République arabe syrienne

Displaying 1 - 7 of 7
|
Urgence

Moyen-Orient : Une crise complexe et urgente

L'escalade dramatique des hostilités en Israël et dans les territoires palestiniens occupés depuis le 7 octobre a plongé des millions de personnes dans la peur, interrompu des services essentiels à la survie des populations et laissé des familles des deux côtés endeuillées par la perte d'êtres chers. Les besoins humanitaires sont immenses et la situation devrait se détériorer à mesure que de plus en plus de personnes sont déplacées par les combats. Par cet appel d'urgence, l'IFRC et ses membres soutiennent la Croix-Rouge libanaise, le Croissant-Rouge égyptien, le Croissant-Rouge arabe syrien et le Croissant-Rouge jordanien à se préparer et à renforcer leur capacité d'intervention et de réaction.Les documents relatif à l'appel d'urgence sont disponible en arabe ici.

|
Communiqué de presse

Türkiye et Syrie un mois après : Une bombe à retardement en matière de santé mentale

Genève/Ankara/Damas, 03 mars 2023 - Près d'un mois après les deux tremblements de terre dévastateurs qui ont frappé la Turquie et la Syrie, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) alerte sur l'urgence d'une réponse durable, à court et à long terme, aux besoins sanitaires et psychosociaux afin d'éviter une " seconde catastrophe ". Depuis le premier jour, le Croissant-Rouge turc et le Croissant-Rouge arabe syrien, avec le soutien de l'IFRC, répondent aux besoins humanitaires immédiats dans les zones les plus durement touchées, notamment par la distribution de nourriture, d'eau potable, d'articles d'hygiène, de vêtements d'hiver et de couvertures, ainsi que par la fourniture de premiers secours, de soins de santé et de services d'assainissement. Mais un mois après le début de la réponse, il est crucial de renforcer les services de santé mentale. La demande de soutien et de soins de santé mentale et psychosociale est immense et, dans certaines zones où l'accès est difficile, elle peut exposer les personnes les plus touchées à un risque encore plus élevé de développer des problèmes de santé mentale à moyen et à long terme qui peuvent entraver le relèvement et la résilience. Les tremblements de terre ont ébranlé les survivants au plus profond d'eux-mêmes. Des communautés entières souffrent d'avoir tout perdu, de leurs proches à leurs maisons, en passant par leurs emplois et de nombreux biens sentimentaux qui leur appartenaient. En outre, de nombreux soignants et premiers intervenants luttent pour faire face à ce qu'ils ont vu, en plus de la charge de travail épuisante et des traumatismes secondaires. En Türkiye, les équipes du Croissant-Rouge ont mis en place des espaces sécurisés offrant un soutien psychosocial et de santé mentale pour que les enfants puissent jouer. Elles ont ainsi aidé plus de 42 000 personnes, y compris les premiers intervenants et les travailleurs de la santé. Elles fournissent également des premiers soins psychologiques et orientent les victimes vers les centres de santé locaux. «Répondre à partir du niveau local, avec des unités mobiles et fixes, est ce qui permet au Croissant-Rouge turc et à l'IFRC de répondre immédiatement aux besoins de santé mentale etphysique des personnes les plus touchées. Une