Action locale, Portée mondiale

Dernières nouvelles

L'IFRC lance un appel d'urgence international de 200 millions de francs suisses pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie.

06/02/2023 | Communiqué de presse

Genève/Ankara/Damascus (6 février 2023) -La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance un appel d'urgence d'un montant de 200 millions de francs suisses afin de répondre au tremblement de terre meurtrier d'une magnitude de 7,7 en Turquie et en Syrie. Le Croissant-Rouge turc et le Croissant-Rouge arabe syrien se sont immédiatement mobilisés pour soutenir les communautés touchées : les besoins augmentent de minute en minute. Les équipes de secours ont atteint les zones les plus durement touchées, où les survivants restent coincés sous les décombres. EnTürkiye, les équipes du Croissant-Rouge turc se sont déployées dans dix provinces touchées dans les régions du sud et du sud-est avec des stocks de nourriture et d'articles d'aide de base tels que des tentes et des couvertures pour soutenir les personnes blessées et évacuées. Leurs équipes apportent également un soutien psychologique, distribuent des repas chauds et envoient leur stock national de sang et de plasma dans les régions touchées. EnSyrie, le Croissant-Rouge arabe syrien intervient sur le terrain depuis les premières heures de la matinée, soutenant les opérations de recherche et de sauvetage, fournissant les premiers soins, effectuant des évacuations médicales d'urgence et transportant les blessés vers les hôpitaux. Un grand nombre de bâtiments se sont effondrés dans un contexte de vulnérabilité et de conditions climatiques très difficiles. «Ce tremblement de terre a causé des dégâts insondables. Notre pire crainte est en train de se réaliser. Dans cette réponse, chaque minute compte,»a déclaré Xavier Castellanos, Secrétaire général adjoint chargé du développement des Sociétés nationales et de la coordination des opérations «Les vulnérabilités s'ajoutent aux conditions hivernales difficiles, rendant la situation insupportable pour beaucoup. La vulnérabilité des conditions de vie, notamment en Syrie, est encore accentuée par une guerre qui dure depuis dix ans. Les personnes qui ont perdu leur maison et leurs proches ont besoin de notre soutien. Nous devons unir nos forces et faire de notre mieux pour lesaider. » Dans les semaines et les mois de relèvement qui s'annoncent, il est essentiel d'accroître le soutien et la solidarité au niveau mondial pour fournir une aide humanitaire. L'IFRC lancera deux appels internationaux, 80 millions de francs suisses pour soutenir les populations en Syrie par le biais le Croissant-Rouge arabe syrien et 120 millions de francs suisses en Turquie avec le Croissant-Rouge turc. Mise à jour du 7 février : Sur la base d'un suivi continu de la situation, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a augmenté le montant de l'appel d'urgence. Nous recherchons désormais à 200 millions d'euros pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie. Pour plus d'informations ou pour arranger une interview, merci de contacter A Genève: Tommaso Della Longa, +41.79.708.4367, [email protected] A Beirut (couvrant la Syrie): Mey Elsayegh, +961 3 229 352, [email protected] A Budapest: Corrie Butler, +36 704306506, [email protected] A Ankara: Elif Isik, +90 5398575197, [email protected]

Lire plus

06/02/2023

L'IFRC lance un appel d'urgence international de 200 millions de francs suisses pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie.

Lire plus

L'IFRC lance un appel d'urgence international de 200 millions de francs suisses pour répondre au tremblement de terre meurtrier en Turquie et en Syrie.

