Typhon

External ID
203
Displaying 1 - 3 of 3
16/03/2022 | Communiqué

Philippines : 2 millions de personnes exposées aux catastrophes climatiques 3 mois après le passage du typhon Rai

Kuala Lumpur/Manila, 16 Mars, 2022 – Plus de 2,4 millions de personnes ont encore besoin d'aide et sont exposées à des catastrophes climatiques extrêmes, plus de trois mois après que le super typhon Rai a ravagé l'est des Philippines. Le typhon Rai a gravement touché 11 millions de personnes et détruit plus de deux millions de maisons en décembre 2021. La plupart des familles touchées vivent toujours dans des maisons sans toiture ou des maisons de fortune faites de bâches et de tôles récupérées, tandis que d'autres sont toujours déplacées et sont obligées de vivre avec des parents et des amis. Des millions de personnes ont perdu des revenus et ont vu leurs moyens de subsistance se dégrader en raison des graves conséquences de la pandémie de COVID-19, de la hausse des prix des denrées alimentaires, des matériaux de construction et d'autres produits de base. Le Président de la Croix-Rouge des Philippines, Richard Gordon affirme: "Des mois ont passé mais nous continuons à aider les communautés touchées par le typhon Rai, l'une des tempêtes les plus destructrices de notre vie. L'aide de la Croix-Rouge ne s'arrête pas à la fourniture de repas chauds et de matériel de secours, ni à l'accès à une eau saine et propre. "Nous serons là pour aider les gens à se rétablir à chaque étape du processus, mais nous devons mobiliser beaucoup plus de soutien pour aider les gens à reconstruire des abris plus sûrs et plus solides pour résister à la prochaine tempête." Les volontaires de la Croix-Rouge fournissent des paquets de nourriture, de l'eau potable, des bâches, des feuilles de fer et des kits d'outils pour réparer les maisons endommagées, ainsi que d'autres fournitures de secours essentielles. Des subventions en espèces aident les familles à satisfaire leurs besoins de base et à relancer l'économie locale. Plus de 400 000 personnes ont été soutenues par la Croix-Rouge depuis le passage du typhon. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) est préoccupée par le fait que des mesures plus importantes sont nécessaires pour protéger les millions de personnes menacées par le typhon. Alberto Bocanegra, Chef de Délégation de l'IFRC aux Phillippines déclare: "C'est un moment critique pour les personnes dont les maisons ont été arrachées de leurs fondations par le typhon Rai. Plus les gens mettent du temps à se rétablir, plus ils deviennent sensibles et exposés aux risques de phénomènes météorologiques extrêmes. "Nous ne devons pas laisser ces familles, qui sont les plus vulnérables au changement climatique, être réduites à des statistiques." L'IFRC lance un appel de 20 millions de francs suisses afin de fournir à plus de 400 000 personnes une aide immédiate, notamment des vivres et rétablir l'accès à l'eau potable, et aussi un soutien à plus long terme pour aider les familles à reconstruire leurs maisons et leurs moyens de subsistance. À ce jour, l'appel d'urgence a reçu 35 % des fonds nécessaires à la réponse. Pour plus d'informations ou pour une interview, veuillez contacter: Bureau Asie Pacifique: Antony Balmain, +60 12 230 8451, [email protected] A Manille, France Noguera, +63-998-9606-291, [email protected]

Lire plus
25/01/2022 | Communiqué

Philippines : De nouvelles données révèlent que le typhon Rai a détruit 1,5 million de maisons.