réponse localisée et précoce en matière de santé physique et mentale est et restera essentielle pour prévenir les effets négatifs à long terme, voire permanents, sur la vie des gens», a déclaré Lauren Clarke, coordinatrice de la santé de l'IFRC pour la réponse humanitaire en Turquie. En Syrie, les équipes du Croissant-Rouge arabe syrien ont apporté une aide psychologique à plus de 30 000 personnes, en particulier des enfants, et continuent de fournir des soins de santé et des médicaments par l'intermédiaire d'unités de santé mobiles, de programmes de réadaptation physique et de cliniques. Le tremblement de terre survient après près de 12 ans de conflit qui a déjà déplacé des millions de personnes et traumatisé de nombreuses communautés. «De nombreux dégâts causés par le tremblement de terre ne sont pas visibles. Les gens ont souffert plus d'une décennie de conflit, lequel affecte déjà leur santé mentale et leur bien-être. Ce tremblement de terre en rajoute une couche. Nous avons également constaté que les blessures psychologiques n'apparaissent pas toujours immédiatement. Nous devons donc apporter un soutien continu, non seulement dans l'immédiat, mais aussi pour les années à venir. Espérons qu'il n'y aura pas d'autre catastrophe qui compliquerait encore la situation»,a déclaré Gwendolen Eamer, coordinatrice de la santé de l'IFRC en Syrie. Les appels d'urgence de l'IFRC, d'un montant de 650 millions de francs suisses, permettront au Croissant-Rouge turc et au Croissant-Rouge arabe syrien de continuer à intensifier leurs interventions humanitaires et leurs efforts de relèvement au cours des deux prochaines années, dans le cadre de l'une des interventions les plus difficiles que le réseau mondial de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ait eu à mener récemment à la suite d'un tremblement de terre. Pour plus d'informations ou pour organiser une interview, merci de contacter: [email protected] or +41 79 708 4367 Note aux éditeurs En Syrie, les équipes du Croissant-Rouge arabe syrien ont également distribué plus de 1,2 million d'articles de secours, tels que des vêtements d'hiver, de la nourriture, de l'eau potable, des articles d'hygiène, et ont fourni des services d'assainissement, qui sont essentiels pour prévenir des épidémies telles que la diarrhée, les infections respiratoires et cutanées, le COVID-19 et d'autres maladies virales. Parallèlement, le Croissant-Rouge palestinien en Syrie et le Croissant-Rouge arabe syrien continuent de fournir de l'aide, notamment sous forme de distribution de nourriture, d'ambulances et de services médicaux, en se concentrant principalement sur les camps palestiniens d'Alep et de Lattaquié. En étroite coordination avec les autorités sanitaires, le Croissant-Rouge turc fournit également des soins de santé par le biais de sept cliniques mobiles dans les zones rurales durement touchées et dans les abris temporaires. Là où les marchés fonctionnent, ils ont distribué plus de 140 000 bons d'achat, ce qui a permis aux survivants de retrouver leur autonomie en leur redonnant la liberté et le contrôle nécessaires pour répondre à leurs besoins de la manière qu'ils préfèrent. Les volontaires du Croissant-Rouge turc ont également distribué plus de 94 millions de repas chauds.

