Action locale, Portée mondiale

Dernières nouvelles

La population évacue pour se mettre en sécurité après le passage du typhon Noru aux Philippines

25/09/2022 | Communiqué

Kuala Lumpur/Manille, le 25 septembre 2022 - Les habitants du nord des Philippines se précipitent vers des zones sécurisées et des centres d'évacuation alors que le super typhon Noru (appelé localement Karding) commence à frapper des milliers de villes, de maisons et d'infrastructures. Le typhon, dont les vents ont atteint une vitesse maximale de 260 km/h, a touché terre sur les îles Polillio, au nord-est des Philippines, ce dimanche après-midi, heure locale. Les équipes de la Croix-Rouge philippine sont sur le terrain, mobilisées pour porter assistance et évacuer les personnes vers des lieux sûrs. Le typhon Noru sera la plus forte tempête qui frappera le pays cette année. Il est aussi intense et destructeur que le super typhon Rai de l'année dernière, qui a détruit 1,5 million de maisons en décembre. Richard Gordon, Président de la Croix-Rouge philippine, a déclaré : «Cette tempête est la plus forte qui nous ait frappés cette année. Il est essentiel que nous mettions tout le monde en sécurité dès maintenant, car ce typhon va causer des ravages dans tout le centre de Luzon, y compris dans notre capitale, Manille. «Nos volontaires sont en état d'alerte et collaborent avec les autorités pour acheminer les habitants vers les centres d'évacuation avec tout ce dont ils ont besoin. Nous avons également prépositionné des secours d'urgence, des repas chauds et des fournitures médicales en prévision. Nos camions-citernes transportant de l'eau potable et nos camions destinés au déblayage rapide des débris, de la boue et des arbres tombés pour rendre les routes accessibles pour atteindre les communautés sont également en place. « Nous conseillons aux populations de recharger leurs téléphones, d'emporter de la nourriture et de prendre leurs effets personnels importants. Rien ne permet de prévoir l'ampleur des perturbations.» Le littoral oriental de l'île de Luzon (qui fait face à l'océan Pacifique) est déjà frappé par des vents violents et de fortes pluies. Dans les ports, des centaines de personnes sont laissées pour compte, les opérations aériennes et maritimes étant interrompues. Cette île est la plus grande et la plus peuplée du pays. Alberto Bocanegra, chef du bureau de pays de l'IFRC aux Philippines, a déclaré : «Nous avons tiré des enseignements de notre réponse au typhon le plus puissant de l'année dernière, Rai. Nous pensons que nous continuons à adapter nos réponses d'urgence et que nous sommes prêts à faire face à l'intensité de cette tempête. «Ces événements météorologiques s'intensifient et deviennent plus fréquents. La super tempête qui a frappé le sud-est des Philippines s'est produite il y a à peine dix mois, et les personnes touchées peinent à recoller les morceaux. Nous devons être efficaces et nous adapter rapidement, quelle que soit la gravité de la situation. «L'IFRC travaille en étroite collaboration avec la Croix-Rouge philippine et apporte son aide et son soutien.» Les Philippines sont frappées par des pluies torrentielles, des vents violents, des inondations et des tempêtes tropicales plusieurs fois par an. Pour plus d'informations, merci de contacter, Bureau Asie-Pacifique: Afrhill Rances, +60 19-271 3641, [email protected] Rachel Punitha, +60 19 791 3830, [email protected] Soneel Ram, +679 998 3688, [email protected]

Lire plus

25/09/2022
La population évacue pour se mettre en sécurité après le passage du typhon Noru aux Philippines
Lire plus
La population évacue pour se mettre en sécurité après le passage du typhon Noru aux Philippines
25/09/2022
Lire plus

Appel urgent à l'aide internationale alors que le Pakistan lutte contre les inondations

