Plan d’aide sociale d’urgence (ESSN-Emergency Social Safety Net)

Nous fournissons une assistance en espèces à plus de 1,8 million de réfugiés vivant en Türkiye grâce à un partenariat entre la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et le Croissant-Rouge turc et à un financement de l'Union européenne.

La Türkiye abrite la plus grande population de réfugiés au monde. Le pays accueille plus de 4 millions de réfugiés, dont beaucoup viennent de Syrie et fuient un conflit qui dure depuis dix ans. On estime que plus de 98 % des réfugiés en Turquie vivent en dehors des camps.

Financé par l'Union européenne et ses Etats membres dans le cadre de la Facilité pour les réfugiés en Türkiye, le programme Plan d’aide sociale d’urgence (ESSN,Emergency Social Safety Net) fournit une aide mensuelle en espèces via des cartes de débit aux réfugiés les plus vulnérables en Türkiye.

Chaque mois, chaque membre de la famille reçoit 155 livres turques (environ 16 euros), ce qui lui permet de décider lui-même de comment couvrir ses besoins essentiels tels que le loyer, le transport, les factures, la nourriture et les médicaments. Le programme offre des compléments trimestriels supplémentaires en fonction de la taille de la famille, avec des paiements spéciaux pour les familles dont certains membres nécessitent des soins spécialisés.

L'ESSN est le plus grand programme humanitaire de l'histoire de l'UE et le plus grand programme jamais mis en œuvre par l'IFRC.

Regardez: Comment une carte de paiement aide les réfugiés en Türkiye.

Ce que les gens disent

Kevser, une Syrienne qui a fui son pays en 2015 avec sa famille pour trouver une vie plus sûre en Türkiye, utilise l'aide en espèces fournie par l'IFRC et le Croissant-Rouge turc pour acheter de la nourriture et des produits essentiels dans un magasin local.

Kevser, une Syrienne qui a fui son pays en 2015 avec sa famille pour trouver une vie plus sûre en Türkiye, utilise l'aide en espèces fournie par l'IFRC et le Croissant-Rouge turc pour acheter de la nourriture et des produits essentiels dans un magasin local.

Photo: IFRC/Corrie Butler

Nous avons tout perdu pendant la guerre. Nous sommes arrivés en Türkiye et sommes repartis de zéro. L'aide a été cruciale pour nous permettre de payer le loyer et les factures. Le Croissant-Rouge turc a changé notre vie. J'ai suivi des cours, je suis devenue plus active, je me sens forte.

Kevser

Une femme qui a fui la Syrie pour la Turquie avec sa famille en 2015 afin de trouver une vie plus sûre.

Pourquoi l'aide en espèces?

Depuis des décennies, l'IFRC mène des programmes de distribution d'argent liquide à grande échelle en réponse à un large éventail de catastrophes dans le monde.

L'aide en espèces est un moyen très efficace, efficient et transparent de fournir une aide humanitaire aux communautés vulnérables. Elle peut faire en sorte que l'aide humanitaire aille encore plus loin  pour secourir davantage de personnes dans le besoin. Et l'aide en espèces peut avoir des effets positifs plus durables que d'autres types d'aide, car elle prend en compte les besoins spécifiques de chaque personne, communauté et situation d'urgence.

L'aide en espèces donne également aux familles la liberté, la dignité et l'indépendance nécessaires pour prendre le contrôle de leur propre vie.

De nombreux réfugiés sont incapables d'accéder aux biens et services de base en raison d'années de déplacement et d'un accès limité au marché du travail. Avoir accès à une somme d'argent fixe chaque mois, leur donne la possibilité de choisir et l'indépendance dont ils ont besoin pour répondre aux besoins de leur famille. Cela les aide également à s'engager et à contribuer aux communautés qui les accueillent.

Regardez: Le Plan d’aide sociale d’urgence (ESSN) en action

Funded by the European Union logo

 

 

 

Cette page web couvre les activités d'aide humanitaire mises en œuvre avec l'aide financière de l'Union européenne. Les opinions exprimées ici ne doivent en aucun cas être considérées comme reflétant l'opinion officielle de l'Union européenne, et la Commission européenne n'est pas responsable de l'utilisation qui pourrait être faite des informations qu'il contient.