Catastrophes/crises

Displaying 1 - 11 of 11
08/04/2022 | Communiqué

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : Les efforts de rétablissement restent cruciaux un an après l'éruption de La Soufrière

Kingston, Jamaïque, 8 avril 2022 - Le 9 avril 2021, l'éruption explosive du volcan La Soufrière à Saint-Vincent-et-les-Grenadines (SVG), dans les Caraïbes, a provoqué l'évacuation de plus de 13 000 personnes vivant dans les zones rouge et orange voisines. Un an plus tard, l'impact de la catastrophe est toujours évident, et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) concentre ses efforts sur les abris et le redressement socio-économique, car le revenu des familles a été affecté par l'éruption et la pandémie de COVID-19. Au cours de l'année écoulée, la Croix-Rouge a apporté son soutien à plus de 5 000 personnes en leur fournissant de l'eau, des secours d'urgence, des articles d'hygiène et de nettoyage, des solutions pour un logement digne, une communication sur les risques et un engagement communautaire, ainsi qu'une aide psychosociale et un soutien aux moyens de subsistance. Bernard Morgan, président de la Croix-Rouge de SVG, a déclaré : "La Croix-Rouge, avec ses partenaires, a fourni des secours, un soutien psychosocial et un accès aux services de base, mais le travail n'est pas encore terminé. Nous continuons à concentrer nos efforts pour aider les gens à se rétablir, en particulier ceux qui ont perdu leur emploi ou leurs économies, et dont les maisons ont été gravement endommagées. Les effets physiques du volcan ne sont peut-être pas aussi visibles aujourd'hui, mais les gens doivent encore faire face aux effets sociaux, économiques et psychologiques de l'éruption, en particulier les quelque 900 personnes qui ne peuvent toujours pas retourner chez elles." La Croix-Rouge a fourni des subventions multiples pour soutenir environ 1000 personnes ainsi que des bons de supermarché pour plus de 800 personnes. En outre, plus de 300 petites entreprises ont reçu des subventions pour relancer l'agriculture, la pêche et les activités commerciales qui avaient été interrompues par l'éruption. La Croix-Rouge a aidé plus de 210 personnes très vulnérables (74 familles) à quitter les centres collectifs et à s'installer dans des conditions d'hébergement dignes grâce à l'octroi de subventions locatives pour une période allant de 1 à 6 mois selon les besoins, avec plus de 400 subventions mensuelles distribuées depuis septembre 2021. James Bellamy, directeur adjoint des opérations de l'IFRC pour les Amériques, a déclaré: "Un an plus tard, certaines personnes n'ont toujours pas leur maison ou leurs moyens de subsistance habituels, car plus de 100 maisons restent inhabitables en raison des dommages et des risques accrus liés à l'éruption. La priorité de la Croix-Rouge est désormais d'aider les communautés à renforcer et à restaurer leurs moyens de subsistance et leurs conditions de vie. Nous continuerons à aider les familles par le biais de notre programme de moyens de subsistance, à offrir des possibilités de formation et à travailler avec les ménages défavorisés pour trouver des solutions d'hébergement à long terme par le biais d'une assistance en espèces et en nature." Les enfants ont été au cœur de la réponse humanitaire, plus de 500 d'entre eux ayant reçu des kits de soutien psychosocial comprenant des articles d'apprentissage et de loisirs. L'IFRC a collaboré avec des partenaires, comme l'UNICEF et l'unité chargée des questions de genre, pour garantir des espaces adaptés aux enfants dans les centres collectifs. Avec la pandémie de COVID-19 et l'épidémie de dengue en cours, la prévention de la propagation du virus et des infections par la dengue était une partie importante de la réponse. La Croix-Rouge a fourni des informations sur les moyens de rester en sécurité et en bonne santé, des kits d'équipement de protection individuelle (EPI) pour les familles, ainsi que 400 unités murales de désinfectant pour les mains au ministère de l'éducation pour la réouverture des écoles pour l'apprentissage en face à face. La Croix-Rouge a également soutenu les efforts de nettoyage après l'éruption et a distribué des kits de nettoyage ménager à plus de 3 300 familles et des kits d'hygiène et des kits COVID-19 à plus de 2 300 familles. En avril 2021, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) a lancé un appel de 2 000 000 de francs suisses afin de venir en aide à plus de 5 000 personnes des communautés touchées en leur fournissant des abris, des soins de santé, de l'eau potable et des moyens de subsistance. Pour plus d'informations: A St. Vincent: Attica Allen +1 (784) 454-1989, [email protected] En Jamaïque: Trevesa DaSilva, +876 818 8575, [email protected] Au Panama: Susana Arroyo Barrantes, +507 6999-3199, [email protected]