01/09/2022 | Communiqué

Kuala Lumpur/ Islamabad, 1er septembre 2022 : Les millions de personnes qui luttent contre les inondations dévastatrices au Pakistan ont besoin d'un soutien mondial urgent, a déclaré aujourd'hui la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC). Plus d'un million de maisons ont été endommagées ou détruites par les inondations de grande ampleur, laissant 3,1 millions de personnes déplacées et en grand danger. Plus d'un demi-million de personnes seraient installées dans des camps de secours à travers le pays. La pire inondation depuis plus d'une décennie a également emporté le bétail et anéanti environ deux millions d'acres de cultures vivrières, avec des conséquences désastreuses pour des millions de personnes à travers le pays. Le Président du Croissant-Rouge du Pakistan, Abrar ul Haq, a déclaré : «Nous avons le cœur brisé par la perte tragique de tant de vies, ainsi que par la misère et les difficultés que ces inondations ont entraînées pour les habitants du Pakistan qui tentent maintenant de se mettre à l'abri sur les hauteurs qu'ils peuvent trouver. «Quel que soit l'endroit où nous posons les yeux, des maisons, des terres agricoles et des infrastructures essentielles ont été submergées. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre les gens à l'abri et leur apporter une aide essentielle, mais une aide bien plus importante est nécessaire.» En réponse aux inondations, et en prévision d'autres impacts, l'IFRC a lancé un appel d'urgence de 25 millions de francs suisses afin de financer les efforts de secours et de relèvement pour environ 324 000 personnes. L'IFRC a déjà fourni 481 000 francs suisses pour soutenir les efforts d'urgence locaux. Alexander Matheou, directeur régional de l'IFRC pour l'Asie-Pacifique, a déclaré : «J'ai visité maison après maison trempées dans la boue et l'eau. Tout ce qui se trouvait à l'intérieur était détruit. Les moustiques étaient partout. Certains ont réussi à faire monter leurs proches et leur bétail sur des terrains plus élevés. Beaucoup n'ont pas eu cette chance. «Toutes les personnes que nous avons rencontrées ont dit qu'elles avaient surtout besoin de nourriture et d'eau pour survivre, puis d'aide pour nettoyer et réparer leurs maisons. «Ces pluies de mousson anormales, près de trois fois supérieures à la normale, sont un nouvel exemple de l'impact dévastateur du changement climatique sur certaines des communautés les plus pauvres du monde.» La saison des moussons, qui s'étend de mai à septembre, a particulièrement touché la région cette année. Des pays comme l'Afghanistan, le Népal, l'Inde et le Bangladesh ont également connu de fortes précipitations et des inondations. Pour plus d'information ou pour arranger une interview, veuillez contacter: A Kuala Lumpur: Rachel Punitha, +60 19 791 3830, [email protected] A Islamabad: Sher Zaman, +92 51 9250404-6, [email protected] A Genève: Jenelle Eli, +1 202-603-6803, [email protected]

Lire plus

01/09/2022
Appel urgent à l'aide internationale alors que le Pakistan lutte contre les inondations
Lire plus
Appel urgent à l'aide internationale alors que le Pakistan lutte contre les inondations
01/09/2022
Lire plus

Des inondations meurtrières ravagent le Pakistan ; affectant des millions de personnes

