Action locale, Portée mondiale

Dernières nouvelles

Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.

22/11/2022 | Communiqué de presse

Jakarta / Kuala Lumpur, 22 Novembre 2022.Des milliers de familles de l'ouest de l'île de Java ont été ébranlées par le tremblement de terre de magnitude 5,6 qui a frappé la région dans l'après-midi du lundi 21 novembre. Des milliers de maisons, d'écoles, d'infrastructures, de routes et autres ont été gravement endommagées, certaines étant en ruines. L'Agence nationale indonésienne de lutte contre les catastrophes naturelles fait officiellement état de plus de 103 victimes et de plus de 320 blessés. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et la Croix-Rouge indonésienne (Palang Merah) collaborent avec les autorités pour évaluer d'urgence la situation sur le terrain et recueillir davantage d'informations. Le Secrétaire Général de Croix-Rouge indonésienne, Sudirman Said, a déclaré: «Nous sommes dévastés d'apprendre que des vie ont été perdues par le tremblement de terre. Les équipes de secours et d'urgence de la Croix-Rouge indonésienne ont été déployées pour aider aux évacuations, fournir les premiers soins, distribuer de l'eau potable, établir des cuisines d'urgence et des secours d'urgence, en se concentrant sur les zones les plus touchées. Nous avons également mobilisé 5 unités d'ambulance, du personnel médical et des volontaires pour aider à l'évacuation urgente et à l'évaluation au sol. «Nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu'aucune autre vie ne soit perdue. Nous veillons à ce que nos bénévoles et notre personnel fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour aider les gens à trouver la sécurité et le confort dans nos abris d'urgence où ils peuvent trouver une aide essentielle. Nous demandons également aux gens de rester calmes et de contacter les autorités pour obtenir de l'aide.» Le tremblement de terre a frappé le district de Cianjur, où les moyens de subsistance des habitants reposent sur des petites et moyennes entreprises axées sur les vêtements et les produits locaux. Bien que le séisme n'ait pas déclenché d'alerte au tsunami, les habitants de Java Ouest ne sont pas étrangers aux tremblements de terre et font tout leur possible pour rester vigilants face aux répliques et aux chutes de débris dangereuses. Plus de 13 700 personnes ont été déplacées, tandis que des milliers d'autres ont perdu leur maison et sont dispersées dans divers abris d'urgence. Le chef de délégation de l'IFRC en Indonésie, Elkhan Rahimov, a déclaré: «Nous sommes aux côtés de la Croix-Rouge indonésienne pour évaluer de près la situation sur le terrain et déterminer les besoins immédiats de la communauté touchée. Les volontaires en première ligne donnent également la priorité à leur sécurité et à leur bien-être alors qu'ils travaillent 24 heures sur 24 pour aider les gens à se mettre en sécurité. «Notre première priorité est de servir la communauté touchée en répondant à ses besoins immédiats, comme l'accès à l'eau potable, les abris et l'administration des premiers soins. Nous concentrons nos efforts sur ces points pendant que nous planifions notre prochaine phase d'assistance à plus long terme.» Le personnel de la Croix-Rouge continue à intervenir alors que des glissements de terrain, des coupures d'électricité et de télécommunications sont signalés. Pour plus d'informations A Kuala Lumpur: Rachel Punitha, +60 19 791 3830, [email protected] A Jakarta: Annisa Marezqa, +62 812-8103-9155, [email protected] Awan Diga Aristo, +62 813-2063-5505, [email protected]

Lire plus

22/11/2022
Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.
Lire plus
Un tremblement de terre frappe l'ouest de Java, en Indonésie, tandis que les autorités se précipitent pour secourir les survivants.
22/11/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique

09/11/2022 | Communiqué de presse

Genève, 9 Novembre 2022 – Alors que la COP27 est en cours, le besoin le plus urgent est clair : l'accélération des investissements dans les communautés en première ligne de la crise climatique. À un moment décisif, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance aujourd'hui sa Plateforme mondiale pour la résilience climatique afin d'accroître la résilience des communautés les plus vulnérables au changement climatique. La nouvelle initiative vise à aider 500 millions de personnes en collectant au moins un milliard de francs suisses dans le cadre d'une initiative mondiale de cinq ans axée sur l'alerte précoce et l'action anticipée, les solutions fondées sur la nature, les filets de sécurité et la protection sociale adaptée aux chocs. Le Secretaire Général de l'IFRC, Jagan Chapagain, déclare:   «Nous avons lancé la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de créer un changement transformationnel grâce à une augmentation considérable des investissements au niveau des communautés locales, répondant ainsi à l'appel à des efforts plus rapides et plus larges pour faire face à la crise climatique. «Un véritable changement durable ne peut se produire que lorsque les personnes affectées sont à l'origine des décisions. Il est essentiel de financer les actions locales en faveur du climat sans avoir à passer par plusieurs niveaux si nous voulons vraiment réussir à construire la résilience à partir de labase. » A travers cette plateforme, le réseau de l'IFRC soutiendra la participation significative et le leadership actif des femmes, des communautés locales, des peuples autochtones, des jeunes et des groupes sous représentés et marginalisés dans le développement et l'implémentation des actions climatiques menées localement dans 100 des pays les plus vulnérables au changement climatique. Le Président de l'IFRC, Francesco Rocca déclare: «Le défi crucial de cette décennie est de savoir comment soutenir et financer les initiatives de résilience climatique à l'échelle mondiale. La clé se trouve dans le transfert du pouvoir et des ressources vers les acteurs locaux.» Le rapport de l'IFRC intitulé Faire que ça compte : Un financement climatique intelligent pour les personnes les plus vulnérables a révélé que de nombreux pays très vulnérables ne reçoivent pas le soutien dont ils ont besoin en matière d'adaptation au climat et sont laissés pour compte. En moyenne, ils ont reçu moins d'un quart des fonds d'adaptation par personne qui sont allés aux pays à faible ou très faible vulnérabilité. En outre, on estime que seuls 10 % des financements sont accordés au niveau local, les donateurs privilégiant plutôt les projets d'infrastructure nationaux à grande échelle, qui risquent de ne pas répondre aux besoins des communautés locales. La secrétaire générale adjointe de l'IFRC, Nena Stoiljkovic, a déclaré que la plateforme se concentrait sur les domaines clés qui avaient été identifiés comme ayant le plus grand potentiel d'impact transformateur à l'échelle grâce à un investissement accru et qui devraient générer de multiples dividendes, y compris - d'abord et avant tout - sauver des vies. Elle a noté que l'initiative reliera les sources de financement entre les fonds humanitaires, de développement et climatiques ainsi que les mécanismes de financement innovants impliquant le secteur privé pour atteindre ses objectifs ambitieux mais essentiels. Une résilience accrue stimule également le développement durable et l'innovation et constitue un axe plus efficace de la réponse humanitaire : investir un dollar dans la résilience climatique des communautés peut permettre d'économiser six dollars d'investissements dans la réponse aux catastrophes. Contacts médias: A Genève: Anna Tuson, +41 79 895 6924, [email protected] A Washington: Marie Claudet, +1 202 999 8689, [email protected]

Lire plus

09/11/2022
L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique
Lire plus
L'IFRC lance la plateforme mondiale pour la résilience climatique afin de soutenir 500 millions de personnes sur les lignes de front de la crise climatique
09/11/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

Conférence des donateurs du DREF 2022 : les donateurs se sont réunis pour s'engager à soutenir davantage l'action humanitaire locale.