06/02/2023 | Communiqué de presse
Lire plus

La Fédération internationale avertit que le monde n’est pas prêt à affronter la prochaine pandémie

30/01/2023 | Communiqué de presse

GENÈVE, le 30 janvier 2023 — Aucun tremblement de terre, aucun épisode de sécheresse, aucun ouragan jamais enregistré dans l’histoire n’a coûté plus de vies que la pandémie de Covid-19, selon la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale), le plus grand réseau d’intervention face aux catastrophes dans le monde. Le nombre choquant de morts, estimé à plus de 6,5 millions, a incité cette organisation humanitaire à examiner comment les pays peuvent se préparer à la prochaine urgence sanitaire mondiale. Deux rapports majeurs publiés par la Fédération internationale aujourd’hui, le Rapport sur les catastrophes dans le monde et Tout le monde compte, détaillent les défis et réussites de ces trois dernières années et formulent des recommandations à l’intention des dirigeants quant à la façon d’atténuer les tragédies de cette ampleur à l’avenir. Jagan Chapagain, secrétaire général de la Fédération internationale, précise : « La pandémie de Covid-19 devrait être un signal d’alarme poussant la communauté internationale à se préparer dès maintenant aux prochaines crises sanitaires. Les recommandations que nous adressons aux dirigeants du monde entier sont axées sur l’instauration de la confiance, la lutte contre les inégalités et la sollicitation des acteurs locaux et des communautés pour sauver des vies. La prochaine pandémie pourrait être imminente ; après l’expérience du Covid-19, il faut absolument accélérer nos efforts en matière de préparation. » Ces trois dernières années, le réseau de la Fédération internationale a aidé plus de 1,1 milliard de personnes à se protéger du virus. Durant cette période, un thème est régulièrement ressorti : l’importance de la confiance. Lorsque les gens se fiaient aux messages de sécurité, ils étaient enclins à respecter les mesures de santé publique — même si parfois, cela les séparait de leurs proches — afin de ralentir la propagation de la maladie et de sauver des vies. De même, si on a pu vacciner des millions de personnes en un temps record, c’est parce que la plupart d’entre elles faisaient confiance aux vaccins, considérés comme sûrs et efficaces. Nous ne pouvons pas attendre la prochaine crise pour bâtir la confiance. Celle-ci doit être cultivée grâce à une communication authentique et réciproque, la proximité et un soutien constant dans le temps. Au cours de leur travail, les équipes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont montré combien la pandémie avait à la fois favorisé et exacerbé les inégalités. Les mauvaises conditions d’hygiène, le surpeuplement, le manque d’accès aux services sanitaires et sociaux et la malnutrition créent des conditions propices à une propagation plus rapide et plus étendue des maladies. Nous devons impérativement nous attaquer aux vulnérabilités en matière de santé et aux vulnérabilités socio-économique bien en amont de la prochaine crise. Dans son rapport Tout le monde compte — pour lequel les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de presque tous les pays au monde ont été interrogées — la Fédération internationale montre que si les équipes ont pu réagir rapidement face à la pandémie, c’est parce qu’elles étaient déjà présentes dans les communautés et que nombre d’entre elles menaient déjà des activités de préparation, avaient de l’expérience dans la riposte aux épidémies et étaient de solides auxiliaires des autorités locales. « Les organisations ancrées dans les communautés font partie intégrante de la préparation et de la riposte aux pandémies. Les acteurs locaux et les communautés, en tant qu’intervenants de première ligne, ont des rôles distincts mais tout aussi importants à jouer à toutes les étapes de la gestion d’une flambée de maladie. Leurs connaissances locales doivent être exploitées pour accroître la confiance, l’accès aux services et la résilience », déclare M. Chapagain. « Ces trois années ont été brutales, mais nous publions ces études et formulons ces recommandations dans un geste d’espoir : celui que la communauté internationale puisse tirer des enseignements de cette tragédie et d’en tenir compte en se préparant mieux aux urgences de santé futures. » Le Rapport sur les catastrophes dans le monde propose six actions essentielles pour se préparer plus efficacement aux urgences de santé publique futures. Tout le monde compte souligne la nécessité de disposer de données exactes et pertinentes pour la préparation et la riposte aux pandémies. Ces deux rapports sont à la disposition des praticiens, des dirigeants et du public. Note aux éditeurs: Les photos et le B-roll sont accessibles ici. Contacts médias : À Genève: Jenelle Eli, +1 202 603 6803 [email protected]