Lire plus
30/03/2022 | Communiqué

Lancement d'un partenariat ambitieux entre l'IFRC et l'UE : un nouveau modèle pour le secteur humanitaire

Bruxelles/Genève, 30 mars 2022 - Le partenariat ambitieux lancé aujourd’hui entre la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et la Direction générale de la protection civile et des opérations d'aide humanitaire européenne (DG ECHO), se veut un nouveau modèle pour le secteur humanitaire. En réponse au nombre croissant de crises dans le monde, le partenariat programmatique pilote «Accélérer l'action locale dans les crises humanitaires et sanitaires » vise à soutenir l'action locale dans la gestion des crises humanitaires et sanitaires dans au moins 25 pays grâce à un financement pluriannuel de l'UE. Le partenariat renforce les priorités stratégiques communes aux deux entités et s'articule autour de cinq pôles d'intervention : la préparation aux catastrophes et la gestion des risques, la préparation et la réponse aux épidémies et aux pandémies, l'assistance humanitaire et la protection des personnes en déplacement, l'aide en espèces et en bons et enfin la communication des risques, l'engagement communautaire et la redevabilité. Le commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, a déclaré à cet effet : «J'accueille avec beaucoup d'espoir le partenariat programmatique pilote signé avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui est un partenaire de confiance de l'UE. Elle partage notre vision de la mise en œuvre d'opérations d'aide humanitaire efficaces et efficientes dans le monde entier. Le financement alloué à ce partenariat réaffirme l'engagement de l'UE à contribuer à répondre aux besoins croissants des personnes vulnérables dans environ 25 pays, en travaillant en étroite coopération avec les sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Il confirme également notre engagement en faveur de partenariats stratégiques avec les organisations d'aide humanitaire ». Le secrétaire général de l'IFRC, Jagan Chapagain, d’ajouter: «Des partenariats stratégiques à plus long terme sont essentiels pour répondre à la recrudescence des crises humanitaires dans le monde. Nous devons répondre rapidement, réagir à grande échelle, et moderniser notre approche pour avoir un plus grand impact auprès des communautés. Nous savons que le soutien humanitaire le plus efficace et le plus à même de perdurer est celui qui est mené localement, qui place les communautés au cœur de l'action et qui est financé par un partenariat flexible, à long terme et prévisible. Le partenariat programmatique pilote permet exactement cela». Le programme commencera par une phase initiale dans plusieurs pays d'Amérique latine, d'Afrique occidentale et centrale et du Yémen. L'objectif principal est de fournir une assistance essentielle aux personnes actuellement touchées par des crises humanitaires, les conséquences de la pandémie COVID-19, les catastrophes climatiques et les conflits, et de prévenir les pertes de vies et les souffrances. Des investissements sont également réalisés pour que les communautés soient mieux préparées à faire face aux catastrophes grâce à la mise en œuvre de composantes de préparation aux catastrophes et de réduction des risques. Grâce à son étroite collaboration avec ses Sociétés nationales, la portée mondiale de l'IFRC combinée à l'action locale, sa longue histoire de travail humanitaire axé sur la communauté et ses Principes fondamentaux, en font le partenaire de choix pour ce partenariat programmatique pilote avec l'UE. Après la première phase de mise en œuvre, le programme vise à étendre sa portée et à inclure d'autres pays dans le monde avec le soutien de plus de Sociétés nationales de l'UE. Faits marquants 10 pays pour la mise en œuvre dans la phase initiale : le Burkina Faso, le Tchad, le Cameroun, le Mali, le Niger, le Yémen, Le Salvador, Le Guatemala, le Honduras et le Panama; 7 Sociétés nationales de l'UE œuvrant pour soutenir la mise en œuvre de la phase initiale : la Croix-Rouge belge (FR), la Croix-Rouge danoise, la Croix-Rouge française, la Croix-Rouge allemande, la Croix-Rouge italienne, la Croix-Rouge luxembourgeoise et la Croix-Rouge espagnole. Pour plus d'informations A Bruxelles: Federica Cuccia, [email protected]; A Genève: Anna Tuson, [email protected], +41 79 895 6924

