La Fédération internationale lance un appel en soutien aux Sociétés du Croissant-Rouge qui assistent les populations fuyant le Liban

Publié: 21 juillet 2006

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge lance un appel préliminaire d’un montant de 1,3 million de francs suisses (euro 846 000 / US$ 1 million) afin de soutenir les programmes mis sur pied par les Sociétés nationales du Croissant-Rouge pour aider les personnes qui fuient le Liban en raison des hostilités. Les fonds recueillis serviront, dans un premier temps, à assister quelque 50.000 personnes durant les trois mois à venir et à reconstituer les stocks d’articles de secours distribués à des milliers de personnes déplacées et à d’autres populations affectées, notamment les familles d’accueil.

“Nous suivons de près l’évolution de la situation et nous attendons à devoir réviser le présent appel en fonction des résultats des évaluations approfondies qui se poursuivent en ce moment”, note Iain Logan, du département Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Fédération internationale. “Il est indispensable que les personnes qui fuient les hostilités puissent bénéficier de secours essentiels, d’abris sûrs et de soins de santé adéquats.”

Les derniers rapports en provenance du terrain font état de plus de 330 morts, de milliers de blessés et de plus de 400 000 personnes déplacées au Liban et dans les pays voisins. Alors que les affrontements se poursuivent et que la sécurité continue de se dégrader, des dizaines de milliers de gens tentent de quitter le Liban. Un grand nombre font route vers la Syrie, ce qui a amené le Croissant-Rouge arabe syrien à mettre sur pied un dispositif d’accueil de grande envergure.

Le Croissant-Rouge a mobilisé plus de 100 volontaires qui travaillent nuit et jour, assurant des services d’ambulances et de premiers secours, distribuant de l’eau potable et de la nourriture à des milliers de personnes vulnérables. Ils aident également à enregistrer les nouveaux arrivants et à les transférer dans des centres d’hébergement provisoire. Quatre centres opérationnels ont été établis dans les villes situées à proximité des principaux points de passage potentiels entre les deux pays – deux à Damas, un à Homs et un à Tartous. Le personnel du Croissant-Rouge s’efforce en outre d’aider les personnes déplacées à rétablir le contact avec leurs familles.

Jusqu’à présent, quelque 3000 personnes ont bénéficié de cette assistance. Rien qu’à Damas, plus de 1000 familles ont été reçues dans des familles d’accueil ou installées dans des écoles, des dortoirs et des monastères. Le Croissant-Rouge syrien et d’autres organisations caritatives leur ont procuré des lits, des couvertures et des oreillers. Plus de 8000 repas chauds sont servis chaque jour aux personnes déplacées. D’autres Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dans la région et ailleurs dans le monde, se tiennent prêtes à assister les victimes de cette crise.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) coordonne les efforts du Mouvement dans le cadre de la crise actuelle, au Liban et dans les pays environnants. Le 19 juillet, il a publié un appel d’urgence préliminaire de 10 millions de francs suisses, dont une part conséquente servira à soutenir la Croix-Rouge libanaise. Celle-ci demeure le principal prestataire de services médicaux d’urgence dans le pays.

Carte