Kuala Lumpur/Manille, 25 janvier 2022 - De nouvelles évaluations révèlent l'ampleur des dégâts causés par le super typhon Rai qui s'est abattu sur les Philippines il y a un peu plus d'un mois. La tempête a détruit ou endommagé 1,5 million de maisons, soit plus que tout autre typhon de ces dernières décennies. La Croix-Rouge philippine renforce son soutien en matière d'abris en transportant des scies à table, des tronçonneuses et des générateurs dans les zones les plus durement touchées par le typhon, notamment les îles de Cebu, Bohol, Palawan, Siargao et Dinagat. Ces équipements permettent aux charpentiers de la Croix-Rouge et aux volontaires formés de transformer des millions de cocotiers tombés au sol en bois de coco afin de reconstruire des maisons plus sûres et plus solides dans les zones les plus touchées. Les charpentiers forment la population locale à la construction de maisons plus sûres, afin de fournir un salaire aux familles qui ont perdu leurs moyens de subsistance, y compris le matériel agricole et de pêche dont elles dépendaient pour gagner leur vie. Le président de la Croix-Rouge philippine, Richard Gordon, a déclaré : "C'est un désastre bien plus important que ce que le monde a réalisé il y a un mois. Les personnes qui dépendaient de l'agriculture, de la pêche et du tourisme ne peuvent plus gagner leur vie. Des millions de personnes n'ont pas de toit au-dessus de leur tête. "La Croix-Rouge apporte son soutien à 30 000 familles en leur fournissant des matériaux de couverture tels que des tôles ondulées et des bâches pour les protéger du soleil et de la pluie, mais nous avons besoin d'un soutien international plus important pour répondre à l'énorme besoin de maisons plus sûres et plus solides pour des millions de personnes. "Le typhon survient au milieu d'une pandémie et d'une campagne politique, qui détournent l'attention de ce qui est véritablement une catastrophe. Il ne faut pas que cela tombe dans l'oubli demain matin". Le chef du bureau national de l'IFRC aux Philippines, Alberto Bocanegra, a déclaré : "Cela fait un peu plus d'un mois que le typhon Rai s'est abattu sur les Philippines, mais des millions de personnes ont encore besoin d'une aide humanitaire urgente, notamment pour se loger, s'approvisionner en eau potable et bénéficier de soins de santé. "Les données d'évaluation révèlent que ce super typhon a causé une énorme dévastation, détruisant ou endommageant plus de maisons que toute autre tempête de ces dernières décennies. "Les Philippins sont résistants, et ils reconstruisent, avec le soutien de la Croix-Rouge philippine et d'autres agences, mais il faut faire davantage pour aider les gens à reconstruire leurs maisons brisées." La Croix-Rouge philippine est sur le terrain depuis le passage du super typhon et a déjà apporté à 36 000 personnes une aide d'urgence pour la construction d'abris, notamment des trousses à outils, des matériaux de construction et des bâches pour aider les gens à installer des abris temporaires et à commencer à reconstruire. Les équipes d'urgence fournissent des batteries de cuisine, des kits de couchage, des oreillers, des matelas, des draps de lit, des couvertures et des vêtements. Un soutien à plus long terme est nécessaire pour permettre aux familles de reconstruire leur maison en toute sécurité, en particulier celles qui sont vulnérables, qui vivent sur des îles isolées et dans des zones éloignées ou difficiles d'accès. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) codirige le Shelter Cluster Philippines avec le gouvernement philippin afin d'évaluer l'impact du typhon sur les ménages, de coordonner et de hiérarchiser les travaux d'abris d'urgence avec tous les partenaires. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance un appel de 20 millions de francs suisses pour venir en aide à plus de 400 000 personnes pendant 24 mois. La priorité absolue est d'aider les personnes à reconstruire des abris plus sûrs, notamment en fournissant des matériaux de logement d'urgence et des articles essentiels, en remplaçant les maisons détruites et en apportant un soutien juridique sur les questions de logement, de terres et de propriété. Pour plus d'information, veuillez contacter: Bureau Asie-Pacifique de l'IFRC: Antony Balmain, +60 12 230 845, [email protected] Délégation philippine de l'IFRC: Karina Coates, +61 (0) 404 086 006, [email protected]

Lire plus
02/11/2020 | Urgence

Philippines : Inondations et typhons 2020

Les Philippines, plus précisément les groupes d'îles de Luzon et de Visayas, ont été frappées par une série de typhons qui se sont succédé rapidement en octobre et novembre 2020. Le super typhon Goni et le typhon Vamco ont causé des dommages massifs à l'agriculture, aux infrastructures et aux abris, entraînant la destruction et la détresse de certaines des communautés les plus vulnérables du pays.

Lire plus