Lire plus
25/01/2022 | Communiqué

Tonga : L'aide s'intensifie après l'éruption et le tsunami

Kuala Lumpur/Suva, 26 janvier 2022 - Les équipes de secours locales fournissent d'urgence des fournitures aux communautés des Tonga, durement touchées par une éruption volcanique et un tsunami qui ont détruit des centaines de maisons et laissé des milliers de personnes sans eau potable. Les dons sont en train d'être déchargés après que l'aéroport ait été débarrassé des cendres, permettant ainsi aux avions d'atterrir en toute sécurité. Le personnel et les volontaires de la Croix-Rouge de Tonga sont venus en aide aux populations dès le déclenchement de l'alerte au tsunami et ont intensifié l'acheminement d'eau potable, d'abris temporaires et d'autres fournitures de secours essentielles à travers les nombreuses îles du pays. Sione Taumoefolau, secrétaire général de la Croix-Rouge de Tonga, a déclaré : Sione Taumoefolau, secrétaire général de la Croix-Rouge de Tonga, a déclaré : "Cette catastrophe a secoué le peuple de Tonga comme nous ne l'avions jamais vu de notre vie. Le tsunami a balayé des maisons et des villages, mais nous sommes déjà en train de reconstruire au milieu des cendres. "Après avoir été coupés du monde, nous sommes très reconnaissants pour les secours qui arrivent sur nos côtes. Nos équipes de la Croix-Rouge utilisent des bateaux et des camions pour transporter ces articles vitaux jusqu'aux communautés qui ont besoin d'abris, d'eau et d'autres produits de première nécessité. "Il est urgent que les gens aient accès à des sources d'eau potable dans les jours et les semaines à venir. Des cendres se sont déposées dans les réservoirs d'eau, ce qui nécessite un temps de sédimentation et un traitement minutieux avant utilisation. Elles ont aussi recouvert une grande partie du pays, y compris les maisons et les cultures. "Il est essentiel de nettoyer ces cendres pour éviter qu'elles ne s'infiltrent dans les réserves d'eau lors des prochaines pluies. "L'hébergement est une priorité absolue pour les familles dont les maisons ont été complètement détruites par le tsunami. Les gens ont tout perdu. Nous devons apporter une aide immédiate, puis nous tourner vers le long terme. Ce sera une période difficile, mais nous nous en remettrons." Afin de soutenir les efforts de notre réponse locale, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ( IFRC ) a lancé un appel d'urgence de 2,5 millions de francs suisses pour fournir une aide d'urgence comprenant de l'eau potable, des bâches, des matériaux pour les abris, y compris des kits d'outils pour la reconstruction, des articles ménagers tels que des ustensiles de cuisine et des kits d'hygiène. Katie Greenwood, chef de délégation de l'IFRC pour le Pacifique, a déclaré : "Alors que les dommages subis par certaines îles sont vraiment dévastateurs, il est réconfortant de voir que la Croix-Rouge et les gouvernements du monde entier apportent leur aide à la population durement touchée de Tonga, en permettant la fourniture de services et d'articles de première nécessité. "Une réponse humanitaire bien coordonnée, qui rassemble les gouvernements et les organisations internationales pour soutenir les agences locales comme la Croix-Rouge de Tonga, est cruciale dans le Pacifique. Ces partenariats sont essentiels à la fourniture efficace de l'aide immédiate et du soutien à plus long terme." Pour de plus amples informations, veuillez contacter: A Suva: Soneel Ram, +679 9983 688, [email protected] Bureau de l'Asie-pacifique: Joe Cropp, +61 491 743 089, [email protected] Bureau de l'Asie-pacifique: Antony Balmain, +60 12 230 8451, [email protected]