|
Urgence

Syrie: Tremblement de terre

Un tremblement de terre dévastateur d'une magnitude de 7,7 a frappé le sud-est de la Turquie, près de la frontière avec la Syrie, aux premières heures du 6 février. Il a été suivi de plusieurs répliques, faisant des milliers de morts et de blessés dans la région. Le Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS) vient en aide aux personnes touchées en distribuant de la nourriture, des articles ménagers, des abris et une aide financière. Les volontaires fournissent également des services de santé, un accès à l'eau potable et aux installations sanitaires, ainsi que des produits d'hygiène. Par le biais de cet appel, l'IFRC aide le CRAS à répondre aux besoins immédiats et de relèvement rapide des populations dans un contexte humanitaire déjà complexe.

|
Communiqué de presse

L'IFRC lance un appel d'urgence international de 200 millions de francs suisses pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie.

Genève/Ankara/Damascus (6 février 2023) -La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance un appel d'urgence d'un montant de 200 millions de francs suisses afin de répondre au tremblement de terre meurtrier d'une magnitude de 7,7 en Turquie et en Syrie. Le Croissant-Rouge turc et le Croissant-Rouge arabe syrien se sont immédiatement mobilisés pour soutenir les communautés touchées : les besoins augmentent de minute en minute. Les équipes de secours ont atteint les zones les plus durement touchées, où les survivants restent coincés sous les décombres. EnTürkiye, les équipes du Croissant-Rouge turc se sont déployées dans dix provinces touchées dans les régions du sud et du sud-est avec des stocks de nourriture et d'articles d'aide de base tels que des tentes et des couvertures pour soutenir les personnes blessées et évacuées. Leurs équipes apportent également un soutien psychologique, distribuent des repas chauds et envoient leur stock national de sang et de plasma dans les régions touchées. EnSyrie, le Croissant-Rouge arabe syrien intervient sur le terrain depuis les premières heures de la matinée, soutenant les opérations de recherche et de sauvetage, fournissant les premiers soins, effectuant des évacuations médicales d'urgence et transportant les blessés vers les hôpitaux. Un grand nombre de bâtiments se sont effondrés dans un contexte de vulnérabilité et de conditions climatiques très difficiles. «Ce tremblement de terre a causé des dégâts insondables. Notre pire crainte est en train de se réaliser. Dans cette réponse, chaque minute compte,»a déclaré Xavier Castellanos, Secrétaire général adjoint chargé du développement des Sociétés nationales et de la coordination des opérations «Les vulnérabilités s'ajoutent aux conditions hivernales difficiles, rendant la situation insupportable pour beaucoup. La vulnérabilité des conditions de vie, notamment en Syrie, est encore accentuée par une guerre qui dure depuis dix ans. Les personnes qui ont perdu leur maison et leurs proches ont besoin de notre soutien. Nous devons unir nos forces et faire de notre mieux pour lesaider. » Dans les semaines et les mois de relèvement qui s'annoncent, il est essentiel d'accroître le soutien et la solidarité au niveau mondial pour fournir une aide humanitaire. L'IFRC lancera deux appels internationaux, 80 millions de francs suisses pour soutenir les populations en Syrie par le biais le Croissant-Rouge arabe syrien et 120 millions de francs suisses en Turquie avec le Croissant-Rouge turc. Mise à jour du 7 février : Sur la base d'un suivi continu de la situation, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a augmenté le montant de l'appel d'urgence. Nous recherchons désormais à 200 millions d'euros pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie. Pour plus d'informations ou pour arranger une interview, merci de contacter A Genève: Tommaso Della Longa, +41.79.708.4367, [email protected] A Beirut (couvrant la Syrie): Mey Elsayegh, +961 3 229 352, [email protected] A Budapest: Corrie Butler, +36 704306506, [email protected] A Ankara: Elif Isik, +90 5398575197, [email protected]

|
Communiqué de presse

La Syrie reste en crise - le monde, et les donateurs, ne doivent pas se retirer maintenant