04/11/2022 | Article

Les catastrophes liées au climat se produisent avec une fréquence et une intensité croissantes. Mais la grande majorité d'entre elles ne font pas la une des journaux internationaux - elles détruisent des vies, des infrastructures et des économies sans que l'on y prête attention, sans que l'on y consacre des ressources ou sans que l'on aide les personnes touchées. À l'IFRC, nous savons que le modèle de financement mondial-local est le moyen le plus efficace et le plus rentable d'acheminer l'aide là où elle est le plus nécessaire, à la fois en prévision des catastrophes et immédiatement après leur survenue. C'est exactement la raison pour laquelle nous avons créé notre Fonds d'urgence pour les réponses aux catastrophes en 1985: pour que les Sociétés locales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge reçoivent rapidement des fonds et puissent soutenir les communautés en crise dans le monde entier comme nul autre. Depuis son lancement, le DREF a financé des milliers d'interventions d'urgence dans le monde entier et aidé plus de 210 millions de personnes. Et cette année, le DREF a évolué pour offrir encore plus d'agilité, de flexibilité et de ressources aux Sociétés nationales. Regardez la vidéo suivante pour découvrir certaines des crises les moins connues que le DREF a soutenues en 2022. Mais les dons destinés à ce fonds vital ne suivent pas le rythme face au nombre croissant de catastrophes d'origine climatique et à l'augmentation des besoins humanitaires. "Compte tenu de la nécessité de répondre à des crises humanitaires complexes et fréquentes, notre ambition collective devrait être de faire évoluer le DREF afin de pouvoir répondre à ces besoins croissants." the quote text here... Jagain Chapagain Secrétaire Général de l'IFRC La Conférence des donateurs du DREF 2022 visait donc à faire passer le DREF à 100 millions de francs suisses par an afin de combler ce déficit de financement - en veillant à ce que les catastrophes silencieuses fassent l'objet de réponses fortes. Pour soutenir cet objectif, nous avons été ravis de recevoir des promesses de dons lors de la conférence de la part des gouvernements suivants : Australie; Canada; République Tchèque; France; Allemagne; Irlande; Pays-bas; Norvège; Luxembourg; Thaïlande; République populaire de Chine; Suède; Suisse; Royaune uni; Etats-unis d'Amérique. De plus, nous avons également reçu de précieuses promesses de l'Union européenne (UE) et, du secteur privé, des entreprises Splunk et White & Case. La conférence de cette année a également présenté un mécanisme de financement innovant basé sur l'assurance que nous avons développé pour le DREF en partenariat avec Aon et le centre de protection contre les catastrophes. Le mécanisme d'assurance vise à tirer parti des contributions des donateurs pour attirer des capitaux privés et, au final, accroître la capacité du fonds en cas de besoins accrus. Regardez la vidéo ci-dessous et lisez ce récent article d'opinion paru dans le magazine Fortune pour en savoir plus. Aujourd'hui plus que jamais, les communautés en première ligne du changement climatique - et dans de nombreux autres contextes d'urgence - ont besoin d'une assistance locale rapide et efficace pour se préparer et répondre aux crises. Il est urgent que le DREF puisse suivre le rythme et aider les Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à être là pour les communautés quand elles en ont le plus besoin. Nous sommes reconnaissants de la participation de tous les donateurs actuels et nouveaux à la Conférence des donateurs du DREF 2022. Pour plus d'informations sur le DREF ou la conférence des donateurs: Visitez cette page dans notre site internet TéléchargezLe plan annuel 2022 du DREFetAmbition stratégique du DREF 2021-2025. Ou vous pouvez contacter: Florent Del Pinto (Manager, Centre des opérations d'urgence) [email protected]org Ivana Mrdja (Manager, Partenaires de la société nationale et du gouvernement) [email protected]

Lire plus

04/11/2022
Conférence des donateurs du DREF 2022 : les donateurs se sont réunis pour s'engager à soutenir davantage l'action humanitaire locale.
Lire plus
Conférence des donateurs du DREF 2022 : les donateurs se sont réunis pour s'engager à soutenir davantage l'action humanitaire locale.
04/11/2022 | Article
Lire plus

Ebola en Ouganda : La Croix-Rouge et les membres de la communauté luttent contre la propagation du virus

