contribuera aussi au développement général de la Société nationale à travers la formation de 30 instructeurs et de 500 volontaires qui s’emploieront à sensibiliser quelque 10 000 personnes à différents aspects de la préparation aux catastrophes et de la réduction des risques. En outre, dix comités locaux recevront du matériel de premiers secours et de sauvetage.

La Croix-Rouge de l’Inde a présenté deux projets, un pour l’Etat de l’Assam et l’autre pour l’Orissa. Dans l’Assam, une région très exposée aux inondations, on érigera des plates-formes surélevées qui serviront de refuges aux populations de certains villages dans les situations d’urgence. Ces constructions pourront également être utilisées pour des activités culturelles et économiques en temps normal.

Soins de santé et assistance aux personnes

L’autre projet de la Croix-Rouge de l’Inde sera mis en oeuvre dans l’Orissa et aura pour objectif d’améliorer les conditions de santé de communautés isolées particulièrement démunies en matière d’établissements et de services médicaux. Une unité de santé mobile sera constituée au profit de plus de 12 000 bénéficiaires potentiels. L’expérience a montré qu’un grand nombre des maladies qui sévissent dans les zones rurales de la région sont étroitement liées à la précarité de l’hygiène et de l’assainissement ainsi qu’à l’ignorance. Le projet mettra l’accent sur la prévention à travers l’éducation et il contribuera à améliorer l’accès aux soins.

En Syrie, seul le Croissant-Rouge arabe syrien fournit au public des informations sur les premiers secours, un domaine jugé prioritaire par la Société nationale. Grâce à l’allocation du Fonds de l’Impératrice Shôken, 14 sections seront dotées de matériel de premiers secours qui leur permettront d’éduquer les communautés locales et de les aider à se préparer aux situations d’urgence.

Autre bénéficiaire de la distribution annuelle du revenu du Fonds, la Croix-Rouge sud-africaine prévoit de former aux premiers secours et aux soins de santé d’urgence des jeunes volontaires de neuf provinces qui seront déployés parmi des communautés où les services d’ambulances font cruellement défaut. Au total, plus de 700 jeunes membres de 20 sections locales seront associés au projet, lequel comportera également la fourniture d’équipement et un soutien à des campagnes de sensibilisation à domicile.

Depuis 1990, la Croix-Rouge du Cap-Vert, reconnue par le public et par les autorités comme une institution professionnelle et caritative, conduit un programme social en faveur de personnes âgées. Elle administre sur différentes îles de l’archipel huit centres de jour qui assurent des soins de santé de base, une aide alimentaire et des services de soutien psychologique. L’allocation du Fonds de l’Impératrice Shôken lui permettra d’acheter pour le centre de Praia, qui assiste une soixantaine de personnes, un minibus qui servira à transporter les bénéficiaires ainsi que les volontaires et les employés.

Jeunesse 

Le projet présenté par la Croix-Rouge argentine a pour objet de promouvoir le travail communautaire des jeunes de quatre sections de la province d’Entre Rios. Il englobe le développement d’espaces et d’activités destinés aux jeunes des sections et des environs. Outre des activités récréatives, il est prévu de mettre en place une formation à l’analyse de la vulnérabilité et des capacités ainsi que des séances d’information sur les idéaux humanitaires. Grâce à l’allocation du Fonds de l’Impératrice Shôken, quelque 120 jeunes gens au total bénéficieront de cette formation et 2000 seront initiés aux principes, valeurs et droits fondamentaux.

La Croix-Rouge lituanienne s’est attaquée avec succès au problème du trafic humain depuis 2004, essentiellement par le biais de campagnes publiques de sensibilisation menées par plusieurs de ses sections locales. Ce soutien financier permettra à la section de la jeunesse de la Société nationale d’étendre ses activités de formation et de prévention à quatre régions du pays et de produire d’autres supports d’information et d’éducation. Ciblant principalement les étudiants de 15 à 19 ans, le programme vise à faire prendre conscience aux communautés locales des dangers et des conséquences du trafic humain pour les jeunes et pour les femmes en particulier.

La Croix-Rouge du Mozambique s’est engagée dans la formation d’une nouvelle génération de volontaires davantage sensibilisés aux principes humanitaires. L’allocation du Fonds lui permettra de former une cinquantaine d’employés et d’instructeurs et de produire des supports éducationnels interactifs. A travers son projet, plus de 6000 jeunes volontaires devraient être initiés aux valeurs humanitaires, ce qui se traduira par une amélioration très concrète des vies et des conditions d’existences de personnes vivant au sein de communautés vulnérables.

Carte