27/08/2022 | Communiqué

Note : Depuis la publication de ce communiqué de presse le 27 août, l'IFRC a lancé un appel d'urgence pour la crise des inondations dues à la mousson au Pakistan. Pour en savoir plus, cliquez ici. Kuala Lumpur/ Islamabad, 27 août 2022 : Plus d'un millier de morts, dont des enfants, alors que des inondations dévastatrices déplacent plus des millions de personnes et endommagent plus d'un million de maisons dans plusieurs districts du pays*. On estime que plus de 33 millions de personnes ont été touchées, et que plus de 500 000 personnes vivent dans des camps dans tout le pays **. En outre, près de 710 000 têtes de bétail ont été perdues, et des milliers de kilomètres de routes et de ponts ont été détruits. Les inondations provoquent des destructions comparables à celles d'un tremblement de terre. Le président du Croissant-Rouge pakistanais, Abrar ul Haq, a déclaré :« » «La situation s'aggrave de jour en jour. Ces inondations torrentielles ont sévèrement limité les transports et la mobilité. La menace de la COVID-19 et les dommages causés sur les véhicules, les infrastructures et la communication rendent nos opérations de secours d'urgence presque impossibles. La plupart des personnes touchées sont également immobiles ou abandonnées, ce qui nous empeche de les atteindre facilement. «Le Croissant-Rouge du Pakistan fournit actuellement une aide d'urgence dans 23 des districts les plus touchés. Nous avons également commencé à mobiliser l'aide du Comité international de la Croix-Rouge, des Sociétés nationales partenaires et des donateurs locaux et internationaux pour soutenir les activités de secours et de relèvement. Nous avons également déployé plus de 500 employés et volontaires dans les districts touchés par les inondations. «Nous craignons que le pire soit encore à venir, car ce type d'eau pourrait signifier que le risque de maladies hydriques plane au-dessus de la tête de notre population.» La vague de pluie et les inondations actuelles ont eu un impact sur des milliers de communautés vulnérables et démunies, dont beaucoup ne se sont pas encore remises des effets du COVID-19. La situation est encore pire après ces inondations. Les effets cumulés de la pandémie font qu'il est difficile pour les organisations humanitaires d'aborder et de répondre immédiatement aux besoins des personnes touchées. Le chef de la délégation de l'IFRC au Pakistan, Peter Ophoff, a déclaré : «La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge aide le Croissant-Rouge du Pakistan à faire face aux pires inondations de la décennie, qui ont détruit des maisons, des récoltes, des moyens de subsistance et des infrastructures, laissant des millions de personnes vulnérables. «Le Pakistan connaît des pluies de mousson anormales, près de dix fois supérieures à la normale, ce qui entraîne des inondations urbaines et soudaines incontrôlables, ainsi que des glissements de terrain, dans tout le pays. Il est difficile de se faire une idée complète de l'ampleur de la catastrophe, car de nombreuses zones touchées restent inaccessibles en raison des réseaux routiers inondés et endommagés. «La dévastation observée donne des flashbacks effrayants des méga inondations dévastatrices de 2010 qui ont touché 20 millions de personnes.» La région d'Asie du Sud est confrontée à des précipitations sans précédent en cette saison de mousson, provoquant des inondations soudaines et des glissements de terrain qui font des ravages au Bangladesh, en Inde et au Népal. La Fédération a débloqué environ 500 000 USD de ses fonds d'urgence pour aider immédiatement près de 31 000 personnes touchées. Les partenaires locaux, le Croissant-Rouge turc, la Croix-Rouge allemande et la Croix-Rouge norvégienne, participent également à l'opération de secours. Pour plus d'informations ou pour organiser une interview, contactez : Kuala Lumpur: Rachel Punitha, +60 19 791 3830, [email protected] Islamabad: Sher Zaman, +92 51 9250404-6, [email protected] * Ces chiffres ont été mis à jour le 30 août. La phrase précédente se lisait comme suit :«Près d'un millier de morts, dont des enfants, alors que des inondations dévastatrices déplacent plus de 3,1 millions de personnes et endommagent plus d'un demi-million de maisons dans plusieurs districts du pays», lorsque ce communiqué de presse a été publié le 27 août. ** Ces chiffres ont été rajoutés le 30 août.

Lire plus

27/08/2022
Des inondations meurtrières ravagent le Pakistan ; affectant des millions de personnes
Lire plus
Des inondations meurtrières ravagent le Pakistan ; affectant des millions de personnes
27/08/2022
Lire plus

Ukraine : Six mois après, l'IFRC met en garde contre les répercussions de la crise et les besoins humanitaires croissants