15/10/2022 | Communiqué de presse

Nairobi/Kampala/Genève, 13 octobre 2022 - L'Ouganda est actuellement confronté à une épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE). Le premier cas de MVE a été signalé le 20 septembre 2022 et la Croix-Rouge ougandaise a immédiatement activé un programme de préparation et de réponse à l'Ebola pour lutter contre la propagation. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a lancé un appel d'urgence pour intensifier ces activités, ciblant 2,7 millions de personnes. Robert Kwesiga, Secrétaire général de la Croix-Rouge ougandaise, a déclaré : «Nous avons formé nos volontaires à mener des enterrements sûrs et dignes et à mener des activités de promotion de la santé. Nous engageons directement les communautés en leur fournissant des informations sur les symptômes d'Ebola et sur la manière de prévenir tout risque supplémentaire, notamment par la détection précoce des nouveaux cas». La dernière épidémie d'Ebola en Ouganda remonte à 2020, lorsque plus de dix districts ont subi les foudres du virus, notamment les zones voisines de la frontière du pays avec la République démocratique du Congo. Des activités régulières de communication, de partage d'informations et de soutien transfrontaliers contribuent à atténuer les risques et permettent aux équipes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge des pays voisins de mener des activités de préparation efficaces et d'intensifier leurs réponses, si nécessaire. Papa Moussa Tall, chef de délégation de l'IFRC pour l'Ouganda, la Tanzanie et le Sud-Soudan, a déclaré : «Le virus Ebola est dévastateur pour les familles, mais je suis soulagé que nous soyons en mesure de proposer l'aide d'équipes expérimentées et de tirer les leçons des épidémies passées. L'IFRC - par le biais de son Fonds d'urgence pour les réponses aux catastrophes (DREF) - a activé des ressources pour aider la Croix-Rouge ougandaise à réagir rapidement afin de sauver des vies». L'IFRC recherche de toute urgence 10 millions de francs suisses pour combler les manques et acheter des équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel et les volontaires de la Croix-Rouge ougandaise, qui sont en première ligne de la réponse à Ebola. L'appel de l'IFRC permettra de répondre à ces besoins et à d'autres, comme le renforcement des capacités de l'équipe de la Croix-Rouge ougandaise sur la manière de gérer des enterrements sûrs et dignes. Tall a ajouté: « La Croix-Rouge a déployé des ambulances dans les districts les plus touchés afin de soutenir l'évacuation rapide des cas probables vers les centres de traitement Ebola les plus proches». La Croix-Rouge de l'Ouganda compte plus de 500 000 volontaires et membres répartis dans 51 branches et plus de 300 membres du personnel, dont un département de la santé compétent avec des experts de la santé dans les domaines directement liés à la réponse à l'épidémie. Le programme CP3 (Community Pandemic Prevention and Preparedness- Préparation aux épidémies et aux pandémies) de l'IFRC est en cours de mise en œuvre, avec un accent sur la préparation communautaire aux épidémies et aux pandémies. La Croix-Rouge ougandaise fait partie de la task force qui dirige les efforts de réponse alors que le pays se bat contre l'épidémie. Pour plus d'informations, veuillez contacter: A Kampala: Irene Nakasiita, +256 755000695 / 774382583, [email protected] A Naïrobi: Rita Nyaga, +254 110 837154, [email protected] A Genève: Jenelle Eli, +1-202-603-6803, [email protected]

Lire plus

15/10/2022
Ebola en Ouganda : La Croix-Rouge et les membres de la communauté luttent contre la propagation du virus
Lire plus
Ebola en Ouganda : La Croix-Rouge et les membres de la communauté luttent contre la propagation du virus
15/10/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

Les maladies hydriques et l'insécurité alimentaire menacent le Pakistan, la Croix-Rouge intensifie ses efforts.