Lire plus

30/01/2023

La Fédération internationale avertit que le monde n’est pas prêt à affronter la prochaine pandémie

Lire plus

La Fédération internationale avertit que le monde n’est pas prêt à affronter la prochaine pandémie

30/01/2023 | Communiqué de presse
Lire plus

Malawi : La Croix-Rouge intensifie sa réponse à la pire épidémie de choléra depuis deux décennies

25/01/2023 | Communiqué de presse

Malawi, 25 janvier 2023 - Le Malawi est actuellement confronté à la pire épidémie de choléra qu'il ait connue depuis deux décennies, avec plus de 29 000 cas signalés et plus de 900 morts. La Croix-Rouge du Malawi, en partenariat avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et ses partenaires nationaux - le consortium dirigé par la Croix-Rouge danoise et la Croix-Rouge suisse - intensifie sa réponse au choléra pour venir en aide à plus de deux millions de personnes. Depuis le premier cas enregistré en février 2022, les cas ont continué à se propager, les 29 districts étant tous touchés. Le choléra met désormais plus de 10 millions de personnes en danger, dont plus de cinq millions d'enfants. «La Croix-Rouge du Malawi s'engage à continuer à soutenir le gouvernement du Malawi dans sa réponse à l'épidémie de choléra et aux autres urgences sanitaires. Nous sommes reconnaissants envers l'IFRC et les autres partenaires du Mouvement pour le financement et l'assistance technique qu'ils continuent d'apporter au plan de réponse au choléra de la Croix-Rouge du Malawi», a déclaré McBain Kanongodza, secrétaire général de la Croix-Rouge du Malawi. Selon la mise à jour du ministère de la Santé du Malawi sur le choléra le 22 janvier 2023, plus de 29 364 cas et 960 décès ont été signalés, ce qui laisse le taux de mortalité à 3,27 %, ce qui est considérablement plus élevé que le taux acceptable de moins de 1 % fixé par l'OMS. La Croix-Rouge du Malawi fournit déjà des traitements vitaux au niveau communautaire en administrant une thérapie de réhydratation orale. Les volontaires s'assurent que l'approvisionnement en eau est sûr et que les installations sanitaires fonctionnent. Ils font également du porte-à-porte pour sensibiliser la population à la prévention de la propagation de la maladie. Avec la saison des pluies, il est essentiel que les gens prennent des précautions pour se protéger et protéger leurs familles. «Nous avons suivi l'évolution de la situation sur le terrain depuis l'apparition des premiers cas et nous sommes profondément préoccupés par le fait que cette épidémie se propage dans tous les coins du Malawi. Nous devons soutenir les efforts conjoints du ministère de la santé et de la Croix-Rouge du Malawi dans leur réponse à cette situation dévastatrice. Alors que l'épidémie s'aggrave, les partenariats sont essentiels pour garantir que des vies soient sauvées» a déclaré John Roche, chef de la délégation de l'IFRC pour le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe. L'IFRC et ses membres lancent un appel d'urgence en vue de recueillir 5,2 millions de francs suisses, ce qui permettra à la Croix-Rouge du Malawi d'atteindre 1 385 391 personnes supplémentaires ayant besoin d'aide. La Croix-Rouge du Malawi et ses partenaires dont l'IFRC ont l'intention de cibler 15 districts touchés, les objectifs principaux étant de prévenir et de contrôler la propagation de l'épidémie, de réduire la morbidité et la mortalité dues au choléra et d'améliorer la disponibilité de l'eau potable et des installations sanitaires, grâce à un soutien continu aux communautés et aux bureaux de santé de district. Pour plus d'informations ou pour arranger une interview merci de contacter: A Lilongwe: Felix Washon, +265 999 95 57 21, [email protected] A Harare: Ella Mcsharry, +263 78 689 3350, [email protected] A Naïrobi: Euloge Ishimwe, +254 731 688 613, [email protected] A Genève: Marie Claudet, +1 202 999 8689, [email protected]

Lire plus

25/01/2023

Malawi : La Croix-Rouge intensifie sa réponse à la pire épidémie de choléra depuis deux décennies

Lire plus

Malawi : La Croix-Rouge intensifie sa réponse à la pire épidémie de choléra depuis deux décennies

25/01/2023 | Communiqué de presse
Lire plus

Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.