Lire plus
25/01/2022 | Communiqué

Philippines : De nouvelles données révèlent que le typhon Rai a détruit 1,5 million de maisons.

Kuala Lumpur/Manille, 25 janvier 2022 - De nouvelles évaluations révèlent l'ampleur des dégâts causés par le super typhon Rai qui s'est abattu sur les Philippines il y a un peu plus d'un mois. La tempête a détruit ou endommagé 1,5 million de maisons, soit plus que tout autre typhon de ces dernières décennies. La Croix-Rouge philippine renforce son soutien en matière d'abris en transportant des scies à table, des tronçonneuses et des générateurs dans les zones les plus durement touchées par le typhon, notamment les îles de Cebu, Bohol, Palawan, Siargao et Dinagat. Ces équipements permettent aux charpentiers de la Croix-Rouge et aux volontaires formés de transformer des millions de cocotiers tombés au sol en bois de coco afin de reconstruire des maisons plus sûres et plus solides dans les zones les plus touchées. Les charpentiers forment la population locale à la construction de maisons plus sûres, afin de fournir un salaire aux familles qui ont perdu leurs moyens de subsistance, y compris le matériel agricole et de pêche dont elles dépendaient pour gagner leur vie. Le président de la Croix-Rouge philippine, Richard Gordon, a déclaré : "C'est un désastre bien plus important que ce que le monde a réalisé il y a un mois. Les personnes qui dépendaient de l'agriculture, de la pêche et du tourisme ne peuvent plus gagner leur vie. Des millions de personnes n'ont pas de toit au-dessus de leur tête. "La Croix-Rouge apporte son soutien à 30 000 familles en leur fournissant des matériaux de couverture tels que des tôles ondulées et des bâches pour les protéger du soleil et de la pluie, mais nous avons besoin d'un soutien international plus important pour répondre à l'énorme besoin de maisons plus sûres et plus solides pour des millions de personnes. "Le typhon survient au milieu d'une pandémie et d'une campagne politique, qui détournent l'attention de ce qui est véritablement une catastrophe. Il ne faut pas que cela tombe dans l'oubli demain matin". Le chef du bureau national de l'IFRC aux Philippines, Alberto Bocanegra, a déclaré : "Cela fait un peu plus d'un mois que le typhon Rai s'est abattu sur les Philippines, mais des millions de personnes ont encore besoin d'une aide humanitaire urgente, notamment pour se loger, s'approvisionner en eau potable et bénéficier de soins de santé. "Les données d'évaluation révèlent que ce super typhon a causé une énorme dévastation, détruisant ou endommageant plus de maisons que toute autre tempête de ces dernières décennies. "Les Philippins sont résistants, et ils reconstruisent, avec le soutien de la Croix-Rouge philippine et d'autres agences, mais il faut faire davantage pour aider les gens à reconstruire leurs maisons brisées." La Croix-Rouge philippine est sur le terrain depuis le passage du super typhon et a déjà apporté à 36 000 personnes une aide d'urgence pour la construction d'abris, notamment des trousses à outils, des matériaux de construction et des bâches pour aider les gens à installer des abris temporaires et à commencer à reconstruire. Les équipes d'urgence fournissent des batteries de cuisine, des kits de couchage, des oreillers, des matelas, des draps de lit, des couvertures et des vêtements. Un soutien à plus long terme est nécessaire pour permettre aux familles de reconstruire leur maison en toute sécurité, en particulier celles qui sont vulnérables, qui vivent sur des îles isolées et dans des zones éloignées ou difficiles d'accès. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) codirige le Shelter Cluster Philippines avec le gouvernement philippin afin d'évaluer l'impact du typhon sur les ménages, de coordonner et de hiérarchiser les travaux d'abris d'urgence avec tous les partenaires. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) lance un appel de 20 millions de francs suisses pour venir en aide à plus de 400 000 personnes pendant 24 mois. La priorité absolue est d'aider les personnes à reconstruire des abris plus sûrs, notamment en fournissant des matériaux de logement d'urgence et des articles essentiels, en remplaçant les maisons détruites et en apportant un soutien juridique sur les questions de logement, de terres et de propriété. Pour plus d'information, veuillez contacter: Bureau Asie-Pacifique de l'IFRC: Antony Balmain, +60 12 230 845, [email protected] Délégation philippine de l'IFRC: Karina Coates, +61 (0) 404 086 006, [email protected]