07/10/2022 | Communiqué de presse

Islamabad / Kuala Lumpur, 7 octobre 2022 - Alors que les crues soudaines au Pakistan continuent de provoquer des vagues de déplacements, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et le Croissant-Rouge du Pakistan renforcent leur assistance humanitaire. Dans un appel d'urgence révisé, l'IFRC sollicite 55 millions de francs suisses pour aider trois fois plus de personnes que prévu initialement. Cette demande accrue est motivée par l'aggravation de la situation, qui se traduit par une recrudescence des maladies transmises par les inondations et l'inaccessibilité des aliments. Dans les zones où les inondations se retirent, les problèmes de santé et d'hygiène, tels que le choléra, la dengue et le paludisme, menacent gravement le bien-être de la population. Le Pakistan a connu des précipitations inhabituelles, trois fois supérieures à celles des trois dernières décennies, qui ont touché 33 millions de personnes, en tuant 1 700 autres et en déplaçant près de 8 millions de personnes de leurs habitations. Des centaines d'employés et de volontaires ont travaillé sans relâche depuis le début de cette catastrophe pour aider les personnes dans le besoin. Une nouvelle étude de la World Weather Attribution - un groupe de scientifiques internationaux, dont ceux du Centre climatique de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - révèle que le changement climatique a probablement intensifié les précipitations qui ont submergé d'immenses étendues du Pakistan et bouleversé des vies. Plus de deux mois après le début des inondations, l'IFRC et le Croissant-Rouge du Pakistan ont atteint environ 270 000 personnes dans les zones les plus touchées, fournissant une assistance vitale, notamment des tentes, de la nourriture, de l'eau potable et un soutien médical. L'appel révisé renforcera la réponse en cours, en mettant l'accent sur la distribution de nourriture, d'eau, de soins médicaux et d'abris, le tout fourni par des volontaires issus des communautés qu'ils servent. Le Président du Croissant-Rouge du Pakistan, Sardar Shahid Ahmed Laghari, qui a visité les zones touchées avec des équipes d'intervention d'urgence au cours des dernières semaines, déclare : "Les besoins restent considérables et ne cessent de croître, et ils sont différents pour les hommes, les femmes, les garçons et les filles. Notre personnel et nos volontaires sont à l'écoute de ces différents groupes et travaillent avec eux pour les activités de sensibilisation et la mise en oeuvre de nos interventions. Il est essentiel que les besoins des familles soient satisfaits, sinon ces inondations tragiques auront un impact à long terme - tout comme les gens souffrent de l'inflation et de la crise économique actuelles." Grâce à la force de son équipe et de ses volontaires, le Croissant-Rouge du Pakistan a réussi à accéder à des communautés difficiles à atteindre et ayant un besoin urgent d'assistance. L'IFRC et ses partenaires, tels que la Croix-Rouge allemande, la Croix-Rouge norvégienne et le Croissant-Rouge turc, collaborent avec le gouvernement et les groupes humanitaires pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables, en particulier les familles déplacées, les femmes et les enfants. Peter Ophoff, IFRC’s Head of Delegation in Pakistan, remarks: Peter Ophoff, chef de la délégation de l'IFRC au Pakistan, souligne : "Cet appel révisé nous permettra d'aider les plus vulnérables à se remettre sur pied, en particulier ceux qui vivent dans les zones difficiles à atteindre. Avant que les effets persistants de ce désastre ne se transforment en catastrophe, l'IFRC agit maintenant pour intensifier les interventions préventives de santé publique, notamment en améliorant l'accès à l'assainissement et en sensibilisant à l'hygiène autour de la crise sanitaire émergente. Des interventions parallèles seront également menées en matière d'abris, de moyens de subsistance et d'assistance en espèces." Pour plus d'informations ou pour arranger une interview: A Kuala Lumpur: Afrhill Rances, +60 19 271 3641 [email protected] A Islamabad: Sher Zaman, +92 51 9250404-6, [email protected] A Genève: Jenelle Eli, +1 202-603-6803, [email protected] Du matériel audiovisuel à l'usage des médias est disponible ici:

Lire plus

07/10/2022
Les maladies hydriques et l'insécurité alimentaire menacent le Pakistan, la Croix-Rouge intensifie ses efforts.
Lire plus
Les maladies hydriques et l'insécurité alimentaire menacent le Pakistan, la Croix-Rouge intensifie ses efforts.
07/10/2022 | Communiqué de presse
Lire plus

Dernières Urgences

volunteers icon

Devenez volontaire

Vous voulez sauver des vies et changer les mentalités ? Rejoignez la famille de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Apprenez avec nous

Découvrez notre large éventail de possibilités d'apprentissage et de formation dans le domaine humanitaire.

partnership icon showing 2 shaking hands

Devenez partenaire

Découvrez comment votre organisation peut soutenir le plus grand réseau humanitaire du monde.

Photos du mois

Téléchargez les ressources de shaRED - la bibliothèque multimédia en ligne de l'IFRC

Téléchargez les séquences B-roll de la salle de presse de l'IFRC