Alors que la Syrie traverse sa onzième année de crise incessante, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge appelle une nouvelle fois la communauté internationale à ne pas oublier les besoins humanitaires persistants dans le pays. À l'heure actuelle, la population syrienne a besoin d'une solidarité et d'un soutien constants afin de faire face aux hostilités, aux difficultés économiques, aux infrastructures paralysées et aux immenses besoins humanitaires du pays. Actuellement, au moins 14,6 millions de personnes ont besoin d'aide et sont plus dépendantes de l'aide que jamais. Les acteurs humanitaires, dont le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, fournissent une bouée de sauvetage en réponse à des besoins énormes. Malgré les problèmes de sécurité et les blocages politiques, nous trouvons des moyens de réparer les infrastructures essentielles et de faire en sorte que les populations aient accès à des services de base tels que l'eau potable, l'électricité et des services de santé opérationnels. Pour être en mesure de relever ces défis humanitaires, nous avons besoin d'un soutien financier continu de la part de la communauté internationale. On ne saurait trop insister sur l'importance du soutien à la poursuite d'une action humanitaire vitale. Alors qu'une grande partie de l'attention du monde s'est tournée vers d'autres crises, comme en Ukraine, des millions de personnes restent dans le besoin en Syrie. "Le conflit armé en Ukraine ajoute une nouvelle couche de difficultés à la situation en Syrie", a déclaré Fabrizio Carboni, directeur régional du CICR pour le Proche et le Moyen-Orient. "Nous sommes inquiets de l'aggravation de l'insécurité alimentaire et de la hausse constante des prix. Même si le conflit ukrainien prenait fin demain, l'impact sous-jacent de la crise climatique et la pression qu'elle exerce sur les ressources en eau et la production alimentaire nous laisseraient encore de nombreux problèmes à gérer." Notre Mouvement répond aux besoins des personnes en Syrie depuis les premiers jours du conflit, avec des volontaires et des employés fournissant une aide vitale aux personnes dans des zones que d'autres ne peuvent atteindre. Sans eux, cette catastrophe humanitaire aurait été bien pire. Chaque mois, nous aidons des millions de personnes à l'intérieur de la Syrie ; pour que ce travail salvateur puisse se poursuivre, les travailleurs humanitaires doivent avoir un accès durable, sûr et non motivé par des considérations politiques à toutes les personnes, familles et communautés dans le besoin. Nous demandons aux États et à toutes les parties au conflit de veiller à ce que le droit international humanitaire soit respecté dans leurs opérations. Le Dr Hossam Elsharkawi, directeur régional de l'IFRC pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, a déclaré : "Nous avons vu avec la crise ukrainienne comment la réduction des mesures restrictives sur les activités humanitaires a permis à notre Mouvement d'atteindre rapidement des millions de personnes qui ont désespérément besoin d'aide. J'appelle les donateurs à faire preuve de la même souplesse dans le contexte syrien. Idéalement, en étendant les mêmes exemptions et licences humanitaires. Cela créera de meilleures conditions pour minimiser les souffrances inutiles et apporter la dignité aux personnes touchées." Des millions de Syriens vivant en dehors de leur pays continuent également d'avoir besoin de soutien ; les pays voisins accueillent actuellement la majorité des personnes qui ont fui la violence en Syrie. En Turquie, au Liban, en Jordanie et en Irak, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge apportent leur soutien aux personnes qui ont fui, ainsi qu'aux communautés qui les accueillent. Les pays d'Europe ont mis en œuvre un large éventail d'activités pour aider les Syriens à s'intégrer dans leurs communautés d'accueil, qu'il s'agisse de proposer des programmes de soutien psychosocial, de gérer des centres d'accueil ou de faciliter les procédures de réunification avec les membres de la famille restés au pays. Pour de plus amples informations, veuillez contacter : CICR: Jesus Serrano Redondo (Genève), M +41 79 275 69 93, email:[email protected] IFRC: Rana Sidani Cassou, M: +41 76 671 57 51 / +33 6 75 94 55 15, email:[email protected]

|
Communiqué de presse

Syrie : Un hiver extrêmement rigoureux fait grimper les besoins humanitaires aigus au plus haut niveau jamais atteint