Lire plus
02/06/2021 | Page de base

L'évaluation des besoins d'urgence

Lorsque les sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge aident les personnes touchées par les catastrophes ou les crises, elles commencent par l'évaluation des besoins d'urgence. Ces évaluations les aident à mieux comprendre l'étendue et l'impact des dommages causés par la crise ou la catastrophe, ainsi que la capacité de la population touchée à répondre à ses besoins immédiats de survie.

Lire plus
18/10/2021 | Article

Les donateurs s'engagent à accroître leur soutien au Fonds d'urgence pour les secours en cas de catastrophes (DREF) de l'IFRC

Les catastrophes liées au climat se produisent avec une fréquence et une intensité croissantes dans le monde entier. Mais la plupart d'entre elles passent inaperçues, détruisant des vies, des infrastructures et le tissu économique sans que l'on y prête attention, ni que l'on y consacre des ressources ou de l'aide. Une réponse locale et rapide est ce qui est le plus nécessaire. Mais souvent, la société nationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge du pays touché par une catastrophe n'a pas les ressources ou la capacité de répondre, surtout si elle doit faire face à des crises multiples. C'est là que le DREF fait toute la différence. Il s'agit d'un réservoir central de fonds par lequel l'IFRC canalise les fonds mondiaux rapidement et directement vers nos Sociétés nationales pour une action précoce et une réponse immédiate aux catastrophes. Pour faire face aux impacts humanitaires massifs des catastrophes liées au climat et à la COVID-19, les investissements doivent se faire au niveau des communautés, là où ils ont le plus d'impact. Le DREF met l'aide directement entre les mains des personnes dans le besoin et renforce les capacités des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui sont les mieux placées pour la fournir." Jagan Chapagain IFRC Secrétaire Général Depuis son lancement en 1985, l'IFRC a soutenu 200 millions de personnes en situation de crise dans le monde grâce au DREF. La Conférence des donateurs du DREF, qui s'est tenue le 18 octobre et qui était coprésidée par l'IFRC et l'Union européenne, avait pour objectif de faire passer ce fonds innovant et salvateur à 100 millions de francs suisses par an à partir de 2022, et à 300 millions de francs suisses d'ici 2025, afin de faire face à l'augmentation alarmante du nombre de catastrophes et de soutenir des millions de personnes supplémentaires. L'Union européenne continue de soutenir le Fonds d'urgence pour les secours en cas de catastrophe. Il s'agit d'un exemple concret de notre engagement en faveur de la localisation. Grâce à ce fonds, nos ressources ont été acheminées vers les populations ayant les besoins les plus pressants, de manière ouverte et directe. Janez Lenarčič Commissaire européen chargé de la gestion des crises Engagements L'IFRC est reconnaissante aux partenaires suivants qui s'engagent aujourd'hui à apporter un financement nouveau ou renouvelé au DREF: Union européenne; Gouvernement de l'Australie; Gouvernement de la Belgique; Gouvernement du Canada; Gouvernement de l'Allemagne; Gouvernement de l'Irlande; Gouvernement de la Corée; Gouvernement du Luxembourg; Gouvernement des Pays-Bas; Gouvernement de la Norvège; Gouvernement de la Suède; Gouvernement de la Suisse; Gouvernement du Royaume-Uni; Croix-Rouge japonaise; White & Case LLP. Nous tenons également à remercier les Sociétés nationales respectives des pays susmentionnés pour leur soutien au DREF et pour leur engagement continu auprès de leurs gouvernements. Regardez: Découvrez quelques-unes des personnes que nous avons soutenues à travers le monde grâce au DREF. Pour plus d'informations sur le DREF ou la conférence des donateurs qui se tient aujourd'hui : Visitez cette page sur notre site web; Téléchargez notre plan annuel DREF 2021 et notre ambition stratégique DREF 2021-2025; Contactez Florent Del Pinto (responsable du Centre des opérations d'urgence) [email protected] ou Ivana Mrdja (responsable de la Société nationale et des partenaires gouvernementaux) [email protected]

