Réponse écologique

Les crises climatiques et environnementales menacent la survie de l'humanité aujourd'hui et dans le futur. Nous devons faire notre part pour garantir que nos interventions humanitaires et nos opérations de relèvement ne nuisent pas aux environnements locaux, et pour minimiser notre contribution à l'aggravation du changement climatique.

La réponse écologique consiste à améliorer la durabilité environnementale de notre travail et à éviter, voir minimiser et gérer les dommages que nous causons à l'environnement et au climat.

Elle nous oblige à prendre en compte les risques environnementaux, les impacts environnementaux d'une crise et les impacts environnementaux potentiels de notre action humanitaire. Nous devons intégrer ces risques et ces impacts potentiels à chaque étape de notre travail : dans les activités de préparation, l'évaluation des besoins, la conception et l'exécution des projets, ainsi que le suivi et l'évaluation.

Nous nous sommes engagés à améliorer la durabilité environnementale de notre travail par le biais de notre politique environnementale [lien vers la politique] et de la Charte sur le climat et l'environnement pour les organisations humanitaires.

 

Pourquoi adopter une approche de réponse écologique?

Protection de l'environnement

Faire voler 120 tonnes de matériel de secours sur 2 000 km produit 325 tonnes d'émissions de dioxyde de carbone, soit à peu près la quantité que captent 50 hectares de forêt tropicale par an. En tant qu'humanitaires, nous nous engageons à "ne pas nuire" à l'environnement et aux personnes que nous aidons.

Minimiser les risques de catastrophe

Un environnement dégradé entravera en fin de compte les perspectives de survie et de rétablissement des personnes touchées par les catastrophes, augmentera peut-être le risque de catastrophes futures et perturbera le développement durable.

Rapport Qualité-Prix

Être plus respectueux de l'environnement ne coûte pas nécessairement plus cher et peut même permettre de réaliser des économies à long terme. Par exemple, l'utilisation de l'énergie solaire au lieu de générateurs diesel a un délai de récupération relativement court.

Quels types d'actions pratiques de réponse écologique prenons-nous ?

Des employés de la FICR inspectent des fournitures humanitaires dans un entrepôt logistique à Cox's Bazar, au Bangladesh.

Des employés de la FICR inspectent des fournitures humanitaires dans un entrepôt logistique à Cox's Bazar, au Bangladesh.

Photo: FICR/Jess Letch

  • Nous améliorons la durabilité de notre chaîne d'approvisionnement en articles de secours en réduisant les emballages, en éliminant les plastiques à usage unique, en achetant des matériaux à faible empreinte carbone et en favorisant les achats locaux;
  • Nous utilisons de plus en plus d'énergies renouvelables, comme l'énergie solaire, dans nos projets et nos opérations d'urgence;
  • Nous améliorons la gestion des déchets dans nos opérations et dans nos bureaux sur le terrain;
  • Nous encourageons les solutions de gestion des déchets dans les camps et les communautés qui ont des résultats positifs, comme la création de moyens de subsistance;
  • Nous utilisons des matériaux de construction locaux durables pour les abris et les projets d'eau, d'hygiène et assainissement (EHA), y compris la réutilisation des débris lorsque cela est possible.

Quelles sont les actions de réponse écologique auxquelles l'IFRC s'est engagée dans le cadre de la Charte Climat et Environnement ?

Par le biais de l'engagement 2 de la Charte Climat et Environnement - maximiser la durabilité environnementale de notre travail et réduire rapidement nos émissions de gaz à effet de serre - nous nous sommes engagés à :

  • Éviter, minimiser et gérer les dommages que nous causons à l'environnement et au climat, tout en maintenant notre capacité à fournir une aide humanitaire opportune et fondée sur des principes;
  • Mettre en œuvre des politiques environnementales solides et évaluer systématiquement l'impact environnemental immédiat et à long terme de toutes nos activités, y compris nos programmes, nos achats, notre logistique et nos locaux;
  • Mesurer et réduire considérablement nos émissions de gaz à effet de serre, conformément aux objectifs mondiaux. Le soutien de projets de réduction des émissions de haute qualité pour compenser les émissions inévitables, notamment par la conservation et la restauration des forêts et des terres, viendra compléter les efforts de réduction, mais ne sera pas considéré comme un substitut à ces efforts;
  • Gérer et utiliser de manière responsable les ressources naturelles, y compris l'eau, et réduire et gérer correctement les déchets générés dans nos locaux et par nos programmes.

 

Groupe de travail sur la réponse écologique

Si vous êtes une Société nationale et que vous souhaitez en savoir plus sur la réponse écologique ou vous impliquer dans l'une des actions ci-dessus :

  • Téléchargez la fiche d'information ci-dessous intitulée "Introduction à la réponse écologique";
  • Rejoignez le groupe de travail sur la réponse verte de l'IFRC en contactant Richard Casagrande, responsable du relèvement et de la réponse écologique à l'IFRC.