Silent humanitarian crisis unfolding in Tajikistan, says Red Cross Red Crescent

Publié: 21 août 2001

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge estime qu'un million de personnes ont un urgent besoin d'assistance alimentaire, afin de survivre à l'hiver prochain. Cette population est au bord de la famine, après la perte d'une deuxième récolte consécutive.

Deux années de sécheresse, exacerbées par des systèmes d'irrigation vétustes et mal entretenus, ont eu comme conséquence une pénurie de 341.000 tonnes de céréales. Le pays ne peut plus nourrir sa population. Déjà, l'année dernière, les personnes les plus pauvres ont dû vendre tout ce qu'elles possédaient pour acheter de la nourriture ; dans certains cas, elles ont même vendu les portes, les fenêtres et les toits de leurs habitations. Aujourd'hui, avec des récoltes de céréales qui ont baissé de 15% sur celles, catastrophiques, de l'année dernière, la population doit faire face à un hiver qui s'annonce très difficile, sans nourriture, et pour certains, sans vêtements chauds ni chaussures appropriées pour affronter cette saison.

"Nous avons vu des enfants qui creusaient dans les terriers des rats des champs, à la recherche de grains de blé mis de côté par les animaux pour l'hiver", explique Roger Bracke, qui a dirigé la récente mission d'évaluation de la Fédération au Tadjikistan. "Ils peuvent mettre jusqu'à deux jours avant de trouver suffisamment de blé pour éviter à leur famille de mourir de faim, pendant quelques jours. Cette concurrence pour la nourriture avec les rats est un example horrible de leur lutte acharnée pour la survie."

Afin d'apporter une assistance à 130.000 personnes dans sept districts dans le nord et le sud du Tadjikistan, la Fédération internationale a lancé un appel de 6,7 millions de francs suisses. Les fonds recueillis serviront à distribuer de la nourriture afin de permettre à cette population de survivre jusqu'à la fin de l'hiver, qui est très rigoureux. Ils permettront également de fournir des vêtements chauds et des chaussures à 65.000 enfants pour leur permettre de reprendre l'école.

"Déjà l'année dernière, nous avons lancé un appel pour le Tadjikistan. Mais la réponse des donateurs a été très insuffisante et la population a beaucoup souffert", souligne le Dr. Djura Inomzoda, président du Croissant-Rouge du Tadjikistan. "Aujourd'hui, les gens sont au pied du mur. Nous pouvons faire cesser ces souffrances et nous le devons."

L'opération d'assistance ne concernera pas uniquement une aide alimentaire, mais comprendra la fourniture d'eau potable et de soins de santé. La pénurie alimentaire a déjà causé une augmentation des cas d'anémie et de malnutrition chronique, surtout chez les enfants. La sécheresse a poussé les gens à s'approvisionner en eau à des points d'eau contaminés. Seuls 35% de la population rurale a accès à une eau potable.
Les maladies diarrhéiques sont une des causes importantes de décès parmi les enfants et les maladies les plus repandues chez les adultes. Les cas de typhoïde et de tuberculose sont en augmentation rapide.

Dans les sept districts couverts par l'appel, la Fédération internationale et le Croissant-Rouge du Tadjikistan comptent réparer les points d'eau et les petits systèmes d'irrigation, ce qui permettra d'approvisionner la population en eau potable et de fournir aux fermiers suffisamment d'eau pour arroser leurs champs.

Bien que cette aide soit essentielle, il faudra également fournir au Tadjikistan une assistance à long terme. Le Tadjikistan marquera bientôt le dixième anniversaire de son indépendence de l'Union soviétique. Le pays vient d'endurer cinq ans de guerre civile et son économie est au bord de la faillite. C'est le plus pauvre des anciens États de l'Union soviétique. Il a longtemps été négligé par les donateurs. Seul un investissement massif lui garantira un passage réussi à une économie de marché, et lui permettra de nourrir sa population à l'avenir.

Pour tout complément d'information, ou pour des interviews (ligne ISDN disponible), s'adresser à:

Jemini Pandya, Attachée de presse Tél.: (41 22) 730 4570 / (41 79) 217 3374
Marie-Françoise Borel, Attachée de presse, Tél: (41 22) 730 4346 / (41 79) 416 3881

Un communiqué-vidéo sur la situation au Tadjikistan sera distribué par satellite, par l'UER (Union européenne de radio-télédiffusion) lundi 20 août, à 12h05 TU.
Des photos sont également disponibles via notre site Internet : www.ifrc.org.

Carte