Lire plus
24/05/2021 | Page de base

Supporter l'action humanitaire locale

L'IFRC s'engage à soutenir une action humanitaire aussi locale que possible, aussi internationale que nécessaire.Nos 192 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont les principaux acteurs de la préparation, de la réponse et du rétablissement des communautés en cas d'urgence. En cas de besoin accru, notre système mondial d'intervention en cas de catastrophe soutient et coordonne efficacement leur travail de sauvetage.

Lire plus
19/07/2021 | Page de base

Qu'est ce qu'une catastrophe?

Les catastrophes sont des perturbations graves qui entravent le fonctionnement d'une communauté, et qui dépassent la capacité de celle-ci à y faire face en utilisant ses propres ressources.Les catastrophes peuvent être causées par des dangers naturels, artificiels et technologiques, ainsi que par divers facteurs qui influencent l'exposition et la vulnérabilité d'une communauté.

Lire plus
25/02/2020 | Page de base

Préparation aux risques technologiques et biologiques

Les urgences technologiques et biologiques, parfois appelées "CBRN" (abréviation de chimique, biologique, radioactif et nucléaire), peuvent avoir des effets dévastateurs et durables sur la vie et les moyens de subsistance des gens. La FICR aide les Sociétés nationales du monde entier à se préparer et à répondre efficacement aux urgences technologiques en utilisant une approche multirisque.

Lire plus
24/06/2021 | Page de base

IFRC GO

IFRC GO est notre plateforme d'opérations d'urgence pour la capture, l'analyse et le partage de données en temps réel pendant une crise. Cela aide notre réseau à mieux répondre aux besoins des communautés touchées.

Lire plus
01/06/2020 | Communiqué

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge lance un appel à hauteur de 3,1 milliards de francs suisses (3,19 milliards de dollars É.-U.) pour enrayer la propagation du Covid-19 et venir en aide aux populations les plus vulné...