23/08/2022 | Communiqué

Genève/Budapest/Kiev, 23 août 2022– Six mois après l'escalade du conflit en Ukraine, les besoins humanitaires à l'intérieur et à l'extérieur du pays continuent de croître. L'ensemble du système humanitaire étant mis à rude épreuve, le conflit pourrait avoir des répercussions durables sur la capacité des organisations et de leurs donateurs à répondre en Ukraine et aux urgences survenant ailleurs. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), la Croix-Rouge ukrainienne et 46 autres Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge continuent de répondre aux besoins humanitaires dans le cadre de l'une des plus importantes interventions de leur histoire. Le président de l'IFRC, Francesco Rocca, déclare : "Les populations sont à un point de rupture critique. Le coût humain ne cesse de croître et la souffrance est inimaginable pour des millions de personnes. Les effets dévastateurs ne font que s'amplifier à mesure que le conflit se prolonge, avec la hausse des prix des denrées alimentaires et du carburant et l'aggravation des crises alimentaires. L'IFRC continue de répondre aux besoins humanitaires, mais nous ne pouvons y arriver seuls." En Ukraine et dans les pays voisins, l'inflation et les pénuries de produits essentiels, tels que le carburant et les denrées alimentaires, ont un impact sur la capacité des personnes à s'offrir des produits de base. L'arrivée imminente de températures plus froides dans les semaines à venir entraînera des besoins humanitaires supplémentaires. Bien que nous ayons assisté à un incroyable élan de générosité, ces tensions économiques peuvent affecter la capacité des communautés hôtes à aider les personnes qui ont fui les conflits. De plus, les personnes qui ont fui sont tiraillées entre un nouveau départ et un retour à l'incertitude et donc à un danger potentiel. Le conflit continue d'avoir de lourdes conséquences. Le coût des denrées alimentaires a augmenté dans le monde entier. L'Ukraine est l'un des plus grands exportateurs de céréales au monde. Les exportations de céréales du pays ont diminué de 46 % depuis le début de l'année. Cette baisse massive a un impact majeur sur la Grande Corne de l'Afrique, où plus de 80 millions de personnes souffrent de famine extrême, la pire crise alimentaire de ces 70 dernières années. Alors que des millions de personnes ont été déplacées, plus de 100 000 volontaires et employés locaux de la Croix-Rouge se sont rapidement mobilisés en Ukraine, dans les pays frontaliers - Pologne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Moldavie, Russie et Belarus - et dans 17 autres pays de la région. Le Directeur Général de la Croix-Rouge ukrainienne, Maksym Dotsenko, déclare : «Les gens ont dû tout laisser derrière eux et s'échapper pour sauver leur vie, beaucoup vivent et planifient au jour le jour. Avec l'hiver qui arrive, nous savons que cela ne fera que devenir de plus en plus difficile pour les personnes qui ont besoin de l'essentiel pour survivre - un endroit chaud pour vivre, de la nourriture, des biens et des services.» « Notre personnel et nos volontaires continuent de travailler 24 heures sur 24 pour soutenir les personnes, même lorsque beaucoup d'entre eux s'inquiètent pour leur propre famille et leur sécurité. Ils continuent pourtant à revêtir le gilet de la Croix-Rouge pour apporter une aide essentielle à ceux qui en ont besoin. Nous nous concentrons sur notre capacité d'adaptation, notre flexibilité et notre réactivité, quoi qu'il arrive.» L'avenir de la crise humanitaire en Ukraine reste en grande partie inconnu. Même si le conflit devait prendre fin demain, il faudra des années pour réparer les dégâts causés dans les villes, les maisons et l'impact sur les familles. Cette perspective exige que les organisations humanitaires, les gouvernements et les donateurs s'engagent sur le long terme. De nouvelles sources de financement et de ressources devront être trouvées en dehors des budgets humanitaires. Guidée par l'impartialité, l'IFRC, ainsi que les autres membres des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, continueront à intensifier leurs activités, en fournissant une assistance humanitaire essentielle, une aide en espèces et en bons, des soins de santé, incluant un soutien en matière de santé mentale, de premiers secours et de fournitures et soins médicaux, ainsi que de l'eau et de l'assainissement. Note aux éditeurs: Nous pouvons mettre à disposition des experts pour fournir les dernières informations en provenance de différents pays et des supports audiovisuels à l'usage des médias. Pour plus d'informations et pour organiser une interview, veuillez contacter: ABudapest: Guy Lepage, +1 (365) 885-3155 (WhatsApp) | +36 204597933 | [email protected] A Genève: Jenelle Eli, +1 202-603-6803 |[email protected]c.org