22/11/2022 | Communiqué de presse

Jakarta / Kuala Lumpur, 22 Novembre 2022.Des milliers de familles de l'ouest de l'île de Java ont été ébranlées par le tremblement de terre de magnitude 5,6 qui a frappé la région dans l'après-midi du lundi 21 novembre. Des milliers de maisons, d'écoles, d'infrastructures, de routes et autres ont été gravement endommagées, certaines étant en ruines. L'Agence nationale indonésienne de lutte contre les catastrophes naturelles fait officiellement état de plus de 103 victimes et de plus de 320 blessés. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et la Croix-Rouge indonésienne (Palang Merah) collaborent avec les autorités pour évaluer d'urgence la situation sur le terrain et recueillir davantage d'informations. Le Secrétaire Général de Croix-Rouge indonésienne, Sudirman Said, a déclaré: «Nous sommes dévastés d'apprendre que des vie ont été perdues par le tremblement de terre. Les équipes de secours et d'urgence de la Croix-Rouge indonésienne ont été déployées pour aider aux évacuations, fournir les premiers soins, distribuer de l'eau potable, établir des cuisines d'urgence et des secours d'urgence, en se concentrant sur les zones les plus touchées. Nous avons également mobilisé 5 unités d'ambulance, du personnel médical et des volontaires pour aider à l'évacuation urgente et à l'évaluation au sol. «Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu'aucune autre vie ne soit perdue. Nous veillons à ce que nos bénévoles et notre personnel fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour aider les gens à trouver la sécurité et le confort dans nos abris d'urgence où ils peuvent trouver une aide essentielle. Nous demandons également aux gens de rester calmes et de contacter les autorités pour obtenir de l'aide.» Le tremblement de terre a frappé le district de Cianjur, où les moyens de subsistance des habitants reposent sur des petites et moyennes entreprises axées sur les vêtements et les produits locaux. Bien que le séisme n'ait pas déclenché d'alerte au tsunami, les habitants de Java Ouest ne sont pas étrangers aux tremblements de terre et font tout leur possible pour rester vigilants face aux répliques et aux chutes de débris dangereuses. Plus de 13 700 personnes ont été déplacées, tandis que des milliers d'autres ont perdu leur maison et sont dispersées dans divers abris d'urgence. Le chef de délégation de l'IFRC en Indonésie, Elkhan Rahimov, a déclaré: «Nous sommes aux côtés de la Croix-Rouge indonésienne pour évaluer de près la situation sur le terrain et déterminer les besoins immédiats de la communauté touchée. Les volontaires en première ligne donnent également la priorité à leur sécurité et à leur bien-être alors qu'ils travaillent 24 heures sur 24 pour aider les gens à se mettre en sécurité. «Notre première priorité est de servir la communauté touchée en répondant à ses besoins immédiats, comme l'accès à l'eau potable, les abris et l'administration des premiers soins. Nous concentrons nos efforts sur ces points pendant que nous planifions notre prochaine phase d'assistance à plus long terme.» Le personnel de la Croix-Rouge continue à intervenir alors que des glissements de terrain, des coupures d'électricité et de télécommunications sont signalés. Pour plus d'informations A Kuala Lumpur: Rachel Punitha, +60 19 791 3830, [email protected] A Jakarta: Annisa Marezqa, +62 812-8103-9155, [email protected] Awan Diga Aristo, +62 813-2063-5505, [email protected]

Lire plus

22/11/2022

Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.

Lire plus

Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.