Damas/Beyrouth, 27 janvier 2022 - Les conditions hivernales extrêmes mettent en danger immédiat des communautés déjà submergées par des crises qui se chevauchent, ce qui se traduit par un niveau de besoins humanitaires aigus jamais atteint en Syrie, alerte la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC). Dans de nombreuses régions, cet hiver a été l'un des plus froids de la dernière décennie, avec des tempêtes de neige et des températures négatives. L'IFRC est profondément préoccupée par la situation dans le pays, car le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire est le plus élevé depuis le début de la crise. Selon l'ONU, un total de 14,6 millions de personnes ont besoin d'aide, soit 1,2 million de plus qu'en 2021. 6,9 millions de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays. Mads Brinch Hansen, chef de la délégation de l'IFRC en Syrie, a déclaré à cet effet : "Le froid exceptionnel rend la vie de nombreuses personnes encore plus difficile dans toute la Syrie, en particulier les communautés déplacées vivant dans des abris temporaires qui n'ont pas de vêtements ou de chauffage appropriés pour des températures négatives. "La situation en Syrie est pire que jamais. Le prix des produits de base tels que la nourriture et le carburant est monté en flèche, ce qui les rend inabordables pour la majorité des gens, l'escalade de la violence s'intensifie et le COVID-19 continue de faire peser une charge supplémentaire sur les communautés. Dans le même temps, le financement des acteurs humanitaires se réduit." Eng. Khaled Hboubati, président du Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS), a déclaré : "Chaque jour, nos volontaires à Hassakeh et partout en Syrie voient plus de personnes qui demandent de l'aide, plus d'enfants qui sont sans vêtements d'hiver au milieu de la tempête. La situation s'aggrave avec la pandémie de COVID-19 et les sanctions économiques qui compliquent notre réponse humanitaire. "Nous continuerons à faire de notre mieux pour soulager les souffrances de millions de personnes et préserver leur dignité. Nous avons besoin du soutien des partenaires et des donateurs pour rétablir les moyens de subsistance des populations et garantir des solutions durables pour accélérer le relèvement." Hassakeh, où près de 45 000 personnes ont été déplacées par les récentes violences à la prison de Sina'a, est l'une des régions les plus durement touchées, les températures négatives ayant fait de cet hiver l'un des plus froids de l'histoire récente. La neige a également recouvert le camp d'Al-Hol, qui accueille plus de 60 000 personnes déplacées. Le Croissant-Rouge arabe syrien reste le principal acteur humanitaire dans le pays avec des milliers de bénévoles qui répondent aux besoins aigus causés par le conflit, la crise économique et le COVID-19 ainsi que la vague de froid. À Hassakeh, le Croissant-Rouge arabe syrien joue un rôle clé dans l'évacuation et la fourniture de services médicaux et d'eau potable aux personnes nouvellement déplacées et aux communautés qui les accueillent. Près de 11 ans après le début du conflit, la Syrie reste l'une des crises humanitaires les plus importantes et les plus complexes au monde. Des maisons et des villes entières ont été complètement détruites, ce qui a entraîné des déplacements massifs. Selon l'ONU, 90 % de la population syrienne vit sous le seuil de pauvreté et 70 % est confrontée à des pénuries alimentaires aiguës - des chiffres qui n'ont pas connu d'amélioration ces dernières années en raison du ralentissement économique, de l'instabilité et des catastrophes provoquées par le changement climatique. En 2021, la Syrie a connu la pire sécheresse depuis plus de 50 ans. Pour intensifier la réponse humanitaire du Croissant-Rouge arabe syrien et répondre aux besoins croissants, l'IFRC appelle les partenaires et les donateurs à continuer de faire preuve de solidarité envers la population syrienne. Le financement est plus urgent que jamais pour que les Syriens puissent couvrir leurs besoins essentiels et conserver une vie digne. Pour plus d'informations: A Beyrouth: Jani Savolainen, IFRC, [email protected], +961 70372812 A Damas: Rahaf Aboud, Croissant-Rouge arabe syrien, [email protected], +963 959999853 Lire plus: Plan pays de l'IFRC pour la Syrie Pour les rédacteurs: À propos du Croissant-Rouge arabe syrien: Le Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS) est le principal acteur humanitaire en Syrie. Il compte plus de 13 500 employés et volontaires répartis dans 14 branches et 97 sous-branches dans tout le pays. Chaque année, le CRAS apporte une aide humanitaire à 5,6 millions de personnes. A propos de l'IFRC: La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) est le plus grand réseau humanitaire du monde. Elle comprend 192 sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui s'emploient à sauver des vies et à promouvoir la dignité dans le monde entier. Avec une délégation permanente en Syrie depuis 2007, l'IFRC a joué un rôle central en fournissant des services humanitaires et en soutenant le Croissant-Rouge arabe syrien (CRAS) dans son développement organisationnel et stratégique et dans le renforcement de la capacité opérationnelle du CRAS.

|
Société nationale

Croissant-Rouge arabe syrien