44.000 maisons construites par la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge pour les survivants du tsunami

Publié: 5 août 2009 0:00 CET

Patrick Fuller, IFRC tsunami communications coordinator, Kuala Lumpur

Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre au large de la côte de Sumatra a déclencha un tsunami dévastateur qui coûta la vie à près de 230.000 personnes dans plus de cinq pays de l'océan Indien. Quatre ans et demi après, les énormes efforts de reconstruction dans les pays touchés sont presque terminés. Des milliers de kilomètres de côtes en Indonésie, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Inde et aux Maldives ont été dévastées, mais aujourd’hui, ce qui n’était qu’un sol aride, où des zones entières avaient été emportées se sont métamorphosées, des nouvelles communautés ont vu le jour et les survivants du tsunami ont évolué et ont amélioré leurs conditions de vie.

Le tsunami a conduit à une réponse humanitaire de la Croix-Rouge Croissant-Rouge sans précédent et qui continue aujourd’hui encore à soutenir les collectivités dans leur redressement à plus long terme.

"Cela a été une massive entreprise. Jusqu'à présent, nous avons atteint plus de 4,5 millions de personnes, mais ce n'est pas aussi simple que de reconstruire les maisons et les moyens de subsistance des peuples, il y est de leur dignité et de s'assurer qu'ils ont leur mot à dire afin qu’ils participent pleinement à leur propre valorisation ", explique Al Panico, responsable de Unité pour le Relèvement du Tsunami de la Fédération internationale.

Une des réalisations les plus importantes a été la construction de plus de 44.000 nouveaux logements, dont la plupart ont été construits au Sri Lanka, en Indonésie et aux Maldives. À la fin de 2009, plus de 95% de l'objectif de 55.769 maisons construites par la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge sera atteint. La fin du conflit au Sri Lanka signifie désormais que les projets de reconstruction dans les zones du nord du pays qui ont été mis en attente, ont pu reprendre et sont maintenant en cours.

Les programmes de relèvement du tsunami de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont été très divers. Une des aires d’action prioritaires a été la reconstruction des infrastructures physiques telles que les maisons, les écoles et les établissements de santé. Plus de 270 établissements de santé ont été construits ou réhabilités. Ces structures comprennent des hôpitaux, des centres de santé locaux et des écoles de soins infirmiers. Un soutien a également été fourni à la population dans secteur de l'éducation. Jusqu'à présent, plus de 145 écoles de niveaux primaire et secondaire ont été construites.

Aider les survivants du tsunami à restaurer ou améliorer leurs moyens de subsistance a été une autre priorité. Près de 60.000 ménages ont reçu des subventions pour soutenir leurs moyens de subsistance. Ils ont été utilisés pour lancer une gamme de petits projets générateurs de revenus tels que les jardins potagers, petits élevages et des petites entreprises de production alimentaire.

La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge ont également travaillé sur l'amélioration des réseaux d'eau et l'assainissement pour les communautés réinstallées et les communautés d'accueil environnantes. C’est ainsi que plus de 620.000 personnes bénéficient aujourd’hui d’un meilleur approvisionnement en eau par le biais de projets qui ont englobé la construction de systèmes d'approvisionnement en eau, comme des réseaux principaux de distribution et puits communautaires au Sri Lanka, en passant par l’installation de réservoirs collecteurs d’eau de pluie dans les Maldives. La promotion et la sensibilisation autour de bonnes pratiques d'hygiène a été aussi une aire de travail importante. La promotion de l'hygiène, en collaboration avec d'autres programmes communautaires de services de santé fournis par les Sociétés nationales locales, ont bénéficié à plus de 870.000 personnes depuis le début de l’opération.

Un des plus importants investissements effectués par la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge a été dans le domaine de la prévention et la gestion des catastrophes. Bâtir des communautés qui sont mieux équipées et préparées pour mieux répondre aux catastrophes naturelles est une étape essentielle pour sauver des vies. Jusqu'à présent, plus de 480 collectivités locales ont achevé la mise en place de formation à la préparation aux catastrophes et se sont équipées de plans d'urgence avec le soutien de la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge. Des milliers d’écoliers ont appris des exercices d'évacuation en cas de catastrophe au niveau de leur district et des équipes ont été formées et sont aujourd’hui prêtes à répondre à des futures catastrophes au sein de leur communauté.

"Des dizaines de Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de par le monde ont soutenu, et soutiennent encore, cette opération de relèvement. C’est ainsi que certains programmes de relèvement du tsunami se poursuivront après 2011, en s'appuyant sur la force de nos sociétés nationales au Sri Lanka, en Indonésie, en Thaïlande et aux Maldives, ceci afin de fournir des services humanitaires de la plus grande qualité », dit Panico.


Carte