22/11/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique

09/11/2022 | Communiqué de presse

Genève, 9 Novembre 2022 – Alors que la COP27 est en cours, le besoin le plus urgent est clair : l'accélération des investissements dans les communautés en première ligne de la crise climatique. À un moment décisif, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance aujourd'hui sa Plateforme mondiale pour la résilience climatique afin d'accroître la résilience des communautés les plus vulnérables au changement climatique. La nouvelle initiative vise à aider 500 millions de personnes en collectant au moins un milliard de francs suisses dans le cadre d'une initiative mondiale de cinq ans axée sur l'alerte précoce et l'action anticipée, les solutions fondées sur la nature, les filets de sécurité et la protection sociale adaptée aux chocs. Le Secretaire Général de l'IFRC, Jagan Chapagain, déclare:   «Nous avons lancé la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de créer un changement transformationnel grâce à une augmentation considérable des investissements au niveau des communautés locales, répondant ainsi à l'appel à des efforts plus rapides et plus larges pour faire face à la crise climatique. «Un véritable changement durable ne peut se produire que lorsque les personnes affectées sont à l'origine des décisions. Il est essentiel de financer les actions locales en faveur du climat sans avoir à passer par plusieurs niveaux si nous voulons vraiment réussir à construire la résilience à partir de labase. » A travers cette plateforme, le réseau de l'IFRC soutiendra la participation significative et le leadership actif des femmes, des communautés locales, des peuples autochtones, des jeunes et des groupes sous représentés et marginalisés dans le développement et l'implémentation des actions climatiques menées localement dans 100 des pays les plus vulnérables au changement climatique. Le Président de l'IFRC, Francesco Rocca déclare: «Le défi crucial de cette décennie est de savoir comment soutenir et financer les initiatives de résilience climatique à l'échelle mondiale. La clé se trouve dans le transfert du pouvoir et des ressources vers les acteurs locaux.» Le rapport de l'IFRC intitulé Faire que ça compte : Un financement climatique intelligent pour les personnes les plus vulnérables a révélé que de nombreux pays très vulnérables ne reçoivent pas le soutien dont ils ont besoin en matière d'adaptation au climat et sont laissés pour compte. En moyenne, ils ont reçu moins d'un quart des fonds d'adaptation par personne qui sont allés aux pays à faible ou très faible vulnérabilité. En outre, on estime que seuls 10 % des financements sont accordés au niveau local, les donateurs privilégiant plutôt les projets d'infrastructure nationaux à grande échelle, qui risquent de ne pas répondre aux besoins des communautés locales. La secrétaire générale adjointe de l'IFRC, Nena Stoiljkovic, a déclaré que la plateforme se concentrait sur les domaines clés qui avaient été identifiés comme ayant le plus grand potentiel d'impact transformateur à l'échelle grâce à un investissement accru et qui devraient générer de multiples dividendes, y compris - d'abord et avant tout - sauver des vies. Elle a noté que l'initiative reliera les sources de financement entre les fonds humanitaires, de développement et climatiques ainsi que les mécanismes de financement innovants impliquant le secteur privé pour atteindre ses objectifs ambitieux mais essentiels. Une résilience accrue stimule également le développement durable et l'innovation et constitue un axe plus efficace de la réponse humanitaire : investir un dollar dans la résilience climatique des communautés peut permettre d'économiser six dollars d'investissements dans la réponse aux catastrophes. Contacts médias: A Genève: Jenelle Eli, +1 202 603 6803,[email protected] A Washington: Marie Claudet, +1 202 999 8689, [email protected]

Lire plus

09/11/2022

L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique

Lire plus

L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique

09/11/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

Dernières Urgences

volunteers icon

Devenez volontaire

Vous voulez sauver des vies et changer les mentalités ? Rejoignez la famille de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Apprenez avec nous

Découvrez notre large éventail de possibilités d'apprentissage et de formation dans le domaine humanitaire.

partnership icon showing 2 shaking hands

Devenez partenaire

Découvrez comment votre organisation peut soutenir le plus grand réseau humanitaire du monde.

Photos du mois

Téléchargez les ressources de shaRED - la bibliothèque multimédia en ligne de l'IFRC

Téléchargez les séquences B-roll de la salle de presse de l'IFRC