Lire plus

23/08/2022
Ukraine : Six mois après, l'IFRC met en garde contre les répercussions de la crise et les besoins humanitaires croissants
Lire plus
Ukraine : Six mois après, l'IFRC met en garde contre les répercussions de la crise et les besoins humanitaires croissants
23/08/2022
Lire plus

Au Yémen, répondre aux inondations meurtrières et aux services de santé critiques sont essentiels

17/08/2022 | Communiqué

Beyrouth / Sanaa /17 août -Plus d'un mois après que de violents orages ont ravagé le Yémen, leurs effets se font encore sentir. Plus de 31 000 ménages ont été victimes de pertes humaines ou matérielles, dans un pays où l'insécurité alimentaire n'avait jamais été aussi forte. Pour mieux comprendre les besoins et le travail accompli, le chef de la délégation de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) au Yémen, Sami Fakhouri, a effectué une visite de quatre jours dans les branches et les centres de santé du Croissant-Rouge du Yémen (YRCS) à Hajjah et Saadah. M. Fakhouri a salué le travail remarquable accompli par les volontaires et le personnel du Croissant-Rouge du Yémen, leur dévouement et leur travail acharné malgré les difficultés. Les membres infatigables de l'équipe travaillent 24 heures sur 24 pour fournir des soins primaires, secondaires, hospitaliers et ambulatoires entièrement gratuits dans les 23 centres de santé du Croissant-Rouge du Yémen à travers le pays, en plus de la réponse aiguë aux inondations. Au cours de la visite effectuée en début de semaine dernière, M. Fakhouri a été informé des besoins urgents et des moyens mis en œuvre par les équipes du Croissant-Rouge pour soulager les souffrances des communautés locales. Il a déclaré : « L'IFRC continuera à soutenir le Croissant-Rouge du Yémen dans les domaines de la santé, de la gestion des catastrophes, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, ainsi que du développement des sociétés nationales, en lui apportant un soutien technique et financier ». Le 30 juillet, l'IFRC a débloqué plus de 452 000 CHF de son Fonds d'urgence pour les interventions lors de catastrophes (DREF) afin de soutenir l'action du Croissant-Rouge du Yémen, qui consiste notamment à fournir aux familles touchées par les inondations de la nourriture, des articles d'hygiène et de ménage, des kits d'abri et des services d'eau et d'assainissement. A son tour, Abdullah Al Azab, coordinateur de la gestion des catastrophes du YRCS, a déclaré : «Nous devons être prêts à soutenir la population rendue plus vulnérable par ces catastrophes naturelles, en plus des difficultés qu'elle rencontre déjà dans un pays en guerre. Malgré des défis considérables, le Croissant-Rouge du Yémen s'efforce d'apporter une réponse rapide aux victimes de catastrophes naturelles dans tous les gouvernorats». M. Fakhouri a conclu que l'IFRC, en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les Sociétés nationales partenaires, continuera à plaider auprès des autorités locales et internationales pour rappeler aux parties prenantes les immenses besoins humanitaires des populations yéménites, sans oublier de soutenir le Yémen et son peuple, et pour renforcer la réponse coordonnée du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le pays. Pour plus d'informations, contactez: A Beyrouth, IFRC-MOAN: Mey Al Sayegh, +961 03229352, [email protected] Au Yémen -Croissant-Rouge du Yémen: Nesreen Ahmed, +967 775322644, [email protected]

Lire plus

17/08/2022
Au Yémen, répondre aux inondations meurtrières et aux services de santé critiques sont essentiels
Lire plus
Au Yémen, répondre aux inondations meurtrières et aux services de santé critiques sont essentiels
17/08/2022
Lire plus

Dernières Urgences

Devenez volontaire

Vous voulez sauver des vies et changer les mentalités ? Rejoignez la famille de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Apprenez avec nous

Découvrez notre large éventail de possibilités d'apprentissage et de formation dans le domaine humanitaire.

Devenez partenaire

Découvrez comment votre organisation peut soutenir le plus grand réseau humanitaire du monde.

Photos du mois

Téléchargez les ressources de shaRED - la bibliothèque multimédia en ligne de l'IFRC

Téléchargez les séquences B-roll de la salle de presse de l'IFRC