Genève, 28 mai 2020 – Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Mouvement) cherche à lever 3,1 milliards de francs suisses (soit 3,19 milliards de dollars É.-U.) pour intensifier d’urgence son intervention mondiale face à la rapide propagation du Covid-19 et venir en aide aux plus vulnérables dans le contexte de la pandémie.Cet appel coordonné s’appuie sur celui qui avait été lancé le 26 mars 2020 et vise à intensifier des services et activités de soutien vitaux pour faire face à la fois aux effets immédiats de la pandémie et à ses répercussions sociales et économiques à long terme.Depuis cinq mois, la pandémie menace chaque aspect de la vie quotidienne, accentue les inégalités, déstabilise des communautés entières et réduit à néant les progrès de ces dix dernières années en matière de développement.Jagan Chapagain, Secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale), explique : « Dans des contextes humanitaires précaires, la pandémie de Covid-19 crée de nouvelles vulnérabilités chez des personnes déjà très exposées. Nous sommes aujourd’hui confrontés à une juxtaposition de crises : pauvreté galopante, insécurité alimentaire, situation économique catastrophique, services de santé publique déficients, manque d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, ... »« Au niveau local, les volontaires et le personnel des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge assurent des services et livrent des équipements vitaux en vue d’enrayer la propagation de la pandémie et de lutter contre la détérioration des moyens de subsistance et de la situation socioéconomique des personnes vulnérables. Pour protéger ces communautés et leur venir en aide, la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge doivent intensifier leur action locale de façon soutenue et coordonnée en parallèle des efforts déjà déployés au niveau mondial. »Le Mouvement est formé de trois composantes : le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération internationale, et 192 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Sociétés nationales).D’après Robert Mardini, directeur général du CICR, « cette crise sanitaire mondiale engendre des besoins considérables qui vont s’inscrire dans la durée, que ce soit en matière de soutien psychosocial, d’assistance médicale ou d’aide aux activités de subsistance dans les zones de conflit. Partout où le Covid-19 vient s’ajouter aux conflits et à la violence, le CICR travaille main dans la main avec ses partenaires du Mouvement pour réunir les moyens d’aider les familles vulnérables sur le long terme, et pas uniquement pour répondre aux effets immédiats de la pandémie. »- La Fédération internationale cherche à lever 1,9 milliards de francs suisses (1,95 milliards de dollars É.-U.) pour aider les Sociétés nationales à fournir des soins de santé, un approvisionnement en eau potable et des services d’assainissement, ainsi qu’à atténuer les effets socioéconomiques de la pandémie sur les personnes les plus vulnérables. Les fonds rassemblés renforceront en outre la capacité des Sociétés nationales, intervenants clés au niveau local, à exécuter ces services et programmes essentiels et à veiller à ce que leurs volontaires et leur personnel soient protégés et soutenus pendant cette crise. Sur 1,9 milliards de francs suisses, 450 millions seront levés par le Secrétariat de la Fédération internationale, en appui aux Sociétés nationales.- Le CICR cherche à lever 1,2 milliards de francs suisses (1,24 milliards de dollars É.-U.) pour intervenir dans les régions touchées par les conflits et les violences, fournir un appui dans les structures médicales et les lieux de détention, limiter la propagation du virus parmi les personnes déplacées et les détenus et leur assurer un accès à des soins médicaux, et aider les Sociétés nationales dans leurs efforts d’intervention. Sur 1,2 milliards de francs suisses, 366 millions serviront à appuyer la lutte essentielle et immédiate contre le Covid-19, et 828 millions à soutenir des activités visant à faire face à l’impact plus global de la pandémie. Le CICR vise à répondre aux besoins les plus pressants, notamment : à garantir un accès à l’eau potable et des conditions de vie saines ; à contribuer à une gestion sûre et digne des dépouilles mortelles ; et à aider les communautés vulnérables à accéder à des informations et des services vitaux.Depuis le début de la pandémie, le Mouvement aide les Sociétés nationales à renforcer leurs services de santé, la mobilisation des communautés et la préparation des populations vulnérables à la pandémie. Dans le monde entier, les Sociétés nationales ont intensifié leur action pour répondre aux différents besoins sanitaires et socioéconomiques dans leurs pays. Des volontaires interviennent en première ligne pour contribuer à la recherche de contacts, identifier des personnes atteintes du Covid-19 et leur fournir des soins.Le Mouvement est le plus vaste réseau humanitaire au monde. Ancrés dans les communautés, ses volontaires et son personnel viennent en aide aux populations les plus vulnérables, notamment aux personnes qui habitent des pays où les systèmes de santé et de protection sociale manquent de ressources, aux communautés qui se relèvent de catastrophes récentes, aux migrants et aux personnes déplacées, aux populations qui vivent dans des zones de conflit et sont en permanence confrontées à la violence, aux habitants de bidonvilles urbains, aux personnes en détention, et à celles qui souffrent des impacts socioéconomiques du Covid-19.

Lire plus